La volonté est ... !

 Par OUSSAMA rachid  (?)  [msg envoyés : 7le 27-08-11 à 16:08  Lu :993 fois
     
  
 accueil


Bonjour à toutes et à tous les collègues
Travailler avec les œuvres intégrales au secondaire qualifiant nous met parfois dans l’embarras. Cependant, chaque professeur élabore son projet pédagogique et travaille "tout seul".
Quel résultat obtiendrons-nous ?
Certaines questions des examens régionaux touchent des « cours » qui ne figurent pas dans le projet pédagogique de tous les professeurs ; c'est-à-dire que les élèves du prof « x » répondront alors que les autres ne le peuvent pas.
Et même si les professeurs d’un tel lycée se sont réunis pour se mettre d’accord sur un tel ou tel projet, qu’allons-nous dire des autres établissement surtout que l'examen est régional.
Suggestion… !
Comme les examens régionaux sont élaborés par les inspecteurs (même si les profs font leurs propositions), Je vois, pour notre spécialité, le français, que chaque académie doit réunir tous les inspecteurs accompagnés de certains professeurs de la matière pour mettre en place des exemples de projets pédagogiques qui seront communiqués par la suite à tous les établissements secondaires qualifiants.
Avec cette initiative, les professeurs travailleront avec aisance et sauront ce qu’il doivent faire comme cours de langue, comme extrait de l’œuvre, …
Cordialement
Rachid OUSSAMA

  



Vous aimez cet article ?
Partagez-le sur


 Réponse N°1 13984

Besoin urgent d' une liste normalisée des leçons de langue
  Par   bensaidi brahim  (CSle 28-08-11 à 03:03



Salut,

Vous avez raison.C'est un problème qui se pose non seulement pour les élèves scolarisés au niveau de la 1ère année du bac mais aussi pour les candidats libres en 2ème année.Ce manque de standardisation des épreuves de français a un impact négatif sur le taux des réussites, notamment dans les items de langues parce que les enseignants divergent sur les leçons de langue qu'ils dispensent en classe;même si les orientations pédagogiques ont établi une liste de leçons que tout professeur doit faire,à titre d'exemple la nominalisation,le discours rapporté,quelques figures de styles les plus utilisées,les registres...Pour ce qui est des extraits,je ne vois aucune nécessité d'étudier les mêmes passages car il s'agit des oeuvres intégrales que chacun traite à sa façon,d'autant plus que,pour rester fidèle à l'esprit de la pédagogie de l'intégration qui s'appliquera au second cycle qualifiant très prochainement,les élèves doivent évalués sur la base des situations-problèmes nouvelles et inédites; autrement dit ils sont appelés à passer l'épreuve du français à partir de textes qu'ils n'ont jamais vus en classe.D'autre part,l'expérience du travail en commission pour élaborer les épreuves normalisées du bac est déjà tentée,mais sans donner aucun résultat probant,avant de revenir,l'année dernière, aux propositions individuelles des enseignants.Bref, une liste normalisée pour les leçons de langue s'avère indispensable afin d'homogénéiser les épreuves de français et partant garantir l'égalité des chances pour tous les candidats.





InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +