L'argent dans la religion islamique

 Par marocagreg  (Admin)  [msg envoyés : 2213le 10-08-09 à 13:34  Lu :9450 fois
     
  
 accueil

Nous avons vu avec Simmel que l'argent est tantôt divinisé lorsqu'il est considéré comme finalité ultime et absolue, tantôt diabolisé et haï lorsqu'il est considéré comme un tentateur qui détourne l'homme des valeurs supérieures pour l'enfermer dans le cercle des désirs terrestres méprisables. Dans la conception musulmane de l'argent (qui rejoint dans certains aspects les autres monothéismes), on cherche à retrouver le juste équilibre pour empêcher le fidèle de basculer dans une attitude idolâtre à l'égard de l'argent (le vénérer comme un dieu), tout en lui faisant prendre conscience de l'importance de cet argent comme moyen d'épanouissement personnel, de développement humain.
L'Islam insiste énormément sur le fait qu'il faut considérer l'argent comme moyen et non comme finalité et c'est pour cela qu'il a interdit catégoriquement le commerce de l'argent, considérant l'usure comme l'un des pires péchés capitaux, pire que l'adultère lui-même. Il encourage les fidèles à ne pas trop s'attacher (adorer) à l'argent, notamment en instituant l'aumône légale (la zakat), qui n'est pas l'équivalent de l'impôt, mais un taux (2.5 % pour l'argent liquide) que le fidèle riche doit distribuer sur les démunis et les nécessiteux, ce qui permet à la fois d'encourager une forme de solidarité sociale, et de rappeler au riche que l'argent est avant tout un don de Dieu auquel on ne doit pas trop s'attacher. Le sens littéral du mot zakat signifie : purification des biens. L'aumône et le don permettent ainsi de purifier l'argent en atténuant notamment chez les riches les impulsions possessives, en leur apprenant que le don ne conduit pas à la pauvreté mais à la fructification de l'argent, à l'augmentation de sa valeur, ce qui est un autre sens de la zakat.
le verset 29 de la sourat al israa du coran insiste explicitement sur la nécessité d'un comportement mesuré vis-à-vis de l'argent, un juste milieu enre l'avarice et la prodigalité :
" وَلاَ تَجْعَلْ يَدَكَ مَغْلُولَةً إِلَىٰ عُنُقِكَ وَلاَ تَبْسُطْهَا كُلَّ ٱلْبَسْطِ فَتَقْعُدَ مَلُوماً مَّحْسُوراً "
الإسراء - رقم 29
Traduction:
"Ne garde pas la main enchaînée à ton cou et ne l'ouvre pas non plus en toute largesse, car tu t'exposerais au blâme et au regret."
Loin d'être une fin en soi, l'argent est perçu par l'islam comme un outil qui permet à l'homme non seulementd d'assurer ses besoins, mais aussi un moyen que l'on doit utiliser pour se rapprocher de Dieu et des hommes. L'islam n'invite en aucun cas l'homme à détester l'argent puisqu'il considère que celui qui en possède et qui l'utilise pour faire son propre bonheur et le bonheur des autres est meilleur que celui qui n'en a pas et qui attend l'aumône et le don des autres. L'argent et les enfants sont considérés par le coran comme les deux embellissements de la vie terrestre, mais non pas comme les finalités de cette vie puisque la véritable finalité se situe dans l'autre vie. En témoigne ce verset 46 de la sourat Al-Kahf
"Les richesses et les enfants sont la parure de la vie de ce monde. Mais les bonnes œuvres durables recevront auprès de ton Seigneur une récompense meilleure et elles suscitent une meilleure espérance."
Lire des documents sur ce sujet:
sur la zakat
Moncef Cheikh-Rouhou : Islam et argent
Les principes de la finance islamique

  




 Réponse N°1 1682

c'est fort
  Par   atika barnakchi  (Profle 23-08-09 à 13:13

salam alikom

je tiens à féliciter l'auteur de cet article pour l'effort déployé pour établir un pont civilisationnel entre les différentes cultures et religions.bienvenu à ces initiatives fort originales.




InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +