La boite à merveilles « je » ou « il »

 Par Samira Yassine  (?)  [msg envoyés : 2089le 23-05-11 à 21:05  Lu :6193 fois
     
  
 accueil


Je reviens sur la focalisation pour corriger une erreur que j'ai toujours commise. Je voudrais avoir votre confirmation.
Dans l'incipit de La boite à merveilles" Quelle est la focalisation?
"le soir quand tous dorment, moi, je ne dors pas je pense à ma solitude, ma solitude ne date pas d'hier............ je vois au fond d'une impasse un enfant de six ......cuivre"
SVP quelle est la focalisatuion interne ou zéro.
J'ai toujours dit que c'est zéro puisque le narrateur adulte ou l'auteur parle de 'il" un enfant de six ans. Nous savons que cet enfant c'est le narrateur lui même quand il était enfant, mais on a "il" et pas "je" . On a plusieurs indices qui montrent que le narrateur est omniscient" cette rue que le soleil ne visite jamais " "il ne le martyrisera pas , ne le mangera pas, veut en faire son ami".
Avant de répondre veuillez svp relire le passage, les deux premiers paragraphes du roman , et dites votre avis sur la focalisation.
Merci

  




 Réponse N°1 11574

interne
  Par   Benlahmar Mohammed  (Agrégatif(ive)le 23-05-11 à 22:25



Salam Madame Samira.

Dans les deux premiers paragraphes, le narrateur , meme s'il est adulte, ne peut accéder au statut d'un narrateur omniscient. Il peut analyser ses comportements, faire des commentaires sur sa situation- sa souffrance, seulement il ne peut pas savoir tout.

Voilà ma modeste réponse.





 Réponse N°2 11575

Merci M Benlahmar
  Par   Samira Yassine  (CSle 23-05-11 à 22:44



Je vous remercie de réagir à mon écrit en me répondant à cette question que je me suis posée ces derniers jours alors j'ai toujours été convaincue que c'était une focalisation zéro. Grave comme on peut se tromper et passer l'erreur à nos élèves. Heureusement qu'ils n'auront pas la focalisation à l'examen.

Mes respects.





 Réponse N°3 11610

Interne
  Par   hjirou abdou  (CSle 24-05-11 à 19:49



À vrai dire, j'ai hésité entre la focalisation zéro et interne mais après lecture du passage plus d'une fois; malgré sa petitesse, j'irais plus loin pour appuyer cette réponse en disant, qu'avec les verbes de perception utilisés, on voit que le narrateur se confond avec le personnage et peut-être si je ne me trompe pas, même les pensées sont au style indirect libre.

Avec toute l'expérience que vous possédez Madame, je voudrais bien votre avis sur cette intervention.

Tous mes respects et merci.





 Réponse N°4 11846

réaction au sujet de la focalisation dans "l'incipit" de "la boîte à M..."
  Par   ahbar brahim  (CSle 30-05-11 à 13:00



Mme Yassmine Samira, bonjour,

Les deux pemiers paragraphes prête à la cofusion en effet; et plus on (se) pose des questions , plus le brouillage énonciatifs s'accentue... Mais tout compte fait, je partage votre point de vue

du moment que, si l'on se tient aux indices textuels, la focalisation zéro est flagrante. Sinon, toute l'oeuvre sera réduite à la focalisation interne.





InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +