La revanche

 Par Dounia Azouz  (Autre)  [msg envoyés : 624le 25-07-12 à 13:59  Lu :1010 fois
     
  
 accueil


Les souvenirs de notre ami Jaafari ont suscité en moi une profonde jalousie alors j'ai creusé dans ma mémoire et j'ai déterré plus d'un mort.
J'ai une tante qui quittait sa tente, ses poules et ses garnements pour venir s'occuper de nous durant le pèlerinage de mes parents. Nous n'avions guère besoin de ses soins car nous étions assez grands pour quelques actions puériles et périlleuses. C'étaient trente jours de surveillance sous le regard de tante Yamna. Ses petits yeux devaient scruter le moindre égarement de notre part. Elle devait accomplir son rôle d'officier bédouine avec le plus grand dévouement. La récompense promettait de lui faire oublier ses sacrifices: sauver de la déperdition les enfants de sa fratrie. Des soieries pour elle et ses filles, une djellaba pour son mari.
Tante Yamna se contentait de nous observer. Elle ne parlait pas, elle ne souriait pas. Elle ne sortait de son mutisme qu'au retour de son frère. Elle n'épargnait pas un détail pour faire notre procès verbal. Un procès verbal en berbère.
Je me rappelle de ce soir-là. Une sacrée nuit! Nous avions préparé un délicieux plat de tripes, la fameuse "douwara" pour honorer notre tante mais surtout nos papilles. Nous avions tout prévu sauf les chandelles pour fêter comme il se doit la circonstance. Le mets était brûlant mais délicieux et chacun de nous tout en promenant ses doigts sur le terrain de la grande assiette, convoitait le territoire du voisin. Tante Yamna avait la fâcheuse habitude de manger lentement. Donc, seule sa réserve restait intacte. Je ne sais si c'est une bénédiction mais au moment où nous envisagions une tactique, la lumière s'éteignit. On entendit la voix de mon frère Abdelghani nous dicter:" A l'attaque!" , ce que nous exécutâmes sans hésitation. Au retour de la lumière, c'était la rase plaine. Nous avions lu dans les petits yeux de la tante Yamna l'expression de la défaite et du déshonneur du soldat!

  



Vous aimez cet article ?
Partagez-le sur
  Contrôle : "la boîte à merveilles"
  Contrôle 1°année du bac.
  Tous les messages de Dounia Azouz


 Réponse N°1 25828

Désolée ma chère
  Par   Dounia Azouz  (Autrele 25-07-12 à 14:42



Rien n'est à votre goût!

Voulez-vous que je déguise la réalité? Une gentille tante! Une succulente pastilla!...

Je vais vous avouer une chose: les espiègleries de ma jeunesse sont toujours présentes. Cela peut heurter mais c'est ce qui fait ma singularité.

Si vous goûtiez mon plat de tripes, vous n'aurez plus la nausée. Un vrai délice.

Amicalement.





 Réponse N°2 25829

Merci!
  Par   Jaafari Ahmed  (Profle 25-07-12 à 14:42



Madame Aziz!

C'est un très belle revanche, racontée avec fierté et cette même joie de la revanche qui résonne encore dans les replis de vos phrases!

On ne vous la faisait pas, déjà quand vous étiez petite!

Pauvre Tante Yamna! Vit-elle encore?!

Très beau prénom que je ne cesse de marmonner en fredonnant la chanson de Guiwane: "Goulo li yamna tatini, nfchi h'moum galbi ybra!"

Ps; êtes-vous télépathe Mme Aziz.? Je mijotais un souvenir de la même teneur!





 Réponse N°3 25832

Si Jaafari
  Par   Dounia Azouz  (Autrele 25-07-12 à 15:04



Malgré la jalousie déclarée à votre égard, vous semblez apprécier!

Tante Yamna n'existe plus et encore une fois je risque de passer pour un monstre, je ne ressentais rien pour cette tante.

Pour la télépathie, on peut parler de coïncidence.

J'attends de déguster le plat.

Jalousement!





 Réponse N°4 25836

Ma chère Sarah
  Par   Dounia Azouz  (Autrele 25-07-12 à 15:31



Tu es la bienvenue dans les eaux trouble (je ne sais s'il faut un accord) des souvenirs. Ne crains rien du verseau car il est aussi transparent qu'une méduse!

Tu sais je commençais à faire un examen de conscience: ai-je péché de la sorte? Le petit poisson pêché se dépêche de me dire: un péché avoué est à demi pardonné. Un merci aussi infini que les étendues de l'océan.





 Réponse N°5 25839

Délices!
  Par   LOUMATINE Abderrahim  (Profle 25-07-12 à 16:05



Le ramadan nous promet de beaux plats. Même pendant la période du jeûne on ne cesse de se nourrir de fameuses histoires mijotées dans un style délicieux qui étanche votre soif de lecture. Ecrits à déguster sans modération. Diététiques, pas une goutte de sang, mais si enrichissants.

Merci pour le partage, on commence à mieux connaitre la famille.





 Réponse N°6 25843

Madame Nadya
  Par   Dounia Azouz  (Autrele 25-07-12 à 17:46



Voilà, vous montrez vos vraies intentions: la tante pour s'occuper des enfants! N'est-ce pas une forme d'exploitation?

Pour ma tante, elle venait de son gré et se croyait dans l'obligation de nous garder alors que les plus jeunes étaient déjà au lycée! Souvent, à tort, on pense que la mère dresse les enfants contre la famille du mari. Ma mère était aimable avec tous ces gens qui débarquaient du bled à n'importe quelle heure.

Souvent, c'était pour des affaires de tribunal!

Pour les tripes, il n'y a pas mieux que la chaux pour nettoyer  et neutraliser l'odeur nauséabonde.

Madame Nadya, tous mes hommages malgré ce différend culinaire. Il n'y a pas lieu de mener des guerres intestines.





 Réponse N°7 25860

bien fait pour sa pomme!
  Par   Adi Lachgar  (CSle 25-07-12 à 23:20



Je n'ai pas toujours été une lumière dans mon enfance. Trop gentil, trop conciliant, trop docile. J'admire votre espièglerie et votre sens de la revanche. Et vive les tripes.





 Réponse N°8 25921

Merci
  Par   Dounia Azouz  (Autrele 26-07-12 à 15:23



A tous ceux qui encouragent un travail si modeste soit-il, il sort des tripes. Merci vivement.

Si Adi, bon retour sur le forum. Nous attendons vos participations avec impatience.





InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +