Langue- l'antithèse- antigone

 Par ELMALEK HOUDA  (?)  [msg envoyés : 76le 09-06-12 à 22:36  Lu :3357 fois
     
  
 accueil


-EL MALEK HOUDA.
-1ère année Bac.
- Langue.
-L'antithèse- Antigone
-"Cette trahison, pour laquelle le corps de Polynice est en train de pourrir au soleil, j'ai la preuve maintenant qu'Etéocle, qui dort dans son tombeau de marbre, se préparait lui aussi à la commettre"
-L'antithèse repose sur un parallélisme.
-I- Les antithèses de sens:
-1- Dans le langage courant, certains mots entrent tout naturellement dans une relation d'opposition ou de complémentarité.Ces termes et leur antonymes peuvent entrer dans une antithèse.
-La gentillesse- laguerre- le blanc- sur- haïr- facile- lisible...
-Ex: Trop d'indulgence peut passer pour de la faiblesse, trop de sévérité fait naître la révolte.
-Il est facile de commander, plus difficile d'obéir.
-2- Les écrivains utilisent souvent l'antithèse, pour souligner une forte opposition:
-"Qu'est-ce que l'homme dans la nature? Un néant à l'égard de l'infini, un tout à l'égard du néant, un milieu entre rien et tout". (Pascal).
-"Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune, et qu'elle aussi elle aurait bien aimé vivre". (Prologue d'Antigone).
-"Le navire était noir, mais la voile était blanche". (V. Hugo).
-Les écrivains opposent parfois dans une antithèse des termes qui ne sont pas, habituellement de sens contraire:
- Je suis noire et maigre. Ismène est rose et dorée comme un fruit. (Antigone).
-"Créon: C'était un révolté et un traitre, tu le savais
-Antigone: C'était mon frère.
- Ton Polynice, cette ombre éplorée et ce corps qui se décompose entre ses gardes et tout ce pathétique qui t'enflamme, ce n'est qu'une histoire de politique". (Créon dans Antigone).


 
-II- Les antithèses grammaticales:
-Parfois, l'antithèse des termes se développe grâce à une opposition grammaticale ( temps différents des verbes- singulier/pluriel- négation/ affirmation...)
Exemples:
- Créon: Eh bien oui, j'ai peur d'être obligé de te faire tuer si tu t'obstines. Et je ne le voudrais pas.
- Antigone: Moi, je ne suis pas obligée de faire ce que je ne voudrais pas.
-b- Créon: Je veux te sauver, Antigone.
-Antigone: Vous êtes le roi, vous pouvez tout, mais cela, vous ne le pouvez pas.


  



Vous aimez cet article ?
Partagez-le sur
  Deux conceptions de la vie.
   la boite à merveilles- lecture analytique: chapitre:ii.
  Tous les messages de ELMALEK HOUDA


 Réponse N°1 29113

merci
  Par   ELMADHI Adil  (Profle 28-12-12 à 17:23



merci bcp





InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +