Le bourgeois gentilhomme- fiche de lecture

 Par belhaj hmida  (?)  [msg envoyés : 1le 03-10-13 à 20:17  Lu :13397 fois
     
  
 accueil


Hmida Bel haj
Lycée Ibn Khaldoun Délégation de Tounate

Le Bourgeois gentilhomme

Fiche de lecture

Titre: Le Bourgeois gentilhomme Collection: livre de poche

Date de parution: 1670

Auteur: MOLIERE: Jean-Baptiste Poquelin, né en 1622 à PARIS. Il est mort en 1673 à PARIS après une représentation du Malade imaginaire qu'il jouait. Il avait mis en oeuvre plus de trente comédies.

Genre: comédie ballet, construite en 5 actes. Cette pièce est classée dans la catégorie de la comédie vu son sujet, sa composition, sa structure et la dominante des différents procédés comiques et alternance de musique et de danse.

Les principaux thèmes: il est à remarquer que le thème du snobisme est un thème qui revêt une très grande importance dans la pièce quoique plusieurs autres thèmes sont en présence (amour, argent, mariage, adultère, querelle, pédagogie, déguisement, maître/ valet…) ; pour devenir un gentilhomme monsieur Jourdain (bourgeois) tente de calquer son mode de vie sur ceux qu'il admire sans borne et sans discernement, à savoir les (gens de qualité). Cette expression revient comme un leitmotiv dans sa bouche et la seule assurance que les gens de qualité ont tel ou tel comportement le pousse à adopter le même. Il éprouve une sorte de honte vis-à-vis de tout ce et ceux qui le rattachent à son milieu d'origine qu'il renie parfois vigoureusement.

Pour intégrer cette société dont il est exclu, le bourgeois s'exclue lui-même de celle dont il est issu.

Intrigues et unité de la pièce:

En fait, deux intrigues sont en question dans la pièce:

  1. Une intrigue de l'apparence: monsieur Jourdain prétendant acquérir un titre de noblesse et voulant conquérir le coeur d'une marquise. Il deviendra mamamouchi et la femme qu'il courtise épousera un autre homme sans qu'il s'en doute. C'est objectivement un échec mais pas pour monsieur Jourdain dont la quête trouvera son dénouement «heureux» dans l'imaginaire.

  2. Une intrigue «réelle» par la quête parallèle de trois couples: celui des nobles (Dorante/ Dorimène), celui des jeunes maîtres (Cléonte/ Lucile) et celui des valets (Covielle/ Nicole). Pour tous le mariage constituera le dénouement heureux.

Ces deux intrigues se rejoindront grâce à la mascarade de la turquerie ( comédie dans la comédie) à laquelle participeront tous ces personnages.

Pour comprendre l'enchaînement dramatique parfaitement logique de la pièce, il suffit de suivre le parcours de M. Jourdain: que veut ce bourgeois? Vivre comme un gentilhomme. Comment? S'initier aux belles manières, combler les lacunes de son instruction, fréquenter la société des nobles (ce qui explique les relations privilégiées avec Dorante, le désir de plaire à une marquise et la projet de marier sa fille à un gentilhomme). Le comique de la pièce naît de ce décalage entre les capacités et les désirs de ce bourgeois snob.

Le bourgeois cherche à passer à ce qu'il n'est pas: il s'est mis en tête de devenir gentilhomme mais il finit en mamamouchi ridicule.

Voici un schéma qui résume toute la pièce:

Présentation

Acte 1: la comédie des maîtres Acte 4: la «réussite» du gentilhomme

Acte 2: l'apprenti gentilhomme

Acte 3: le bourgeois en famille Acte 5: l'échec du bourgeois

Intrigues

1-Le désir de M. Jourdain de marier sa fille à un noble

Lucile épousera-t-elle Cléonte (selon ses désirs) ou un gentilhomme (selon le désir de son père)?

2-L'aventure amoureuse de M. Jourdain

L e bourgeois parviendra-t-il à conquérir la Marquise Dorimène ou est-ce Dorante qui arrivera à ses fins?

Résultats

En apparence

En réalité

Un homme comblé

  • Il a séduit Dorimène: elle accepte ses cadeaux

  • Il est mamamouchi (anobli)

Sa fille épousera le fils de Grand Turc.

Un homme bafoué

-Dorimène et Dorante vont se marier.

-Lucile va épouser Cléonte, déguisé en fils du Grand Turc.

La voix narrative:

L'histoire est racontée par des personnages en action et non par la narration; particularité du texte théâtral qui n'est, en réalité écrit que pour être joué. On parle aussi de la double énonciation: le personnage s'exprime «réellement» et ce qu'il dit, adressé en général à un autre personnage, est également dit à l'intention du public (pour l'informer, évoquer son émotion…).

L'espace et le temps :

Comme dans toute oeuvre de théâtre, il y a coïncidence du temps de la narration et de la fiction. La scène se déroule pendant une journée dans la maison de M. Jourdain (un riche bourgeois) à PARIS. L'espace dramatique (ou se déroule l'action) ne doit pas être confondu avec l'espace scénique (lieu, décor vus par les spectateurs). La pièce a été jouée pour la première fois à Chambord en 1670 devant le roi et la cour.



  



Vous aimez cet article ?
Partagez-le sur


 Réponse N°1 32457

retrouvailles
  Par   eddaki mohamed  (Profle 04-10-13 à 12:24



salut cher ami et ex-collegue

donc tu es desormais dispo ds ce site que je visite tres svt et presque quotidiennement

vous savez j'ai quitté la classe mais j'ai toujours une nostagie pour la classe c'est pourquoi je me trouve tres svt ds cet espace non formel des francisant

passe mon bonjour à ts les collegues d'ibnkhaldoune

la classe!!! il n'ya pas mieux surtout qd on aime son metier





InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +