L'enseignant est-il ce mur bas facile à critiquer ?

 Par marocagreg  (Admin)  [msg envoyés : 2213le 28-05-11 à 07:03  Lu :2743 fois
     
  
 accueil


Aujourd'hui, dans les débats télévisés, dans les journaux, il y a une vraie mode : accuser l'enseignant de tous les maux. Pas moins qu'hier sur Medi1Sat un membre du parti de l'Istiqlal (Lkihel ou quelque chose comme ça) accuse les enseignants de faire la grève juste pour avoir des vacances supplémentaires.
L'enseignant est perçu désormais comme :
- un fainéant sans aucune conscience professionnelle qui cherche n'importe quel moyen pour ne pas travailler (grève, certificat médical,etc.) qui ferait la grève, même lorsque cette grève est annoncée par le syndicat des professeurs du pays des waqwaq
- un être avide qui ne cesse de réclamer, qui veut toujours plus en travaillant toujours moins, qui bâcle son travail officiel et qui travaille bien mieux dans les écoles privées où il ne fait jamais de grève.
- un être hypocrite et égoïste qui ne pense qu'à ses intérêts et qui ne tient pas compte des intérêts des élèves de ce pays.
Bref un être parasite qui n'est pas conscient de son rôle, un paresseux qui réclame beaucoup de choses sans donner de bonnes choses.
-l'enseignant est décrit comme un anti-citoyen pour tout dire !
- Remarquez ; on n'accuse jamais les inspecteurs, les directeurs (tous niveaux), les délégués, les parents d'élèves de ne pas faire leur travail, seul cet enseignant qui occupe le bas de la chaîne alimentaire est responsable de tous les maux de l'enseignement au Maroc.
Bien sûr, à côté de toutes ces accusations, on prend chaque fois la prudence langagière (feinte) de dire qu'il ne faut pas mettre tous les enseignants dans le même panier, comme ça chaque enseignant à l'illusion qu'on ne parle pas de lui, mais seulement des autres.
Les questions sont les suivantes :
- est-ce que ces accusations fréquentes proférées sur les médias publics et par le ministre lui-même, sont fondées ? Si oui, qui est responsable de cette situation ?
- est-ce que les enseignants font la grève pour des raisons futiles, juste pour se reposer ?
- est-ce que l'enseignant marocain travaille mieux dans les écoles privées même lorsqu'il est mal payé et bâcle son travail dans l'école publique ?
- On commence même à les accuser de corruption et d'injustice, notamment dans les écoles privées, donnant les plus hautes notes au plus offrant !
Croyez-vous que l'enseignant marocain doit rester les bras croisés devant cette vraie compagne de dénigrement qui le cible, à tel point qu'il est transformé en une marionnette de vaudou, n'importe quel apprenti sorcier qui apprend à critiquer, à se faire un nom en politique ou autre, prend le corps enseignant et y pique son dard ?
Les enseignants ont-ils la possibilité de renverser cette dangereuse tendance qui vise au bout l'enseignement public ?
Les enseignants peuvent-ils constituer une force politique capable d'affronter leurs dénigreurs ? Que faire lorsque des enseignants qui, en passant de l'autre côté du miroir, commencent eux aussi à accuser l'enseignant d'être à l'origine du problème ?
Y-a-t-il des moyens pour améliorer l'image de marque de ces enseignants ou doit-on faire la sourde oreille indéfiniment ?
Pourquoi les enseignants sont dispersés de la sorte ; des dizaines de syndicats, des dizaines de partis...?
Enfin à qui profite ce dénigrement systématique de l'enseignant dans les médias ?

  




 Réponse N°1 11840

commentairte
  Par   belmahi kamal  (CSle 29-05-11 à 14:26



A mon avis,la responsabilité incombe:

*-aux responsables de la politique éducative dans le pays.

*-à certains enseignants inconscients.

*-aux conditions pédagogiques chaotiques d'enseignement





 Réponse N°2 12043

NON…
  Par   hjirou abdou  (CSle 04-06-11 à 16:27



Mais ne voyez-vous pas que certains enseignants doivent exhausser et fortifier leurs remparts, en vue de se mettre à l'abri de tous ces ouragans?

Je ne sais si vous aviez allumé votre radio hier soir. On ne faisait que parler de l'enseignement, des enseignants, de la fraude, des élèves, de la grève, du soutien scolaire…, des notes…

Je pense que, pour que cessent toutes ces critiques n'épargnant personne et mettant tout le monde dans le même sac, les auteurs qui ternissent l'image du corps enseignant doivent être dénoncés.

Et surtout ne pas avoir peur du terme.





 Réponse N°3 12056

Voilà ce que je pense...
  Par   Idoubiya Rachid  (Profle 04-06-11 à 19:43



Je suis tout à fait d'accord! Accuser tous les enseignants des problèmes que connait notre système d'enseignement est une très grande bêtise. Dire que tous les enseignants travaillent avec honneur, qui est dû à nôtre métier, est une erreur pareille!

Un simple exemple: si on entre dans un hôpital, on pourrait tomber sur de très mauvais médecins, comme on pourrait en trouver de très bons.

Cela revient à dénoncer les abus dont sont capables certaines personnes qui font partie de notre corps, mais qui font tout pour mettre notre éducation dans le bas! Ces gens là, qui ont abandonné leur formation continue, qui travaillent avec les fiches des autres enseignants et qui découvrent leur contenu dans la classe, en même temps que leurs élèves! Des enseignants qui ne prennent même pas le temps de lire les questions lors des examens et qui ne regardent que le corrigé, sans parfois même avoir lu le texte support, et que, de surplus, massacrent les élèves en corrigeant les copies dans un laps de temps record! Ce sont ceux-là qu'il faut dénoncer! - je suis oculaire de ce que je dis!

Comme vient de le mentionner M.hjirou abdou, notre politique d'enseignement est un vrai problème, le curricula, le programme scolaire, les supports didactiques empêchent les enseignants à faire dûment leur travail, c'est aux syndicats de dénoncer cet état de fait!

Je suis heureux qu'il ait dans le site marocagreg et d'autres sites des enseignants tout à fait dévoués à l'enseignement. Je leur dis chapeau. Il y'a aussi des enseignants chevronnés, qui ont des années d'expérience sur le terrain et qui honorent notre enseignement. A ceux-là je dis vous faites un très bon travail et je vous salue. Il y'a des enseignants qui luttent dans certains lycées dans un climat pédagogique défavorable. Ils deviennent des gardiens non des enseignants! Je leur dit: vous êtes la fierté de notre pays.

Dire que les enseignants sont des incapables, c'est une trahison envers une famille qui oriente et éclaire la société!

Dire qu'il n y'a que de bons éléments dans nôtre système d'enseignement, c'est encourager les fainéants à persévérer dans leur paresse. L'autocritique est très importante pour le bien de tout système.





 Réponse N°4 12288

le Sizyphe moderne
  Par   benhmad abdelouahed  (CSle 10-06-11 à 21:03



L'enseignant est devenu un personnage tragique. je l'imagine avec son rocher de désespoir, de courage et d'humiliation. je l'imagine avec ses ailes de géant qui l’empêche de voler. il veut du bien à une société qui le nie, qui le tue à petit feu mais tel un phénix, il renait de ses cendres pour pouvoir supporter de nouveau la torture de la société ingrate. on dirait un rituel païen pour un parricide. l'enseignant est Sisyphe, le phénix, l'albatros...





 Réponse N°5 12310

Enseigner c'est donner
  Par   zerroual khadija  (CSle 11-06-11 à 14:02



Je comprends parfaitement que certains enseignants soient choquée par les commentaires malsains , parfois méprisants de la population.Cependant je dis qu'à travers le Maroc, il y a des gens qui sont honnêtes, qui ont passé leur vie à faire leur devoir d'une manière correcte et honorable. Même au moment des grève, ils n'ont pas hésité à continuer de travailler .Après les grèves combien d'enseignants ont donné des cours de soutien même le dimanche.Donc on n'a pas le droit de généraliser.Les années de travail et l'expérience n'ont rien à voir avec la conscience professionnelle. On peut être un professeur ancien et ne se poser guère la question sur ce qu'il a fait pour ses élèves. par contre, il y a des jeunes qui apportent leur souffle et créent dans le domaine éducatif de grands opportunités pour l'élève d'aller de l'avant.On peut également trouver de vieux professeurs, mais qui travaillent avec beaucoup de dynamisme alors qu'un autre plus jeune a besoin d'être guidé et épaulé s'il a la volonté de son collègue que les années n'ont fait que mûrir chez lui le sens de la responsabilité

En lisant des articles sur ce site ou des examens, je vois combien nous avons d'enseignants qui méritent d'être honorés.Chers collègues ,ne vous en faites pas quand vous entendez des critiques acerbes où l'on met tous les professeurs dans le même sac. Il suffit que vous ayez confiance en vous, et puis nos autres professeurs qui ont quitté le lycée, il y a plus d'un mois alors que vous continuer à encadrer vos élèves et à les soutenir ne sont-ils pas responsables du mépris quand témoigne au corps de l'enseignement?

pour conclure ,je tire le chapeau à tous les enseignants jeunes ou moins jeunes ,mais qui sont pour un avenir meilleur pour nos élèves et encore une fois , que le tout puissant guide vos pas!





 Réponse N°6 12810

MAIS REVEILLE TOI !!!
  Par   ahbar brahim  (CSle 23-06-11 à 20:02



ASSLAMO ALAYKOM,

Est ce que vous avez oublié le proverbe marocain : "la tour est écroulée, pendez le HJJAM!?!?

T'en fais pas ! ne te fais pas de la bile ! ne gaspille pas des balles pour chasser des mouches !

Écoute moi bien ! Il existe deux mentalités, pas plus ( je rigole) :

1- la mentalité / l'esprit des mouches qui ne tombent que sur les saletés et la pourriture , toujours incapable d'approcher le propre sinon le souiller...

2- la mentalité / l'esprit des abeilles qui ne tombent que sur les fleurs et les roses pour en faire du miel...

J'aime pas dire la suite...





InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +