l'origine de l' islamophobie

 Par brahim el harfi  (Prof)  [msg envoyés : 234le 28-09-10 à 13:51  Lu :2137 fois
     
  
 accueil


Tentative de brûler des exemplaires du Coran le 11 septembre, jour qui commémore les attentas de 2001, opposition devant le projet de construction d’un centre culturel musulman et d’une mosquée à quelques blocs de Ground Zero , mosquée profanée à Saint-Etienne (Loire) par des inscriptions racistes, islamophobes, l'extrême droite néerlandais ,Geert Wilders, associe dans le film Fitna, sorti en 2008, images terroriste et citation du Coran, vote suisse contre les minarets….
Le mot islamophobie serait apparu pour la première fois au début des années 1990, son usage se répand dans le langage commun essentiellement à partir des attentas de 2001. Durant les années 60 ET 70 l' Union Soviétique représentait le danger numéro un pour les USA.
Aujourd'hui, l'islam joue le rôle que jouait l'Union Soviétique. La thèse retentissante "le choc de civilisation" de l'éminent Sammuel P Huntington creuse vertigineusement l'écart entre les musulmans et les occidentaux; à cet effet, l'expression "self-fulfilling prophrcy " illustre parfaitement l'industrieuse ponte de la thèse du clash: je prédis l'événement, je ruse et pousse pour qu'il arrive comme prédit, et le tour est joué. Ainsi la théorie huntingtonienne se traduit en faits concrets: guerre en Irak, en Afghanistan, menace contre l'Iran et la Syrie… De plus, les média occidentaux insistent sur les singularités vestimentaires: hommes barbus, femmes voilées ou portent le voile intégral; les traits distinctifs culturels et sociaux sont montés en relief; et partant, la peur de l'autre qui n'est pas comme nous, semble être justifiée.
Par ailleurs, si un musulman qui voit sa maison fauchée par un bulldozer, ses enfants mitraillés, attaque un juif, les protestations internationales se mettent en branle aussitôt, procédant au lynchage médiatique: islamiste, terroriste, extrémiste…Le journal le Monde du 11 février 1998 évoque le témoignage du premier ministre algérien Monsieur Ibrahimi qui dénonce "l'industrie lourde de l'abattage" des civils égorgés par des généraux portant barbes pour discréditer les islamistes.
Personne n'a imputé à la religion orthodoxe les massacres sauvages perpétrés par les Serbes en Bosnie, ni les bombes de l'Ulster à la religion catholique. Aucun media n'a qualifié l'attaque de la flottille de la liberté par l’Etat hébreux comme un acte terroriste.
L'Occident a besoin plus que jamais de revenir à ses valeurs enseignées par les philosophes des Lumières. Montesquieu dans les Lettres persanes, illustre savamment que le contact avec l'autre, est une condition essentielle de la connaissance de soi, tant sur le plan individuel que collectif.

  




 Réponse N°1 6531

re
  Par   Bouimi Mohamed  (CSle 29-09-10 à 11:59

la peur est signe de faiblesse : on rallume le feu de la phobie pour garder toujours en face cet autre monstrueux sur lequel on peut jeter nos échecs.




InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +