La parure - maupassant - conjuguer les verbes au passé

 Par Kandassi Lalla Mina  (Prof)  [msg envoyés : 6le 05-01-15 à 13:28  Lu :471 fois
     
  
 accueil


KANDASSI LALLA MINA

LYCEE MOHAMED V

DEVOIR DE LANGUE - DUREE : 1 HEURE


I-Voici un extrait de « La parure » de Maupassant. Ecrivez correctement les verbes au passé :

Le jour de la fête (arriver)……………………. Mme Loisel (avoir)…………. un succès. Elle était plus jolie que toutes, élégante, gracieuse, souriante et folle de joie. Tous les hommes la (regarder) …………………………………, (demander)……………………………….. son nom, (chercher) …………………………………. à être présentés. Tous les attachés du cabinet (vouloir) …………………………………valser avec elle. Le Ministre la (remarquer)…………………………….
Elle (danser)…………………………… avec ivresse, avec emportement, grisée par le plaisir, ne pensant plus à rien, dans le triomphe de sa beauté, dans la gloire de son succès, dans une sorte de nuage de bonheur fait de tous ces hommages, de toutes ces admirations, de tous ces désirs éveillés, de cette victoire si complète et si douce au cœur des femmes.
Elle (partir) ………………………..vers quatre heures du matin. Son mari, depuis minuit, (dormir) …………………………….dans un petit salon désert avec trois autres messieurs dont les femmes (s'amuser) ……………………………………beaucoup.
Il lui (jeter) …………………….sur les épaules les vêtements qu'il avait apportés pour la sortie, modestes vêtements de la vie ordinaire, dont la pauvreté (jurer) …………………..avec l'élégance de la toilette de bal…


II-Transposez les énoncés suivants au discours direct ou indirect selon le cas :


  1. « As-tu l'intention de passer par ici demain après ton entraînement ? », me demanda mon amie.

Je lui répondis : « Le temps me manque pour te voir chez toi. Viens me rejoindre au club, si tu veux. Tu seras la bienvenue. »


  1. Je demandai à l'horloger s'il pensait pouvoir réparer cette montre-là, qui était à ma femme et à laquelle elle tenait beaucoup.

Il me répondit qu'il ne réparait pas lui-même les montres de ce type-là, qu'il l'enverrait chez son concessionnaire, que je devrais patienter deux semaines.



  1. J'ai demandé à mes voisins s'ils partaient à l'étranger cette année-là.

Ils m'ont confié qu'ils attendaient les résultats scolaires de leur fille, qu'ils resteraient chez eux si elle devait présenter une seconde session.



  



Vous aimez cet article ?
Partagez-le sur


InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +