la ponctuation

 Par Jaafari Ahmed  (Prof)  [msg envoyés : 943le 02-03-13 à 09:38  Lu :1089 fois
     
  
 accueil


Enfin, pour compléter la trousse à outils des élèves: la ponctuation!

La ponctuation structure le texte, et lui donne du sens. Savoir en faire usage, c'est avoir véhiculer le sens que l'on veut vraiment donner au discours. voici, Les signes les plus utilsés et qu'il faudra savoir utiliser:
1-La virgule
marque une courte pause dans la lecture sans cependant que l'intonation change. Elle s'emploie :
-> Dans une énumération, pour séparer des mots, des groupes de mots de même nature ou des propositions juxtaposées.
Les lions, les girafes, les zèbres, vivent tous trois dans la savane.
-> Pour séparer des mots, des groupes de mots ou des propositions coordonnées par les conjonctions de coordination et, ou, ni lorsque celles-ci sont répétées plus de deux fois.
Il ne craint ni le vent, ni le froid, ni la neige.
Remarque :
Notons que la virgule peut aussi servir à remplacer les conjonctions et, ou, ni. La conjonction n'apparaissant alors qu'avec le dernier mot.
Vous avez le choix entre un café, un thé, une tisane ou un chocolat chaud.
L'enseignante, le proviseur et les élèves montèrent dans le bus.
-> Devant des mots, groupes de mots ou des propositions coordonnées par des conjonctions de coordination autres que et, ou, ni :
Je viendrai, mais avec un peu de retard.
Nous irons au lac, car je sais que tu aimes particulièrement cet endroit.
-> Pour mettre en relief un élément placé en tête de phrase:
Au sommet de la tour de Windsor, des corbeaux ont élu domicile.
Moi, je ne croirais jamais une telle chose.
Remarque :
Dans le cas des inversions de sujets, les éléments placés en tête de phrase ne sont pas séparés par une virgule.
Dans le salon attendent les invités.
-> Pour isoler les propositions participiales.
Son travail terminé, il rentra directement chez lui.
-> Pour isoler ou encadrer des mots, groupes de mots ou propositions mis en apposition et qui donnent des informations complémentaires :
L'enfant, épuisé par cette première journée d'école, s'est rapidement endormi.
Cette chanson, que tout le monde apprécie, est pourtant très ancienne.
Remarque :
Si la proposition subordonnée relative explicative est isolée par une virgule (voir exemple ci-dessus), la subordonnée relative déterminative, elle, n'est pas séparée de son antécédent par une virgule.
L'homme qui m'a téléphoné hier est passé ce matin à mon bureau.
-> Pour encadrer ou isoler les propositions incises :
Je vais, dit le professeur, vous expliquer la formation des nuages.
-> Pour séparer des propositions en signifiant un déroulement chronologique, une succession d'événements :
Je l'entends, je cours vers la porte, elle ouvre et m'enlace tendrement.
-> Après le nom de lieu dans l'indication des dates:
Grenoble, le 17 octobre 1973.
2-Le point-virgule marque une pause plus importante que la virgule mais à la différence du point, la voix ne baisse pas complètement entre les deux propositions.
-> Pour séparer des propositions ou expressions indépendantes mais qui ont entre elles une relation faible, généralement une relation logique:
La planète se réchauffe ; les glaciers reculent d'année en année.
-> Le point-virgule est également utilisé lorsque la deuxième proposition débute par un adverbe.
Sa voiture est tombée en panne au milieu de la campagne ; heureusement un fermier passait par là.
-> Pour mettre en parallèle deux propositions:
Isabelle jouait au tennis ; son frère préférait le football.
Remarques :
Le point-virgule s'utilise toujours en milieu de phrase et n'est jamais suivi d'une majuscule.
-> Pour séparer les termes d'une énumération introduite par un deux-points
Acheter à l'épicerie :
– 3 oranges ;
– 2 pamplemousses ;
– 4 citrons.
3-Le point indique la fin d'une phrase. Il s'accompagne d'une intonation descendante et d'une pause nettement marquées.
Le musée du Louvre, ancienne demeure des rois de France, est depuis deux siècles l'un des plus grands et des plus beaux musées du monde. Il attire chaque année des milliers de visiteurs.
Remarque :
Excepté les titres d'œuvres (livre, film…), une phrase nominale, ou sans verbe, se termine par un point.
Voici une très belle histoire.
Le portrait de Dorian Gray (roman de Oscar Wilde)
4-Les deux points peuvent annoncer :
-> une énumération:
Les trois plus grandes villes de France sont : Paris, Marseille et Lyon.
-> une citation ou des paroles rapportées:
Paul Valéry a dit : « L'art est fait de beaux détails. »
Arrivé au bord de la falaise, il s'écria : « Ciel, je suis perdu ! »
Notez dans ce cas, l'utilisation des guillemets!
-> une explication : une relation de cause ou de conséquence.
Je n’aime pas ce film : il est vulgaire. Il n'a pas fini ses devoirs : il ne sortira pas.
Remarque : On évitera fortement de répéter les deux-points dans une même phrase soit en reformulant soit en les remplaçant le cas échéant par « car » ou « parce que ».
Source: le net.

  



Vous aimez cet article ?
Partagez-le sur
  Djc: chapitre xiii!
  Mettre la production écrite à l'esprit du temps
  Tous les messages de Jaafari Ahmed


 Réponse N°1 30001

Merci, cher ami.
  Par   Samira Yassine  (CSle 03-03-13 à 09:40



Franchement , il m'arrive à moi aussi de trouver des problèmes avec la ponctuation, surtout avec la virgule, je ne sais plus si je dois la mettre ou non.

Merci pour le partage.





InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +