La note de l'oral?

 Par MAHFODI AHMED  (?)  [msg envoyés : 117le 26-03-13 à 22:24  Lu :1032 fois
     
  
 accueil


Salam tout le monde
J'ai une question à vous poser concernant l'oral en classe de français collège et lycée.
Selon quels critères vous attribuez la note de l'oral à un élève?
(la participationµ? les travaux encadrés? la discipline§ l'oral? ...)

  




 Réponse N°1 30589

salut
  Par   IHSSAN AYA  (CSle 27-03-13 à 20:34



personnellement j'opte pour une grille qui englobe les cases concernant ce qui suit:

- les oeuvres: cet élève a son propre oeuvre ou qu il suit toujours avec le voisin.s'il a tj l'eouvre à lui seul je lui donne la note entière ; sinon la note est divisée par deux.

- la participation en classe.

- la ponctualité: combien de fois il s'est absenté et pour quelle raison : s'il a un certificat médical tant mieux, sinon ...

-les devoirs: quand je donne un devoir à faire à domicile je mets une croix devant le nom de l'élève qui a fait son devoir; et à la fin du semestre je compte le nombre de croix pour noter.

N.B: je défini à l'avance un barème sur 20 que je communique chaque début d'année à mes élèves . vers la fin du premier semestre je fais le rappel pour leur justifier la note qu ils trouveront sur leur bulletin. ils savent qu en plus des deux notes des deux controles plus la note que me donne la grille constitueront la note de l'oral. et généralement je n'ai eu jusq à maintenant aucune coincidence avec mes élèves concenrant leur moyenne de français. ils peuvent meme calculer avant ...





 Réponse N°2 30590

Bonsoir!
  Par   Jaafari Ahmed  (Profle 27-03-13 à 21:00



je propose ceci, comme grille d'évaluation:

1. L'élève demande et prend la parole : 2pts

2. L'élève donne son opinion : 1pt

3. L'élève donne des arguments :2pts

4. L'élève respecte les tours de parole :1

5. L'élève écoute ses camarades :1pt

6. L'élève entre en dialogue avec ses camarades :2 pts

7. La voix est audible par tous les élèves :1 pt

Qu'en pensez-vous?





 Réponse N°3 30593

Elle est très pratique. Merci!
  Par   MAHFODI AHMED  (CSle 27-03-13 à 22:10



Je suis sûr que l'évaluation objective et efficace de l'oral continue à poser problème pour les enseignants. Parfois, on donne une note sans aucun critère; on gonfle la note de l'oral pour aider les élèves à atteindre 10 ou on fait le contraire pour massacrer ceux qui sont indisciplinés. Ce qui est tout à fait injuste.

Donc, à mon sens il faut être honnête dans la pratique de l'évaluation.

A mon tour, je propose une grille qui n'est pas la mienne et que j'ai trouvée dans une revue pédagogique:

Oral/ participation de l'élève

Capacités transversales: valable pour toute discipline et pour diverses activités de la même discipline

SUR LE PLAN COGNITIF:

-Apprend

-Acquiert de nouvelles connaissances

-Sait les utiliser

-Développe des stratégies

-Raisonne

-Analyse

-Explique

-Démontre

-Induit

-S'interroge

-Assimile

-Réemploie

-Conceptualise

-Applique

-Résoud les problèmes

SUR LE PLAN DE L'INTERACTION

-S'explique clairement

-Communique adéquatement

-Réagit aux sollicitations

-Comprend les consignes

-Réagit aux consignes

-Discute les consignes

SUR LE PLAN DE LA PARTICIPATION

-Utilise la méthode appropriée

-S'intègre dans le groupe

-S'acquitte de sa tâche au sein du groupe

-Ecoute

-Apprécie les propos des autres

-Réactualise les prérequis

-Dynamise le groupe





 Réponse N°4 30594

Oui, cher ami!
  Par   Jaafari Ahmed  (Profle 27-03-13 à 22:30



C'est vraiment cela, mais vu que c'est impossible de contrôler tout cela sauf, si on a un groupe très réduit, (mais vraiment très réduit): ce que j'ai proposé ce sont les critères, et si vous remarquez , ce que vous proposez ce sont les indicateurs des critères!

Vous savez que normalement, il faut éviter d'évaluer l'oral en tant qu'écrit verbalisé! parce que l'écrit et l'oral obéissent à des normes très différentes: à l'écrit l'élève doit obéir aux stuctures de la langue correcte et à celles de la pensée objectivement formulée, puisqu'il a le temps de produire, de réctifier, de gommer, de rempalcer... mais à l'oral, il en va autrement: il hésite, se trompe, oublie, ...et à chque fois qu'il se corrige, il produit un autre discours, qui vient se greffer à ce qu'il a déjà produit...

Et puis, une évaluation de l'oral, suppose déjà un apprentissage de l'oral, qui n'est pas celui de l'écrit. ensuite vient la diffculté de la correction: l'écrit reste, l'oral "s'étiole" comment prendre du recul et corriger: il faut surement recourir à des enregistremets...et les travailler après..etc...

chose impossible à réaliser par l'enseignant, faute de temps, de moyen, et surtout face à un effectif aussi important que celui que nous avons dans nos classe!





 Réponse N°5 30596

Tout à fait!
  Par   MAHFODI AHMED  (CSle 27-03-13 à 23:20



Vu les classes pléthoriques, l'utilisation de cette évaluation devient impossible.

Certes,l'oral "s'étiole", cependant, il "resurgit" plus au moins dans toutes les activités de classe de français qui suscitent une interaction qui maintient l'élève dans le rôle de "répondeur" aux questions du maître.

En outre,en activités de lecture, comme en activités d'écrit, l'élève est censé interagir pour négocier un sens ce qui est le fondement de la communication et de l'apprentissage.

Bref, à mon avis la dimension de l'oral est toujours présente pendant les quatre moments de la semaine mais le code oral est moins facile à codifier que l'écrit.





InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +