La difference

 Par benani sarah  (?)  [msg envoyés : 38le 18-10-10 à 16:39  Lu :1820 fois
     
  
 accueil

Durement critiquée ou vivement défendue, la différence aujourd'hui, comme et autrement qu'hier, est l'objet de discours idéologiques contradictoires, surtout que le monde tend de plus en plus vers l’uniformité.
Alors quelle est la place de la différence dans un monde ou la ségrégation, le racisme et la discrimination sont les nouvelles lois qui régissent les relations entre les individus ?
Tandis que nos précurseurs ont considéré la différence comme une chose à craindre à anéantir, Les deux guerres mondiales qui ont marqué le XXéme siècle ne sont que le résultat de cette peur profonde qui s’est développé durant les siècles au point de devenir un effroi maladive et destructeur envers toute chose différente.
En effet, la différence est un droit inné qui marque la nature humaine. C’est ce qui donne à chaque personne, culture, religion, idée…sa singularité et son originalité.
Toutefois, le refus d’accepter la différence a causé, durant les siècles, plusieurs calamités. Ainsi, des ethnies ont été victimes d’une extinction cruelle à cause de leur couleur, leurs pratiques ou leur culture.
Depuis toujours, la différence était synonyme de menace. Conséquemment, le monde gréco-romain refusait d’admettre la diversité culturelle et divisait l’ensemble de l’humanité en deux groupes inégaux : le monde grec et le monde barbare. Cette même idée ce répète chez les nazies qui considéraient que les allemands sont la race des seigneurs qui doit être épurée des autres races inférieures.
Dès lors, Le cas du peuple des Antilles demeure l’un des cas les plus flagrants. Partant, ce dernier qui continue à vivre, constamment, une crise profonde d’identité à cause de cette castration mentale qu’il avait subit, durant des années, de la part du colon européen. Frantz FANON, dans son œuvre les damnés de la terre, regrette ce traumatisme causé au colonisé qui vit une crise de la représentation de soi car en voulant être accepté par autrui, considéré comme supérieur, il a fini par céder à sa différence et donc perdre son unicité.
De plus, la différence ne s’avère pas toujours apparente. Elle peut porter sur des choses intangibles, voire abstraites, comme les idées ou les points de vue. Ainsi, plusieurs personnes ont été victimes de leurs idées jugées périlleuses et portant atteinte à l’ordre établi. Prenant comme exemple le philosophe et penseur grec Socrate qui a été condamné à boire la ciguë parce qu’il avait un esprit pervertissant les valeurs morales traditionnelles et donc il avait une vision différente des choses.
A fortiori, ce manque de tolérance duquel souffrent plusieurs religions n’est que le résultat de cette angoisse profonde que suscite la différence chez les individus.
En guise d’achèvement, on peut déduire que la différence affirme l’existence de la personne et marque sa présence entant qu’être à part entier. Dans cette optique, la différence n’est pas accidentelle mais, plutôt, donne à l’essence humaine sa valeur.

  



Vous aimez cet article ?
Partagez-le sur
  Prnoms à employer dans la pe
  La note de la pe
  Tous les messages de benani sarah

InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +