La boîte à merveilles : lecture de l'excipit

 Par benjelloun sofia  (?)  [msg envoyés : 4le 17-02-11 à 17:10  Lu :4628 fois
   
  
 accueil


Activité de lecture: (le thème: le retour du voyage)

Durée : 55mn

Approche: lecture linéaire

Objectifs:

  • Etudier le thème du retour et sa dimension festive dans le texte
  • Etudier les aspects de l'identité marocaine comme étant des caractéristiques du roman maghrébin.

Motivation :

- Que suscite chez votre famille le retour d’un proche après un long voyage ? (Comment est l’état de votre famille après l’arrivée d’un émigré chez elle ?)1

  • La joie

-Comment se manifeste cette joie chez les mères par exemple ?

  • Elles préparent des plats délicieux.

-Nous allons voir aujourd’hui les manifestations de la joie chez une famille marocaine qui assiste au retour de différentes personnes


-Lecture magistrale (livre ouvert)

-Lecture silencieuse (On va demander aux élèves de relever en lisant les idées principales du texte)


-Questions de compréhension globale

-Quelles sont les idées principales du texte ?

  • Le retour du père abdeslam d’un long voyage
  • Le retour de Moulay Larbi à la paix intérieure
  • le retour du narrateur à la boite à merveilles

-Quel est le thème qui prédomine donc dans l’excipit de La boite à merveilles ?

  • le thème du retour

Synthèse : Dans l’excipit de La boite à merveilles, le thème du retour prédomine.

-Lecture individuelle1

-Lecture individuelle de la première unité de sens « Je rebroussai chemin…Ma mère ne cessait de remercier les unes et les autres »

-Qui sont les membres de la famille du père Abdeslam ?

  • La mère et le fils (le narrateur)

-Quel sentiment suscite le retour du père chez la mère ?

  • La joie

Synthèse : le retour du père abdeslam a suscité la joie chez la famille

-Relevez le lexique qui le montre

  • « bonté », « heureux», « joie », « you-you » (vocalement)

-Comment exprime la mère sa joie ?

  • en préparant des plats délicieux

-Comment appelle-t-on l’art de préparer des plats ?

  • L’art culinaire

Synthèse : La mère extériorise sa joie en préparant des plats délicieux (en s’adonnant à l’art culinaire)

-Comment sont les mouvements de la mère pendant la préparation des plats ?

  • agités

-Relevez les verbes qui expriment cette agitation

« rangeait », « soufflait », « allait », « venait »

Synthèse : La mère extériorise sa joie en préparant des plats délicieux (en s’adonnant à l’art culinaire) avec agitation

-Comment manifeste l’enfant sa joie ?

  • en riant
  • en rapportant à son père les événements qui se sont déroulés pendant son absence.

Synthèse : En parallèle, l’enfant manifeste sa joie en riant et en rapportant à son père les événements qui se sont déroulés pendant son absence.

Par quoi se caractérise cette narration ?

  • « sans ordre, sans obéissance aveugle à la stricte vérité des faits qui rend les récits des grandes personnes dépourvus de saveur et de poésie»

-Lecture des phrases qui comportent la réponse

  • « Je les racontais à ma façon, sans ordre, sans cette obéissance aveugle à la stricte vérité des faits qui rend les récits des grandes personnes dépourvus de saveur et de poésie. Je sautais d’une scène à l’autre, je déformais le détail, j’en inventais au besoin ».

-Est-ce que le narrateur parle ici seulement de la production romanesque ? (Quelles sont les autres genres littéraires évoqués ici ?)

  • Le théâtre et la poésie

Synthèse : Le narrateur ne parle pas seulement de la production romanesque mais aussi de la poésie et du théâtre.

-Nous avons ici un discours sur la littérature au sein même du texte littéraire, c’est ce qu’on appelle "le métalangage."

-A partir de cette citation comment conçoit le narrateur la création littéraire ? (Qui peut nous donner la définition que donne le narrateur à la création littéraire ?)

  • elle n’obéit ni à l’ordre ni à la stricte vérité des faits.
  • elle trahit la logique de la succession
  • elle déforme le détail

Synthèse : Ceux-ci déforment le détail et trahit la logique de la succession

Qui essaie de rectifier ce que le narrateur avançait ?

La mère

-Que symbolise donc la mère dans ce cas?

  • c’est elle qui initie l’enfant aux lois de la société, elle symbolise donc les contraintes sociales
  • Est-ce que l’apprentissage de l’enfant a été achevé ?
  • Non , il continue à apprendre

- Que présente la figure du père dans l’imaginaire marocain ?

  • le souverain

-Que peut connoter le retour du père dans ce texte ?

  • Il fonctionne comme une extrapolation qui annonce le retour de Mohammed V de l’exil

-Lecture individuelle de la deuxième unité de sens « Driss El Aouad…Mon père versa le thé »

-Quels sont les personnages présents dans ce texte ?

  • Le père Abdeslam, Driss Elaouad, et le narrateur

-Quelle relation existe-il entre ces personnages ?

  • Ils sont des amis et des voisins

-De quoi parlent-ils ?

  • Ils parlent du retour de Moulay Larbi à sa première femme et par conséquent à la paix intérieure

-Est-ce que c’est toujours le narrateur qui rapporte l’histoire ?

  • Non, c’est Driss El Aouad

Synthèse : Le retour de Moulay Larbi à sa première femme est rapporté par Driss Elaouad


-Dans quel endroit marocain, les gens assistent à des histoires rapportées par des narrateurs différents ?

  • Jamaa Elfna dans la place publique « Elhalqa »,

-Le texte entretient donc un rapport avec la culture orale et l’identité marocaine. Est-ce qu’il y a un autre symbole qui manifeste l’identité dans le texte ?

  • Le thé

Synthèse : cette distribution de la parole et la présence du thé sont des expressions de l’identité marocaine qui colle à la peau du narrateur.

-Lecture de la 3eme unité de sens : « la conversation des deux hommes reprit...Toutes les figures de mes rêves m’y attendaient »

- Quel est le retour célébré dans ce paragraphe ?

  • Le retour de l’enfant à sa boite à merveilles

-Que contient la boite à merveilles ?

  • Elle contient les figures du rêve

-Que symbolisent les figures du rêve ?

  • Les objets

-Que permettent ces objets au narrateur ?

  • Ils lui permettent de ressusciter les souvenirs et les rêves.
  • ils libèrent donc le narrateur de son emprise rédactionnelle parce qu’ils occupent la fin du récit

Quand l’homme devient libre après son incarcération, quel sentiment éprouve-t-il ?

  • La joie

Synthèse : Le retour de l’enfant à la boite à merveilles permet de le libérer de son emprise rédactionnelle et de donner accès aux figures du rêve. Cette liberté a une dimension festive.




Bilan :

Dans l’excipit de La boite à merveilles, le thème du retour prédomine :

  • Le retour du père d’un long voyage : La mère extériorise ici sa joie en préparant des plats délicieux (en s’adonnant à l’art culinaire).En parallèle, l’enfant manifeste sa gaieté en riant et en rapportant à son père les événements qui se sont déroulés pendant son absence mais en déformant les détails, la mère intervient donc pour rectifier de temps en temps les propos de son fils, le récit est donc initiatique et l’apprentissage de l’enfant n’est pas encore achevé

  • Le retour de Moulay Larbi à sa première femme : ce récit est rapporté par Driss Elaouad. Cette distribution de la parole (la polyphonie) et la présence du thé sont des symboles de l’identité.

  • Le retour de l’enfant à sa boite à merveilles : il permet au narrateur de se libérer de son emprise rédactionnelle et de donner accès aux figures du rêve.

Ces retours ont une dimension festive qui s’exprime vocalement, dans l’art culinaire, dans l’oralité qu’il véhicule et dans l’émancipation de l’emprise rédactionnelle.


1



  





 Réponse N°1 33113

L'excipit
  Par   Samira Yassine  (Profle 09-12-13 à 11:55



Je voulais juste remettre ce document sur le forum afin que les collègues qui en sont à la fin de l'oeuvre d'Ahmed Sefrioui, puissent en avoir une idée.

Merci pour le partage.





InfoIdentification nécessaire
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +