La vénus d’ille

 Par salim khaled  (Prof)  [msg envoyés : 7le 24-10-15 à 10:38  Lu :1388 fois
     
  
 accueil


La Vénus d’Ille
Compétences visées à travers ce module :
• Reconnaitre un genre littéraire : la nouvelle fantastique.
• Etudier la nouvelle fantastique.
• Etudier la structure formelle de la nouvelle fantastique.
• Perfectionner les techniques de l’élaboration de la fiche de lecture.
• Produire des récits d’invention toujours en l’occurrence du fantastique.
• Initiation à la recherche.
• Analyser une image : s’initiant aux notions de dénotation et connotation.
• La prise de notes à partir des exposés.
• La prise de parole
Séquence I : l’entrée dans l’œuvre ; la mise en place de l’atmosphère fantastique
Activités Contenus Capacités
Travaux encadrés
1H Recherches personnelles sur la séquence :
La biographie de : Prosper Mérimée
- le genre fantastique
- La Vénus d’Ile - Initier les élèves à :
- La recherche
- La prise de notes
- Découvrir les caractéristiques du genre fantastique
Lecture méthodique
2h Extrait : « Je descendais le dernier … jamais elles ne touchaient la terre » - Etudier la situation initiale du récit fantastique (l’incipit).
- Identifier le statut du narrateur (la focalisation).
Langue
1h Relever les mots relatifs au genre fantastique - Etudier les champs lexicaux propres au genre fantastique.
Production écrite
1h Réécriture de la situation initiale en remplaçant le « je » par « il ». - Réécrire, changer le point de vue d’un texte.
Séquence II : les annonces du récit fantastique « avertissements »
Activités Contenus Capacités
Lecture sélective
1h Extrait « Les fenêtres étaient fermées…. je m’endormais » - Etudier les éléments annonciateurs du récit fantastique
- Lire rapidement et mémoriser.
Activité de langue
1h A partir de l’œuvre : les types de phrase. - Etudier les types de phrases et leurs caractéristiques.
Activité orale
1h Analyse d’une image fantastique - Être capable d’observer de comprendre et d’interpréter.
Production écrite
1h Description d’un personnage fantastique. - faire acquérir aux élèves la capacité de décrire.
Séquence III : l’effet du suspens dans la nouvelle fantastique « élément perturbateur »
Activités Contenus Capacités
Lecture analytique
2h Extrait « C’était bien une vénus … voler sa découverte » - Etudier l’effet de suspens dans le récit fantastique
- Etudier la description de l’objet fantastique.
Activité de langue
1h L’étude des indicateurs spatio- temporels. - Etre capable de se situer dans le lieu et dans le temps.
Activité orale
1h Exposé orale sur les films de science fiction. - Prendre des notes à partir des exposés des élèves.
Production écrite
1h Demander aux élèves d’écrire un bref récit fantastique. - Inciter les élèves à rédiger un texte fantastique en utilisant les champs
les champs lexicaux en rapport avec l’œuvre.
Séquence IV : le dénouement de la nouvelle fantastique « le châtiment »
Activités Contenus capacités
Lecture méthodique
2h Extrait « Elle était couchée … ont gelé
deux fois (la fin) ». - Etudier le dénouement de la nouvelle fantastique
- Identifier la morale de la nouvelle.
Langue
1h Quelques moyens de la description (à partir de l’œuvre) - Apprendre aux élèves quelques moyens de la description (images, hyperboles,…)
Activité orale
1h
Débat organisé par les élèves sur le thème de la superstition
- Amener les élèves à s’exprimer oralement, et à défendre leurs points de vue.
Production écrite
1h Imaginer un dénouement moins fantastique. - Savoir rédiger à partir d’un plan
Séquence sur la poésie
Compétences visées à travers cette séquence :
• Initier les élèves aux caractéristiques formelles d’un poème de forme fixe : le sonnet
• Maîtriser les règles de la versification
• Savoir étudier un poème
• Acquérir le vocabulaire de base pour appréhender la poésie
Séquence sur la poésie à partir de deux sonnets
Activités Contenu Capacités
Mise en situation
1h
Notions élémentaires de versifications - Identifier les caractéristiques de certaines formes poétiques
- Initier les élèves au vocabulaire poétique
Lecture méthodique
1h Ma bohème d’Arthur Rimbaud - Identifier la structure formelle du sonnet.
- Réfléchir sur le thème du vagabondage et la pauvreté.
Lecture linéaire
1h Spleen printanier de Stéphane Mallarmé - Maîtriser les règles de la versification
- Lire et analyser un sonnet
Exemples de fiches
Activité orale :
Travaux encadrés
Compétence : - Renforcer le côté communicatif des élèves
Capacités : - Initier les élèves à :
- la recherche, la prise de parole, l’écoute active
Support : Exposés des élèves
Durée : 2 heures
Niveau : Tronc commun
Déroulement des faits :
Les élèves qui auront à présenter leurs exposés seront amenés à répondre aux questions des élèves qui voudront s’éclaircir davantage.
Le professeur les guidera en soulignant les points les plus importants :
Biographie de l’auteur :
• Nom : Prosper Mérimée
• Date de naissance : Paris 1803
• Evénements de sa vie : il est nommé inspecteur général des monuments historiques. Il est nommé sénateur sous l’empire et il fréquent la cour. Il va au lycée Henri IV en 1820 où il débute sa carrière littéraire. Entre 1824 et 1830, il a des relations avec la famille Montigo (faveur de Napoléon). Il fréquente aussi les salons littéraires. C’est l’ami de Victor Hugo et de Stendhal.
• Ses œuvres générales :
- lettres à une inconnue.
- vénus d’ille 1837.
- Colomba 1840.
- Carmen 1845.
• Genre de l’œuvre : nouvelle fantastique.
Activité de lecture :
Lecture méthodique
Compétence :- Lire et construire le sens d’une nouvelle fantastique.
Capacités : -Etudier la situation initiale de la nouvelle fantastique.
- Identifier le statut du narrateur.
Support : l’Incipit de La Vénus d’Ille « Je descendais…jamais elle ne
touchait terre ».
Durée : 1 heure.
Niveau : tronc commun.
Identification :
- Lecture silencieuse
- Lecture magistrale
- Situation :
- Où se situe le passage? (au début du texte)
-Quels sont les personnages du passage ? (le narrateur, le guide, Mr Peyrehorade, le fils de Mr Peyrehorade, Mlle de Puygarrig, Jean Coll.)
- Explication :
a-Comment appelle t-on le début d’une nouvelle ? (l’incipit)
- Pourquoi l’étude d’un incipit est-t-elle importante ?
- Quelles informations y-trouve-t-on ?
L’incipit sert à présenter les personnages et le cadre spatio-temporel de la nouvelle.
- Quel genre de récit a-t-on donc en ce début de nouvelle ? (réaliste : lieux communs et personnages ordinaires)
- Comment la statue a-t-elle été découverte ? (en déracinant un vieil arbre)
- A quel thème est liée la découverte de la statue ? (le surnaturel et le fantastique)
b-Qui raconte l’histoire ? Relevez les marques du narrateur ? (je)
-Quel genre de focalisation –a-t-on donc ?
Hypothèses de lectures :
- Cadre spatio-temporel de l’incipit ?
- Narrateur ou personnage ?
Axes de lectures :
1er axe : la situation initiale de l’incipit :
Quoi qu’ s’il s’agisse de l’incipit d’une nouvelle fantastique, les lieux, les personnages et les évènements évoqués relèvent d’un cadre réaliste. Le cadre spatio-temporel de l’incipit donne l’impression d’un lieu ordinaire.
2ème axe : le statut du narrateur :
Le récit est raconté par un personnage de l’histoire, il est parmi les personnages principaux de la nouvelle. C’est un narrateur omniscient qui s’exprime à travers un Je présent lors du déroulement du récit.
Synthèse :
Dans l’incipit de la nouvelle fantastique, le narrateur présent lors du récit met en place des faits réels et donc un cadre réaliste où il évoque la vie quotidienne des personnages qui sont à leur tour ordinaires afin d’entamer une entrée dans le monde du fantastique.
Activité de langue :
Le champ lexical
Compétence : Pouvoir relever le champ lexical des thèmes traités(le
sacré et le profane).
Capacités : Etudier les champs lexicaux.
Support : Incipit de La Vénus d’Ille
Durée : 1 heure.
Niveau : tronc commun.
I-Présentation :
Lecture de l’incipit
II- Observation :
-C’est quoi un champ lexical?
Le champ lexical est un ensemble de termes (verbes, adverbes, adjectifs) qui se rapportent à un même thème.
-Observez l’extrait et relevez le champ lexical relatif aux termes suivants : le sacré (religion) et le profane (idolâtrie).
III- Conceptualisation :
Les élèves doivent compléter le tableau suivant :
Le sacré Le profane
Les saints de Serrabona
Cloche d’église
Curé… Idole
Statue
païens
IV- Appropriation :
Les élèves doivent produire oralement des termes relatifs à un champ lexical.
V-Exercices d’application :
Les élèves doivent donner les champs lexicaux des termes suivants :
Mariage-tristesse (exercice écrit sur les cahiers).
VI-Traces écrites :
La définition du champ lexical et le tableau de conceptualisation doivent être notés par les élèves sur le cahier.
Production écrite :
Réécriture
Compétence : - Doter les élèves d’une compétence rédactionnelle.
Capacités : - Etre capable de changer le point de vue d’un texte et de
passer correctement de « je » à « il ».
Support : l’incipit de La Vénus d’Ille
Durée : 1 heure .
Niveau : Tronc commun.
Consigne : Dans l’incipit de la nouvelle remplacez le « je » par le « il ».
I- Phase de réflexion :
Questions directrices :
- Quelles sont les caractéristiques de la situation initiale d’une nouvelle fantastique ?
- Comment seront les personnages que vous mettrez en place ?
- Quel est le point de vue que vous adopterez ?
- Est-ce que vous utiliserez un champ lexical spécifique ? lequel ?
- Quels sont les temps verbaux que vous emploierez ?
II- Phase de rédaction :
Chaque élève rédigera son propre texte. Ceci doit se faire dans un délai allant de 15 à 20 minutes.
Après qu’ils auront terminé, les élèves seront amenés à lire leurs propositions.
III-Phase d’affinement :
Il sera question de faire la correction des rédactions effectuées par les élèves.
II- Traces écrites :
L’élève qui aura rédigé la meilleure proposition passera l’écrire au tableau .
Activité de lecture :
Lecture méthodique
Compétence : identifier la structure formelle d’un sonnet.
Capacités : Réfléchir sur le thème du vagabondage et la pauvreté.
Support : Ma bohème d’Arthur Rimbaud.
Durée : 1 heure.
Niveau : tronc commun.
Ma bohème (fantaisie)
Je m’en allais, les poings dans mes poches crevées ;
Mon paletot aussi devenait idéal ;
J’allais sous le ciel, Muse, et j’étais ton féal ;
Oh ! Là là ! Que d’amours splendides j’ai rêvées !
Mon unique culotte avait un large trou.
Petit-poucet rêveur, j’égrenais dans ma course
Des rimes. Mon auberge était à la Grande-Ourse.
Mes étoiles au ciel avaient un doux frou-frou
Et je les écoutais, assis au bord des routes,
Ces bons soirs de septembre où je sentais des gouttes
De rosée à mon front, comme un vin de vigueur ;
Où, riment au milieu des ombres fantastiques,
Comme des lyres, je tirais les élastiques
De mes souliers blessés, un pied près de mon cœur !
Arthur Rimbaud « poésies »,1870
I- identification du texte :
• Situation :
-Qui a écrit ce poème ?
-Quel est le titre du poème ?
-Donnez la source de l’extrait?
• Caractéristiques :
- De combien de strophes se compose ce poème ?
- De combien de vers se compose chaque strophe ?
- Comment appelle-t-on les deux premières strophes ? Et les deux dernières ?
- Quelle forme adoptent les rimes ?
- Combien y a-t-il de syllabes dans chaque vers ?
- Quelle est donc la forme de ce poème ? Classique ou libre ?
Ce poème écrit par Arthur Rimbaud extrait de son recueil « poésies » se compose de quatre strophes divisées en deux quatrains et deux tercets. Chaque vers compte douze syllabes, ce qui nous amène à dire que tous les vers du poème sont des alexandrins.
Les rimes sont embrasées dans les deux premières strophes et plates dans la dernière. Il y a alternance régulière de rimes féminines et masculines, sauf pour le dernier quatrain où la rime unique est masculine.
Tous ces éléments prouvent que ma bohème appartient à la forme fixe (classique).
II- Hypothèses de lecture :
A partir du titre et du poème quels sont les thèmes du poème ?
Le poème explore les thèmes de :
-La pauvreté.
-Le vagabondage.
III- Axe de lecture :
Relevez dans le poème le champ lexical et du vagabondage et de la pauvreté :
La pauvreté Le vagabondage
mes poches crevées, un large trou
mes souliers blessés Bohème, muse, j’ai rêvées,
Mon auberge était à la Grande-Ourse,
assis au bord des routes,
VI- Synthèse :
Le champ lexical du poème fait allusion d’une part aux thèmes traités dans ce poème qui sont la pauvreté et le vagabondage d’autre part il met l’accent sur la situation du poète qui celle d’un vagabond qui s’adresse à sa muse en lui parlant de sa pauvreté, ce qui est d’avantage exprimé dans le dernier vers du poème qui le « vers de chute » du poème.
Activité de lecture :
Lecture linéaire
Compétence : identifier les caractéristiques formelles d’un autre type
de sonnets.
Capacités : - maîtriser les règles de la versification
- comprendre et analyser un sonnet
Support : Spleen printanier de Stéphane Mallarmé
Durée : 1 heure
Niveau : tronc commun
Spleen printanier
Le printemps maladif a chasé tristement
L’hiver, saison de l’art serein, l’hiver lucide,
Et, dans mon être à qui le sang morne préside
L’impuissance s’étire en un long bâillement.
Des crépuscules blancs tiédissent sous mon crâne
Qu’un cercle de fer serre ainsi qu’un vieux tombeau
Et triste, j’erre après un rêve vague et beau,
Par les champs où la sève immense se pavane
Puis je tombe énervé de parfums d’arbres, las,
Et creusant de ma face une fosse à mon rêve,
Mordant la terre chaude où poussent les lilas,
J’attends, en m’abîmant que mon ennui s’élève…
-Cependant l’Azur rit sur la haie et l’éveil
De tant d’oiseaux en fleurs gazouillant au soleil.
Stéphane Mallarmé « Renouveau », 1887.
I- Identification du texte:
Les élèves doivent distinguer et analyser le sonnet sans l’aide du professeur, il sera question de reconnaître les règles de versifications utilisées par le poète dans son poème. Leurs réponses devraient être adéquates à celles-là :
- Le poème « spleen printanier » se compose de deux quatrains et deux tercets. Chaque vers contient 12 syllabes donc c’est un alexandrin.
- Les rimes des deux premiers quatrains ainsi que du premier tercet sont embrassées, celles du deuxième tercet sont plates.
- Découpage du texte :
• 1er mouvement (du 1er au 2ème vers) : le poète annonce la fin de l’hiver en mettant en valeur cette saison de « l’art serein ».
• 2ème mouvement (du 3ème au 12ème vers) : changement d’attitude de Mallarmé puisqu’il a décrit l’hiver d’une manière défavorable dans la mesure où il lui inspire le sentiment de la monotonie.
• 3ème mouvement (du 13ème au 14ème vers) : c’est le moment de chute dans le poème parce que on assiste à l’arrivée du printemps moment de joie et de bonheur pour le poète.
II- Analyse du poème :
Les élèves seront amenés à donner leurs propres interprétations du poème. Ces dernières devront être conformes à l’interprétation du professeur qui se présentera de la façon suivante :
• Le titre : exprime le souhait du poète pour revivre les moments printaniers.
• Champs lexical de la monotonie : le poète fait recours à se champs lexical qui reflète son état d’âme (sang morne, l’impuissance, vieux tombeau, triste…).
• la ponctuation : joue un rôle important dans la déclaration de l’état d’âme du poète, puisque on assiste à la répétition des virgules et des points.
III-Synthèse :
Pour nous rapprocher de son chagrin et sa nostalgie au printemps, Mallarmé a utilisé plusieurs moyens syntaxique et sémantique, donc il mit la forme au service du sens.
Les valeurs enseignés à travers le module de la vénus D’ille
Puisque l’enseignement du français langue étrangère au second cycle qualifiant au Maroc est basé principalement sur l’enseignement des valeurs nationales et universelles aux lycéens, il semble judicieux de relever les valeurs évoquées dans la vénus d’Ille de Mérimée afin de mieux éclaircir la portée de l’œuvre :
• Beauté : - « Ah ! il vous a parlé de l’idole car c’est ainsi qu’ils appellent ma belle vénus Tur… » page : 46.
- « C’est bien une vénus, est d’une merveilleuse
beauté »page : 50.
• La famille : « vous ferez la noce avec nous en famille, car la future est en deuil d’une tante dont elle hérite » page : 46.
• La superstition :- « comment madame vous faite un mariage un
vendredi ! à Pris nous aurions plus de
superstition ; personne n’oserait prendre
femme un tel jour » page : 59.
• Le sacré :- « le mariage civil devait se faire à la mairie du village,
et la cérémonie religieuse dans la chapelle du
château » page : 60
-« les deux cérémonies civile et religieuse s’accomplir
avec la pompe convenable » page: 63.

  



Vous aimez cet article ?
Partagez-le sur
  La nouvelle fantastique au lycée
  Test diagnostique
  Tous les messages de salim khaled

InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +