La substantifique moelle

 Par Dounia Azouz  (Autre)  [msg envoyés : 624le 23-10-12 à 17:54  Lu :886 fois
     
  
 accueil


"Mieux est de ris que de larmes écrire
Pour ce que rire est le propre de l'homme" Rabelais
Puisque les points ne peuvent se convertir en mouton alors choisissons quelques morceaux ovins espérant que le saint patron les récompensera en points.
Les moutons de Panurge
" Mon ami, répondit le marchand, notre voisin, ce n'est viande que pour rois et princes. La chair en est tant délicate, tant savoureuse et tant friande que c'est baume. Je les amène d'un pays auquel les pourceaux ne mangent que myrobolans. Les truies ne sont nourries que de fruits d'orangers.
- Mais, dit Panurge, vendez-m'en un, et je vous paierai en roi, foi de piéton. Combien?
- Notre ami, répondit le marchand, mon voisin, ce sont moutons extraits de la propre race de celui qui porta Phrixus et Hellé par la mer dite Hellesponte...Aussi me coûtent-ils bon.
-Coûte et vaille, répondit Panurge, seulement vendez-m'en un, le payant bien.
-Notre ami, dit le marchand, mon voisin, considérez un peu les merveilles de nature consistant en ces animaux que voyez, voire en membre qu'estimeriez inutile. Prenez-moi ces cornes-là, et les concassez un peu avec un pilon de fer, ou avec un landier, ce m'est tout un. Puis les enterrez en vue du soleil la part que voudrez, et souvent les arrosez. En peu de mois vous en verrez naître les meilleurs asperges du monde. Je n'en daignerais excepter ceux de Raverne.
- Patience, répondit Panurge.
- Je ne sais, dit le marchand, si vous êtes clerc. J'ai vu prou de clercs, je dis de grands clers. Oui-da. A propos, si vous étiez clerc, vous sauriez que, ès membres plus inférieurs de ces animaux divins (ce sont les pieds) y a un os ( c'est le talon, l'astragale, si vous voulez) duquel, non d'autre animal du monde, fors de l'âne Indien et des dorcades de Lybie, l'on jouait antiquement au royal jeu des tales, auquel l'empereur Octavien Auguste un soir gagna plus de 50.000 écus.
- Patience, répondit Panurge. Mais expédions.
-  Et quand, dit le marchand, vous aurai-je, notre ami, mon voisin, dignement loué les membres internes: les épaules, les éclanches, les gigots, le haut côté, la poitrine, le foie , la ratelle, les tripes, la gogne, la vessie dont on joue à la balle, les côtelettes dont on fait en Pygmion les beaux petits arcs pour tirer des noyaux de cerises contre les grues...
- Bien! dit le patron de la nef au marchand, c'est trop ici barguigné. Vends-lui si tu veux; si tu ne veux, ne l'amuse plus.
- Je le veux, répondit le marchand, pour l'amour de vous. Mais il en paiera trois livres tournois de la pièce en choisissant.
- C'est beaucoup, dit Panurge. En nos pays j'en aurais bien cinq, voire six pour telle somme de deniers. Avisez que ne soit trop. Vous n'êtes le premier de ma connaissance qui, trop tôt voulant riche devenir et parvenir, est à l'envers tombé en pauvreté, voire quelquefois s'est rompu le col.
- Tes fortes fièvres quartaines, dit le marchand, lourdaud sot que tu es!...
- Benoît monsieur, dit Panurge, vous vous échauffez en votre harnois à ce que je vois et connais. Bien tenez, voyez là votre argent."
Panurge, ayant payé le marchand, choisit de tout le troupeau un beau et grand mouton, et l'emportait criant et bêlant, voyants tous les autres et ensemblement bêlants et regardants quelle part on menait leur compagnon. Cependant le marchand disait à ses moutonniers:" O qu'il a su choisir, le chaland! Il s'y entend! Vraiment, le bon vraiment, je le réservais pour le seigneur de Cancale, qui comme bien connaissant son naturel, car de sa nature, il est tout joyeux et ébaudi quand il tient une épaule de mouton en main, bien séante et avenante, comme une une raquette gauchère, et, avec un couteau bien tranchant, Dieu sait comment il s'en escrime!"
Soudain, je ne sais comment, Panurge, sans autre chose dire, jette en pleine mer son mouton criant et bêlant. Tous les autres moutons, criants et bêlants,en pareille intonation, commencèrent soi jeter et sauter en mer après, à la file. La foule était à qui premier y sauterait après leur compagnon. Possible n'était les en garder, comme vous savez être du mouton le naturel, toujours suivre le premier, quelque part qu'il aille. Aussi le dit Aristoteles, lib. 9de Histo. animal, être le plus sot et inepte animant du monde." Rabelais, Quart Livre, chap. 7 et 8
Sachant que les morceaux crus ne sont acceptés qu'une fois cuisinés, nous, marmiton, proposons ces deux entrées:
- étudier l'argumentaire du marchand;
- étudier les procédés de la parodie utilisés par Rabelais.
Dans le cadre de l'expression orale ( ou dégustation), discuter la morale.
Si nous voulons prolonger le plaisir, nous pouvons proposer un groupement du genre:
-La Fontaine, Le loup et l'agneau;
-Voltaire, Candide, chap.18
Comparer les procédés d'écriture
Bon appétit!

  



Vous aimez cet article ?
Partagez-le sur
  La boîte à merveilles ( évaluation)
  Contrôle : "la boîte à merveilles"
  Tous les messages de Dounia Azouz


 Réponse N°1 27978

re
  Par   Dounia Azouz  (Autrele 23-10-12 à 18:23



Certains mots sont indigestes, voici quelques explications:

-myrobolans: fruits rares des Indes

-Hellesponte: allusion mythologiq; les deux enfants Phrixus et Hellé furent transportés de Grèce en Colchide par le bélier à la toison d'or.

-dorcades, mot grec pour désigner les gazelles

- lestales: les osselets

-la gogue: les boyaux

-Pygmion: pays des Pygmées qui, selon Homère, faisaient la guerre aux grues

-barguigné: marchandé





 Réponse N°2 27979

Quiz
  Par   Dounia Azouz  (Autrele 23-10-12 à 18:32



Pour chaque réponse exacte, vous avez 5 points:

Compter les moutons

Revenons à nos moutons

C'est un mouton

Un mouton noir

Mouton à cinq pattes

Doux comme un mouton

Un mouton enragé

Un mouton de prison





 Réponse N°3 27980

re
  Par   marocagreg  (Adminle 23-10-12 à 19:37



Merci pour ce beau morceau

le chien est un philosophe, il sait rompre l'os pour se délecter de la substantifique moelle contraire au mouton qui se jette la tête la première dans la gueule du loup pour suivre le troupeau des ponts qui bêlent...

NB. le Hellespont désigne le détroit de Bosphore, celui qui divise Constantinople en deux.





 Réponse N°4 27989

Boniment matinal
  Par   Dounia Azouz  (Autrele 24-10-12 à 10:44



Oublions le cholestérol. Délectons-nous de la substantifique moelle.

Merci pour l'information sur le Hellespont.





InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +