L'une des qualités rares!

 Par Samira Yassine  (?)  [msg envoyés : 2089le 25-05-11 à 23:38  Lu :1613 fois
     
  
 accueil


Lorsqu'une personne se trompe sur le compte d'une personne et qu'on lui explique son erreur , preuve à l'appui, si elle arrive à faire sortir de la bouche ou écrire "Excusez-moi" " je me trompais' moi je me mettrais à genoux devant elle par admiration à cette personne quelque soit le type de relation qui les relie.
L'une des rares qualités est celle ci" demander des excuses quand on découvre qu'on s'est trompé"
Qu'en pensez-vous ?

  




 Réponse N°1 11720

Al moussamih karrimm!
  Par   Idoubiya Rachid  (Profle 26-05-11 à 18:55



Je suis tout à fait d'accord avec vous, madame Yassine. C'est une manière civilisée de se corriger, donc de s'améliorer et de progresser. Dire ses excuses n'a jamais été une faiblesse ou un désequilibre. Reconnaître ses erreurs, c'est se qualifier d'être humain! Car l'Homme est d'essence celui qui apprend et se corrige par l'essai et l'erreur. Tout le secret est dans la reconnaissance qui induit automatiquement à l'amélioration. Car personne n'est parfait et ne pas reconnaitre ses erreurs, c'est être prisonnier de ses illusions!

Mais lorsqu'on vous a fait du tort ou on vous a blessé, et qu'on reconnait après coup ses erreurs, alors on doit accepter les excuses et tourner la page un fois pour toute! Al moussamih karrimm!





 Réponse N°2 11774

mais..
  Par   atika barnakchi  (Profle 27-05-11 à 18:55



alikom salam

oui, il faut s'excuser et pardonner par la suite.mais le pardon est parfois signe de faiblesse.parfois;il faut être vraiment aigre et ne pas laisser passer une faute car on va jouer sur les cordes les plus fines de ta personnalité...





 Réponse N°3 11780

La loi du bâton et de la carotte!
  Par   Idoubiya Rachid  (Profle 27-05-11 à 20:01



La loi du bâton et de la carotte!

Je pense que l'être humain, lorsqu'il est petit, il encore simple. Il agit en conséquence en simplicité. Après, l'être humain grandit avec l'âge. Sa simplicité devient complexité. Son ego devient de plus en plus susceptible. Le moi triomphe sur tous les autres sentiments. Alors, commence la phase de dè-complexification! Un travail d'abnégation commence. C'est la quête de la sagesse. Un sage est donc un être dépourvu de complexes.

C'est pourquoi, dans les relations humaines, il est nécessaire de jouer avec: une grande carotte et une petite carotte! En cachant bien sûr un grand bâton!

Tout dépends de l'autre: accepter/un peu/refuser!= une grande carotte / une petite carotte/ un grand bâton!





InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +