Le bruit en classe

 Par jamila azhari  (?)  [msg envoyés : 90le 27-11-11 à 22:40  Lu :2485 fois
     
  
 accueil


est-ce que vous avez des classes qui font beaucoup de bruit, qui ne cessent de parler, qui demandent une traduction en arabe de ce que vous dites car ils prétendent qu'ils ne comprennent rien ?
que faites vous devant ces obstales ?

  




 Réponse N°1 15380

Ils ne prétendent pas....
  Par   Samira Yassine  (CSle 27-11-11 à 22:58



Mais ils ne comprennent pas vraiment le français. demandez-leur de faire une phrase et vous le vérifierez vous mêmes. ce n'est pas le cas pour tout le monde. Mais on a ce genre d'élèves dont vous avez parlé . Seulement chacun a sa façon d'agir pour leur répondre. Ce sont nos enfants après tout.





 Réponse N°2 15381

Meme cas
  Par   slaoui fatine  (CSle 28-11-11 à 00:02



Tout d'abord,merci d'avoir abordé ce sujet. Je vis la meme chose avec mes élèves et plus exactement avec les troncs communs.Prière de bien vouloir nous proposer des remèdes à ce problème.Nous vous serons reconnaissantes.





 Réponse N°3 15383

re
  Par   marocagreg  (Adminle 28-11-11 à 08:59

Ce qui serait bien c'est de constituer des classes de français selon le niveau des élèves : les meilleurs avec les meilleurs, les moyens avec les moyens et les faibles avec les faibles. Comme ça on travaillera avec chaque classe selon le niveau requis. les faibles n'empêcheront plus les meilleurs de parfaire leur niveau et les meilleurs n'empêcheront plus les faibles de progresser. Nos classes aujourd'hui, c'est comme une télé dernière génération, doté d'une carte mère 3d, mais équipé d'un écran cathodique du XIXe siècle, ça ne peut pas fonctionner cette salade.




 Réponse N°4 15384

re
  Par   Samira Yassine  (CSle 28-11-11 à 09:24



Il n'y a pas de recette magique pour ce genre de problèmes. Ne cherchez pas à leur inculquer un savoir dont ils ne veulent n'en voyant pas l'utilité. sacrifiez un peu de temps dans l'espoir de gagner leur intérêt. essayez de les intéresser par quelque chose qu'ils aiment faire. Essayez de leur prouver que vous ne voulez que leur intérêt, que si vous êtes là c'est pour les aider à améliorer leur niveau en français. Commencez par leur permettre de s'exprimer quitte à le faire en arabe, écoutez-les, s'ils prennent la chose au sérieux, vous apprendrez des choses. au lieu de les tirer vainement vers l'avant sacrifiez une séance de leur problème pour remedier aux lacunes, aux failles . Vous ne pourrez pas corrider toutes les erreurs commises en conjugaison et autre, il serait idéal de procéder comme vient de proposer M Marocagreg, mais nous n'en avons pas la décison alors on essaie de se débrouiller avec ce qu'on a.

Bon courage chères collègues.





 Réponse N°5 15387

re.. de Fatine
  Par   slaoui fatine  (CSle 28-11-11 à 11:00



Je ne vous remercierai jamais assez chers collègues de vos précieuses interventions qui nous seront certainement utiles.

C'est ma deuxième année à l'enseignement secondaire, et chaque fois je me trouve avec des groupes-classes très hétérogènes ce qui me rend la tache encore pénible. J'ai beau essayé d'appliquer la pédagogie différenciée mais celà n'a pas donné de bons résultats vu la plage horaire et le désintéret total d'un bon nombre d'apprenants.C'était rude, du coup j' ai renoncé à cette méthode.

Votre proposition, cher MarocAgreg, est envisageable et portera sans doute ses fruits: concurrence entre les bons éléments et apprentissage sur mesure pour les moins bons .Personnellement, je vais la présenter à la direction,espérant qu'elle acceptera de l'appliquer à partir de la prochaine rentrée scolaire inchaAllah. Je vous en remercie encore une fois.

Quant à la votre chère madame Samira, je vous promets de l'appliquer et vous tiendrai au courant des résultats obtenus.Cordialement.





 Réponse N°6 15394

Réponse à Re par Marocagreg
  Par   Boualem Mhamed  (CSle 28-11-11 à 15:04



Je n'ai pas bien compris ce que vous voulez dire par les meilleurs avec les meilleurs...les moyens avec les moyens et les faibles avec les faibles... Comment cela pourrait être faisable ? Car nous enseignons pas seulement la langue française aux établissements. Si l'un des élève est faible en fr cela ne veut pas dire qu'il est faible dans toute autre matière ? Les cas turbulents, sont des cas particuliers en classe et ils font ça seulement parce qu'ils ne comprennent rien en fr comme étant une LE. Cela ne les intéresse pas; il faut avouer et confirmer qu'il est difficile d'apprendre une langue étrangère surtout quand les savoirs ne sont pas adaptés aux niveaux de la majorité des élèves. Est-ce vrai que c'est rentable d'enseigner Balzac et Victor Hugo ? Si nous professeurs d'enseignement secondaire, agrégatifs, ou d'enseignement supérieurs sommes parfois chamboulés par les analyses et les sens des énoncés de certains auteurs... Nous sommes cloués dans un jeu ou plutôt un grand problème : Celui de la fraction et la rupture entre l'enseignement supérieur et secondaire. Le système global marocain reste incapable de créer cette coupure avec les crochets de la colonisation et les différentes traces profondes qu'elle a laissées sur notre culture mais aussi sur nos cervelles. A quoi bon sert d'enseigner Balzac ? Si l'élève reste incapable de comprendre de quoi il s'agit ? Cependant il y a tant de manières d'enseigner le français aux élèves... ! Le professeur demeure parfois obligé de théâtraliser, traduire, chercher des films, des méthodes pour transmettre des savoirs en langue française. Nous faisons " La 7al9a " en classe, user cette technique d'oralité pour rendre importante la matière enseignée. Quand la méthode est authentique, les élèves et leurs idées sont dispersés, jetés ça et là. J'ai une dernière chose à ajouter : Les différentes techniques qu'on a vues à la psycho-péda, et les différents conseils théoriques donnés par des professeurs à l 'ENS et et et, tout cela n'a rien à voir avec la pratique. La classe est une autre facette de l'enseignement du français et la base manque à nos élèves... Est-ce que les savoirs sont incompatibles ? Est-ce que nous professeurs manquons de stratégies pédagogiques pour enseigner, faibles en didactiques, manquons aussi de savoirs ??????? Il est normal que nous assistons à des cas turbulents, à des classes qui font bcp de bruit, à des élèves qui demandent des traductions, à des garçons et filles qui ne savent même pas déchiffrer un texte, un élève qui a conjugué Chauffeur au présent ( Je chauffeur, tu chauffeures...) La question est très compliquée, plutôt grave et très grave ! Je ne peux pas trop me lamenter, tout est clair et l'enseignant a une grande responsabilité et un grand devoir à accomplir... Malheureusement ! L'enseignant souffre bcp et reste mal récompensé.

Nous sommes psychologues

Nous sommes sociologues

Nous sommes pères, mères et frères

Nous sommes Ennemi

Nous sommes formateur de société

Nous ! Nous sommes les enseignant cœur et moteur du pays, Mais qui déduit ça ? Ce sont des mots, seulement des mots qu'on prononce parfois pour nous flatter...

B.M





 Réponse N°7 15395

re
  Par   marocagreg  (Adminle 28-11-11 à 16:39



Supposons un groupe G composé de

4 élèves excellents en français,

8 élèves moyens en français

12 élèves qui ne distinguent pas le b du d, ni le a du à,

Les élèves excellents s'ennuieront quand on apprendra les rudiments de la langue aux élèves faibles en français.

Les élèves faibles en français se sentiront complètement largués quand on travaillera avec les meilleurs élèves

Les élèves moyens se sentiront ennuyés dans un cas et largués dans l'autre.

dans tous ces cas, on aura le bruit, les turbulences et on n'apprendra rien.

Il est donc nécessaire de faire au début de l'année un test de positionnement pour chaque matière et faire des groupes classes homogènes pour rendre l'apprentissage plus efficace et plus rentable.

chaque matière aura ses propres groupes, car un élève faible en français peut être excellent en arabe ou en physique.

le problème, serait plutôt d'ordre logistique.





 Réponse N°8 15396

re
  Par   Acharki Naoufal  (CSle 28-11-11 à 20:13



En général... c'est la complexion d’élèves qu'ils font de bruit et nous devons n'oublier pas que chaque élève a levé dans un environnement particulier et différent ...

Et à ceux qui disent que la raison de l'échec des élèves est leur paresse et que les professeur n'ont pas un responsabilité d’échec de leur élevés.. si la famille est perdue, nous blâmons les filles??? ou le père???





 Réponse N°9 15397

Est-ce que vous n'avez jamais ....
  Par   jamila azhari  (CSle 28-11-11 à 20:26



est-ce que vous n'avez jamais entendu des voix bizarres, des voix d'animaux lorsque vous écrivez au tableau ? Que faites vous face à ceci étant donné qu'il est difficile de dégager la personne qui fait cela et surtout lorsqu'il y a un groupe.





 Réponse N°10 15398

A Mlle ou Mme Jamila azahri
  Par   Boualem Mhamed  (CSle 28-11-11 à 20:51



Je n'ai jamais entendu des voix bizarres lorsque j'écris au tableau. Mais j'ai eu l'occasion d'assister à ça.

Ne tournez jamais entièrement pour écrire au table.

Essayez de ranger les élèves qui vous semblent source de bêtises et de bruit dans une colonne à part

Vérifiez à chaque séance les cahiers, corrigez-les. Chaque élève ne ramène pas son cahier et son œuvre devrait être renvoyé.

Les élèves qui ne recopient les cours : Essayez de les obliger à les recopier en classe. Et faites comme d'habitude votre cours pendant qu'ils recopient les leçons qui leur manquent.

Soyez pratique quand vous donner un avertissement; ne soyez pas si indulgent.

Les cas turbulents : Essayez d'ouvrir de temps en temps des parenthèses; les intimider, faites parfois la morale afin de montrer et émerger leur valeur, leur qu'ils ne sont plus gamins et gamines.

Les cas turbulents : Essayez de les faire travailler, les occuper à faire des trucs. Ne laissez pas le temps vide; il serait toujours dans votre classe lieu et temps pour bosser afin récolter de belles choses.

Traitez vos élèves toujours en classe comme si vous étiez supérieure à eux. Changez de méthodes quand vous les rencontrez à la cours ou de hors de lycée, des sourires légers, comme si vous n'étiez jamais leur prof.

Enfin; Quand vous ciblez la personne qui fait ces voix bizarres : Essayez la prochaine fois d'enregistrer ça sur votre portable : il y a une option d'enregistrement vocale. Enregistrez toute la séance surement quand vous tombez sur ce cas. Soyez si sévère et montrez vous plus intelligente parce que vous plus intelligente et quoi qu'il fassent vous êtes enseignante et vous savez déjà leurs idées.

Chassez la peur, montrez vous forte et courageuse ne risquez rien que vous attrapez un cas turbulents... Mais avant donnez-le temps de se réadapter ( des morales, avertissement, appel à ses parents)

Montrez-vous assez pratique surtout quand ça concerne la vérification des cahiers et...





 Réponse N°11 15403

A Jamila
  Par   slaoui fatine  (CSle 28-11-11 à 22:14



Dans ce cas, je te conseille vivement de faire la sourde oreille, car si tu t'enerves ça va etre la galère pour toi . Je m'explique: les élèves et surtout à cet age-là cherchent à tester la patience et la solidité des nerfs de leurs profs, ils adorent provoquer et attendent la réaction de l'enseignant dans le but de s'offrir un spectacle. Une fois leur but atteint, ils ne cesseront de le répéter voire meme à en inventer d'autres. Etais-je suffisamment claire?

Qu'est- ce que tu en penses?





 Réponse N°12 15405

re
  Par   marocagreg  (Adminle 29-11-11 à 07:18



au collège nous avions un prof de math qui avait des lunettes tellement épaisses qu'elles lui permettaient de voir ce qui se passait derrière.





 Réponse N°13 15412

merci...
  Par   jamila azhari  (CSle 29-11-11 à 16:34



Merci pour tous vos interactions c'est gentil, pour fatine je pense que si on mets pas une limite à ça, ça va s'aggraver et du coup plus du contrôle de la classe.





 Réponse N°14 15414

mal à la gorge
  Par   jamila azhari  (CSle 29-11-11 à 16:58



mal à la gorge à force de vouloir dépasser le volume sonore de la classe





 Réponse N°15 15415

Re
  Par   fatih brahim  (Profle 29-11-11 à 19:15



Pour pouvoir neutraliser le bavardage inutile des élèves turbulents,je vous suggère une idée qui peut paraître saugrenue :hypnotisez-les.Pour ce faire,il faut avoir/développer ce qu'on appelle l'intelligence émotionnelle.





 Réponse N°16 15416

RE
  Par   jamila azhari  (CSle 29-11-11 à 20:06



c à d m fatih





 Réponse N°17 15417

De Fatine à Jamila
  Par   slaoui fatine  (CSle 29-11-11 à 20:10



Je voulais dire qu' ils finiront par se lasser si tu ne répliques pas. Il faut juste un peu de patience et ça va disparaitre. Aux oubliettes les voix d'animaux en classe!





 Réponse N°18 15432

Petite mise au point.
  Par   fatih brahim  (Profle 30-11-11 à 21:16



Faire preuve de maitrise de soi et d’empathie relève de l’intelligence émotionnelle. Un bon professeur se définit non seulement par ses compétences professionnelles mais aussi par ses qualités humaines et relationnelles .Face à un public composé d’adolescents, il est appelé à jouer le rôle de l’éducateur averti (comme dit la locution proverbiale : un homme averti en vaut deux). J’ajoute pour terminer que le comportement des élèves est largement déterminé par celui de leur professeur, c’est dans l’ordre des choses. Cherchons donc toujours une synchronie entre nous et nos élèves. Faisons un peu d’autocritique pour se rendre à l’évidence qu’on y est pour quelque chose dans « le bruit en classe ». J’espère avoir contribué à diminuer ce bruit. Bon courage ! Et non pas « Courage ! ».





 Réponse N°19 15434

re
  Par   jamila azhari  (CSle 30-11-11 à 23:55



merci ...





 Réponse N°20 15446

re
  Par   slimani saalaah  (CSle 01-12-11 à 22:20



merci d'avoir publier ce sujet.je trouve que se problème et un grand problème très important sur tous aux troncs communs la maitresse toujours explique la leçons et les éléves toujours parle, toujours il y a de bruits dans la classe,quand la maitresse finit a expliqué la leçons " les éléves ont dit madame tu peux nous expliquer en arabe" . moi je trouve que cet un fléo,et en a besoin de le résoudre.





 Réponse N°21 15447

pareille situation!
  Par   omar samae  (CSle 01-12-11 à 23:00



J'ai le même cap à franchir que Mlle Jamila!

La classe représente pour moi un enfer dans lequel je dois me jeter quotidiennement.

La maîtrise de la classe ne reste pas un problème de boulot, mais elle m'est devenu une charge qui pèse lourdement sur mes épaules, à un point que les petits soucis quotidiens deviennent pour moi des montagnes. Ce qui va affecter systématiquement mon moral ainsi que ma rentabilité!

Et quand je détermine que la faille se situe chez moi ( peut être faute de personnalité, faute de savoir, faute de pédagogie...), je me demande pourquoi je réussis à maîtriser des classes et pas d'autres et surtout celles des littéraires qui ne montrent aucun intérêt pour la matière??





 Réponse N°22 15457

RE
  Par   jamila azhari  (CSle 02-12-11 à 17:32



oui oui même problème chers collègues omar samae et slimani salaah, comment gérer ces classes difficiles ? surtout pour les troncs communs et les bacs qui disent que la matière est secondaire est n'est pas prescrit dans le programme de l'examen national.





 Réponse N°23 15458

re
  Par   Acharki Naoufal  (CSle 02-12-11 à 19:42



alors... ou est la solution??

quoi que vous disiez au élèves... aucun vie à ceux que vous appelez..... " en arabe : لا حياة لمن تنادي "





 Réponse N°24 15459

sujet tres important surtout .....
  Par   hafida taia  (CSle 02-12-11 à 21:41



Merci Jamila pour ce sujet , le bruit dans la classe est la souffrance des professeurs novices dans le domaine le même cas pour moi , mais je ne me fatigue pas a les faire taire , tout simplement je m'assie sur le bureau je pose ma main sur ma joue je dessine un léger sourire sur mon visage je fais comme si je contemple quelque chose ou quelqu'un d'entre eux , et même pas deux minute la classe se calme , je leur pose la question suivante : voulez vous qu'on fasse le cours ou non???? ils me répondent tous par oui je leur dis : alors taisez vous et suivez avec du sang froid , mais j'ai découvert que cette méthode me fait perdre le temps alors je pense a autre chose je choisie un ou deux des turbulents je les fais sortir et fini le bruit





 Réponse N°25 15465

RE
  Par   jamila azhari  (CSle 03-12-11 à 19:57



oui un bruit qui commence par deux personnes et qui se propage dans la classe comme unn cancer.





 Réponse N°26 15469

"Le bruit" c'est naturel !
  Par   SAAIDI Mustapha  (CSle 03-12-11 à 22:39



Je partage une classe avec un collègue-ami qui n'arrête pas de se plaindre de la turbulence et de la fébrilité de ses élèves. Pourtant,ces mêmes élèves, je les trouve attentifs, intéressés, coopératifs et respectueux. Cela me rappelle mes débuts. Je venais juste de débarquer de la "fac". Sans formation,sans expérience pédagogique ou didactique, j'ai été parachuté, dans le cadre du service civile, dans un lycée réputé difficile ! C'était l'enfer. J'ai passé plus de trois mois à être l'objet de dérision des élèves que j'avais "hais" de tout mon coeur ! Il y en avait même qui "invitaient" d'autres à se réjouir du spectacle ! Mais, à mesure que le temps et les humiliations passaient, j'apprenais le METIER. L'année suivante, les choses ont changé. J'ai compris que les élèves ne sont pas des "étudiants", que les élèves respectent ceux qui les respectent et comprennent leurs difficultés, que les élèves ont besoin qu'on leur tende la perche pour les repêcher, que l'handicap ne se situe pas au niveau des élèves, mais de l'enseignant, MOI. Et depuis, je m'efforçais de répondre aux besoins de mes élèves. C'est pourquoi, en fin de compte, j'ai bâti le socle d'une relation indéfectible avec mes élèves. (N.B.Ne pas penser aux répétitions.)





 Réponse N°27 15480

RE
  Par   jamila azhari  (CSle 04-12-11 à 21:47



merci d'avoir cité cet expérience.





 Réponse N°28 15485

Bonjour chers collègues
  Par   tarara lahsen  (CSle 04-12-11 à 23:09



Tout d'abord je tiens à vous remercier d'avoir choisi ce sujet et de l'avoir enrichi de votre expérience.

Un grand nombre de professeurs vont à l’établissement pour faire leur travail en tant que prof face à des personnes qu'ils considèrent comme des inconnus, des bons à rien, des mal-élevés ....etc. Pourquoi? Tout simplement parce que les élèves font du bruit, n' écoutent pas leur prof et parce qu'ils ne comprennent rien.

Sachez tout d'abord que les élèves ne reflètent que l'image de leur prof. Pourquoi? Avez-vous déjà posé la question suivante: Pourquoi les élèves font du bruit chez certains profs alors qu'ils deviennent adorables chez d'autres profs? Tout simplement parce que ces profs savent parler à leurs élèves . Si vous dites à vos élèves que vous êtes là pour leur bien et vous leur faites savoir que vous les aimez ; soyez sûrs et certains que les élèves vont vous aimer et vont vous respecter . Faites aussi une chose très importante, montrez leur l'importance de la langue française dans la vie quotidien, racontez leur vos expériences lors desquelles vous aviez eu recours à la langue française pour vous en sortir .

QUOI QUE FASSENT VOS ÉLÈVES N'UTILISEZ JAMAIS UN VOCABULAIRE VULGAIRE OU QUI BLESSE EN LEUR PARLANT.

Faites leur comprendre qu'ils sont là pour apprendre, pour faire des fautes et pour les corriger ET SURTOUT acceptez leurs fautes . Si l'élève sent que ce qu'il dit est pris en considération et que le prof l'écoute et donne de l'importance à ce qu'il dit lui aussi va se taire quand vous allez lui parler.

Parfois un élève fait du bruit pour montrer sa présence en classe ......

MERCI





 Réponse N°29 15493

La note de la classe
  Par   Samira Yassine  (CSle 05-12-11 à 18:57



J'ai pensé au sujet de Mme Azhari cet après-midi, en classe. J'ai une 2ème sciences physiques. Une minorité a lu l'oeuvre fait le travail hors classe. Quant au reste de la classe, c'est le désintérêt , on est là on fait semblant de suivre mais on n'est pas intéressé. j'ai fait une promesse qui les a réveillés cet après midi. Il compte sur moi pour les sauver en leur donnant malgré tout de bonnes notes qui les sauveront dans la moyenne générale de l'année puisque les notes de la classe équivalent les notes de l'examen régional, elles représentent 25/°Alors je les ai menacés de leur donner juste leurs notes de l'écrit, la note de l'oral sera catastrophique et les décevra puisque je ne serai plus aussi généreuse qu'avant. Toute la classe s'est mise au travail et ça a donné un bon résultat. parce que j'avais promis et je promets encore de bonne notes à l'oral pour les élèves actifs en classe.

Bon courage tout le monde.





 Réponse N°30 15509

re
  Par   jamila azhari  (CSle 06-12-11 à 20:02



Merci M. Tarara. Mme Samira j'ai la même classe que toi ( 2 ème bac pc ): une minorité participe, quelques uns sont silencieux alors qu'une bonne partie est désintéressée, alors j'ai choisi la même voix des notes espérant qu'elle marche avec eux.





 Réponse N°31 15510

RE
  Par   jamila azhari  (CSle 06-12-11 à 20:43



la même voie je voulais dire





 Réponse N°32 15517

salam
  Par   bentaleb rachid  (CSle 07-12-11 à 00:52



c est toujours un grand probleme que d avoir du bruit en classe, et je pense que c est un bruit incessant et assourdissant dont vous parlez.

je voulais juste attirer l attention sur le fait qu il n y a jamais une recette magique pour ces problemes, les solutions diffèrent selon les régions, les cultures et même selon les enseignants.En effet,je vois que vous efforcez de faire lire des oeuvres à des élèves qui ne veulent pas lire??je vois que l enseignant doit chercher des activités diversifièes, qui peuvent toucher la majorité des élèves,ayant pour devise, un esprit créatif et communicatif.

on ne peut pretendre régler un problème avec des conseils, je pense que l enseignant doit s eloigner sur les cours de moral, d ailleurs les valeurs on ne s enseignent pas, on les pratique.

le bureau est le coin le plus loin de l élève, et donc on doit éviter cet attachement à notre chaise.

laisser un geste , un cri passer sans répliquer est un signe de faiblesse c est sur, et je parle de ce qui se passe dans la tête d un élève, le professeur est amené alors à repliquer mais d une maniére à faire regretter ce geste.

je ne vous cache pas, que le grand problème on peut l éviter au début de l année, on doit se montrer un peu plus serieux, plus sévère et on doit se montrer coherent entre ce qu on dit et ce qu on fait,par exemple , on ne doit en aucun cas revenir sur une décision prise.

bonne chance à tous





 Réponse N°33 15518

à bentaleb rachid
  Par   jamila azhari  (CSle 07-12-11 à 01:05



En fait, le seul cas au je reviens su ma décision est celui où je demande à un élève de sortir à cause de son désintérêt et son bruit , mais il commence à me supplier, du coup je le laisse ? Est ce que cela peut être considéré comme faiblesse de ma part .





 Réponse N°34 15519

a jamila azhari
  Par   bentaleb rachid  (CSle 07-12-11 à 11:27



bonjour, oui , je pense quil ne faut pas revenir sur une decision pareille, mais faire sortir un élève n est pas reglementaire, il faut donc aviser l administration que tu l as chassé de ta classe.

te supplier !je pense qu il le font toujours c est sur, car ils se disent que tu n es pas ferme.je te conseille de l être , et même si tu veux pardonner à un élève son geste, ne le lui dis pas, il faut lui montrer que tu es toujours capable de le faire souffrir un peu.nous sommes des educateurs avant tout, on doit penser au bien de nos élèves sans se plier a nos sentiments.





 Réponse N°35 15520

Nécessité de corriger les messages
  Par   marocagreg  (Adminle 07-12-11 à 11:42



Je suis désolé de rappeler à tous les membres, surtout aux professeurs, veuillez svp corriger vos messages, utilisez la fonction [éditer votre message] après l'envoi, mais ne tardez pas trop car cette fonction n'est disponible que pour un certain temps. N'oubliez pas les accents, les apostrophes, attention à l'accord.. Utilisez le correcteur orthographique intégré à votre navigateur ou à votre éditeur de documents, utilisez le logiciel Antidote pour une vérification approfondie. C'est quand même dommage de parler du niveau faible des élèves et de produire soi-même des textes remplis de fautes de toutes sortes. Il faut commencer par soi-même.





 Réponse N°36 15527

RE
  Par   jamila azhari  (CSle 07-12-11 à 21:10



Ok. merci





 Réponse N°37 15530

Merci
  Par   elfassi bahiya  (CSle 08-12-11 à 17:31



Je n'ai pas une très grande expérience jusqu'aujourd'hui (3 ans), mais je peux tout de même dire que le «bruit", ou encore les classes bruyantes différent selon le genre de bruit qu’ils font. Personnellement j'ai eu affaire à plusieurs cas et je procède différemment selon ces cas.

Tout d'abord, il y a des classes que j'appelle "vivantes" ces classes n'arrêtes pas une seconde (ce qui peut donner mal à la tête), mais en même temps, ce genre de classes participe, essaye de faire des progrès, alors je laisse faire du moment qu'il y a un effort à côté et à vrai dire cela ne me dérange absolument pas car j'arrive à avancer et j'ai de très bon résultat à la fin.

Le deuxième cas, c'est les personnes qui ont des préjugés quant à la langue française. Généralement ces élèves ne veulent pas faire d'effort et ont un blocage psychique et face à un professeur qui refuse de parler arabe il essaye de déranger le cours avec du bruit. Avec ces élèves, d'une manière générale j'avance pas à pas. D'abord je ne cède pas et je leur fait comprendre que leur premier travail au sein de la classe c'est écouter attentivement la formulation des mots et des phrases. Ensuite j'intègre des activités auxquelles ils peuvent participer (comme le chant, le théâtre, etc.) Bien sur cela ne marche pas souvent, mais les élèves s’habituent petit à petit et durant ces trois années j'ai remarqué qu'ils font des efforts.

Le troisième cas, ce sont les personnes qui sont perturbateur, qui viennent en cours pour s'amuser qu'il s'agisse du français ou autre. Avec ces élèves j'essaye d'abord de comprendre leur cas en les observant quelques séances. Puis, je les appelle chacun tout seul et leur donne des conseils en tant que "grande sœur" et en parlant en arabe pour m'approcher d'aux (ce qui pour eux est une première car je ne parle jamais arabe avec eux en classe)

Toujours est-il qu'il y a des élèves qui ne fonctionnent pas avec ces méthodes, à ce moment là, je me trouve obligée de faire intervenir l'administration (rapport, convocation des parents, etc.). Mais cette méthode est la dernière que j'utilise.

Voici ma modeste expérience et je vous remercie, par ailleurs d'avoir abordé ce sujet très intéressant surtout pour les nouveaux enseignants.





 Réponse N°38 15533

Merci à vous
  Par   jamila azhari  (CSle 08-12-11 à 19:54

Merci Bahiya d'avoir cité cette expérience, toute expérience est la bienvenue. Concernant le bruit, j'ai promis à la classe la plus turbulente chez moi de donner des bonnes notes aux éléments silencieux alors que je serais très sévère avec les éléments bavards. Je ne sais pas si cette méthode est pédagogique ou non.




 Réponse N°39 15544

j'en ai marre
  Par   jamila azhari  (CSle 10-12-11 à 22:20



J'en ai marre de cette situation :(





 Réponse N°40 15546

salam
  Par   saddik dadi  (CSle 11-12-11 à 02:37



Bonsoir

Je tiens à te dire que baisser les bras si facilement pour une année scolaire, est synonyme d échec durant toute notre carrière, on peut t aider si tu veux, tu peux donner des cas et on essaierait de trouver des solutions .surtout ne baisse pas les bras, continue à faire ton travail, et sache qu avec le temps tout va rentrer dans l ordre.





 Réponse N°41 15566

RE
  Par   jamila azhari  (CSle 11-12-11 à 20:58



Merci M. Sadiki, oui justement cette année compte trop pour moi, c'est pourquoi je dois mettre fin à ce bruit dans mes classes.





 Réponse N°42 15604

salam
  Par   saddik dadi  (CSle 13-12-11 à 09:23



Combien sont les élèves qui font du bruit ?ont ils un leader ?lors de l absence de quelques apprenants remarques-tu un changement sur le comportement de la classe ?as-tu un projet

Pédagogique élaboré selon les besoins de tes élèves ? Penses –tu que tu essaies, souvent, de motiver la majorité de la classe en variant les activités, et en changeant la manière de procéder ?





 Réponse N°43 15608

salut
  Par   jamila azhari  (CSle 13-12-11 à 20:49



salut, j'ai découvert qu'il y a des éléments qui font ce bruit, en collaboration parfois avec des élèves qui ne font pas partie de la classe. J'envisage écrire un rapport de l'un d'eux pour qu'ils savent avec qui ils se comportent.





InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +