L'enfance:les souvenirs

 Par hamilou oumaima  (?)  [msg envoyés : 2le 29-01-11 à 20:51  Lu :9828 fois
     
  
 accueil


Salut je suis nouvelle sur ce site, j'avais lu vos productions écrites et cela m'a encouragé à écrire aussi!
Sujet
Les souvenirs d’enfance sont-ils toujours heureux ?
Vous répondrez à la question dans un développement organisé, nourri d’arguments et d’exemples précis.
+On peut définir les souvenirs comme étant des fragements de vie , vécu à différentes tranches de notre ages surtout celle de l'enfance, dont chacun d'entre nous garde une impression singulière, du aux événements heureux ou malheureux qui ont soulignés cette étape, généralement on peut considérer la famille comme étant le facteur le plus direct, car le milieu ou on a vécu a toujours son mot à dire, et il faut bien admettre que c'est lui qui decide sur le fait d'avoir vécu une enfance heureuse ou malheureuse,l'école aussi à son mot à dire . ceci dit , a quel point la famille a un impact sur notre enfance? peut on conidérer l'école comme un second facteur? et comment cela rend notre enfance heureuse ou malheureuse.
+Souvent on dit que l'enfance est le paradis perdu, c'est le cas pour ceux dont la famille a été un milieu de sécurité, d'amour et de tendresse.Chaque membre de la famille, commençant par la mère et le père passant par les frères et soeurs jusqu'aux oncles et tantes et mêmes leurs amis rende notre enfance si special et laisse chez l'adule cette soif de revivre tout les bons moments.Qui ne se rappellent pas les jours de Aid où nous, enfants, étions traités tel des princes et princessses, dont les moindres caprices et souhaits étaient réalisés , c'était le jour ou on avait droit à être vaniteux et ainsi être choyé et chouchouté par tous.Même nos bêtises devenait un agréable souvenir, personnelement je me rappelle du jour ou j'avais cassé un set de verres si chers aux yeux de ma grand mère, prise par la panique j'avais essayé de ramasser les bouts cassés, mais maldroite comme j'étais je me suis écorchée les doigts et ainsi un torrent de larmes jallit de mes yeux, mes parents accoururent vers moi, je m'attendais à une fessé mais c'était les premiers soins que je reçue, c'est toujours avec nostalgie et bonheur que je me rappelle ce souvenir qui me montre quel chance j'ai d'avoir eu une famille aussi protectrice et aimante
Or cette chance n'est pas donné à tous, y en a ceux qui espèrent bien effacés les souvenirs qui garde de leurs enfance, c'est le cas de la pupart des orphelins et des sans famille qui ressentent toujours qu'ils sont indésirés par le milieu où ils vivent sois à l'orphlinat ou même chez une famille adoptive, ou l'enfant n'avait guère le droit d'apprendre, de s'amuser ou même de se soigner, il devait travailler pour être reconaissant du toit qu'on lui procure, et il se retrouve à envier les autres et même une idée de vengeance se dessine sur son futur. Des fois ceux qu'on peut considerer chanceux à avoir une famille sont les plus pitoyables, comment serai-ce la vie d'un enfant dont le père est un voyou et la mère une prostitué? comment survit-il aux interminables disputes entre les deux? Ce n'est absolument pas une tache facile surtout quand cette torture dépasse le côté moral et se concrétise sur le petit corps de l'enfant, qui adulte aurait souhaité effacé les blessures d'une enfance malheureuse
L'école a aussi son mot à dire, on se sentait si heureux d'être le sujet d'admiration de tous nos maitres et maitresses, et on était si fière devant nos camarades qui nous complimenter à leurs tours, et comment on se sentait lors de la reunion des parents ou on lisait si bien dans leur yeux de ces derniers la fierté d'avoir tel fils ou fille , mais ce n'était pas le cas pour tout le monde, on se rappelle tous que dans nos classes primaires il y avait certain élèves qui faisait sujets de moqueries, même petite je pouvait deviner la souffrance qui endurait car ils étaient gros, maigre, trop petit ou avait de mauvaises notes.
+Bref , on peut bien déduir que l'enfant qui a vécu au sein d'une famille tendre et aimante, avec une bonne réputation à l'école avait une enfance heureuse dont les moments heureux étaient si nombreux et donnaient envie à revivre, par rapport à d'autres dont les parents négligeants, morts ou délinquants rendaient les souvenirs de l'enfant malheureux , mais combien de grands malheureus on donner naissance à de grands artistes. ^
Voila c'est mon premier essai, j'éspère qu'il vous plaira et aussi laisser moi des comms et des critiques sur les points où je dois m'améliorer, et si c'est possible de me corriger et de me donner une note ça sera vraiment très bien :)

  



Vous aimez cet article ?
Partagez-le sur


InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +