Johon steinbeck/des souris et des hommes /résumé

 Par fatih brahim  (Prof)  [msg envoyés : 288le 02-08-16 à 20:34  Lu :473 fois
     
  
 accueil


Chapitre 1 : Par un soir très chaud, deux hommes arrivent près de la rivière salinas à quelques milles au sud de Soledad. George et Lennie sont deux camarades ; physiquement, George est petit et dégourdi alors que Lennie est grand, fort et un peu fou. Ils étaient contraints de quitter un ranch, car Lennie a fait de « vilaines choses », alors, ils se sont procurés des cartes de travail et envisagent de voir le patron du ranch environnant pour pouvoir y trouver du travail. En attendant de se rendre au ranch, ils passent la nuit près de la rivière. Ils évoquent leur relation d’amitié : le grand Lennie — un ami oublieux de ses actes — tient beaucoup à rester avec George qui se plaint de ses bêtises : entre autres caresser des souris mortes ; ils font des projets d’avenir : avoir une petite maison à eux, deux hectares… « Vivre comme des rentiers ». George prévient Lennie de ne pas s’attirer « quelque sale affaire ». Dans ce cas, Lennie ne doit pas oublier de se cacher dans les fourrés et attendre que George vienne le chercher.
Chapitre 2 : Au ranch, les deux hommes découvrent le baraquement miséreux des employés. Le patron du ranch débarque et s’entretient avec les deux hommes au sujet de leur identité, de leur besogne dans le ranch : « vous irez travailler au grain. On ramasse l’orge aux batteuses. Vous irez avec l’équipe de Slim ». Le patron est intrigué par le silence de Lennie et par la relation si intime liant les deux hommes. Ceux-ci s’informent plus tard des occupants du ranch. Curely, le fils du patron, sa femme, Slim, le roulier, Carlson, Candy. George avertit son ami Lennie d’éviter de se frotter à Curley et à sa femme, car il a peur que Lennie fasse du grabuge avec lui.
Chapitre3 : Slim est impressionné par la grande force de Lennie au travail. Il est aussi curieux de savoir comment George et Lennie se « baladent comme ça ensemble ». Le récit de George relate sa relation avec son ami Lennie. Depuis son, Lennie est si fortement lié à George qu’il peut obéir passivement à ses ordres comme un enfant. Ils ont par la suite travaillé ensemble dans un ranch à Weed et c’est à cause d’une mésaventure de Lennie avec une jeune fille qu’ils ont dû quitter leur ouvrage. Dans ce ranch, Lennie s’est vu forcé de se bagarrer avec Curley à la suite d’une scène où les ouvriers agricoles reprochaient à ce dernier de laisser sa femme trainer autour de leurs chambrées. D’abord, Curley a assené des coups si rudes sur le visage de Lennie, mais c’est encore la force de ce dernier qui impressionne les ouvriers agricoles qui assistaient à la bataille : les grosses mains de Lennie ont fracassé la main de Curely après l’ordre de son compagnon inséparable George de riposter. Slim propose à Curely de ne pas renvoyer Lennie et son ami sous peine de voir raconter son affaire, « et alors ce qu’on payera sa gueule ». Curely accepte le marché.
Chapitre4 : Slim, George et quelques ouvriers sont allés en ville. Lennie rend visite à Crooks, le palefrenier noir, qui vit seul dans sa chambre. Crooks se plaint des autres ouvriers qui ne veulent pas de lui dans leur chambre, lui aussi ne veut pas d’eux dans la sienne. Mais il finit par laisser entrer quand même Lennie et de causer de différentes choses avec lui. Lennie ne manquera pas de lui faire part de leur projet de se procurer une petite maison et de son désir ardent de prendre soin de ses lapins. Crooks estime que Lennie est complètement fou et que son ami George pourrait le laisser seul. Arrivent ensuite Candy et la femme de Curley qui recherche leur compagnie, mais les trois hommes l’incitent vivement à s’en aller. S'adressant à Lennie, elle lui exprime sa satisfaction d’avoir amoché son mari Curley. Mais elle s’en prend vivement à Crooks en l’abreuvant d’insultes à connotations raciales avant de sortir de sa chambre en entendant les pas des ouvriers qui reviennent de la ville.
Chapitre5 : Lennie est seul dans l’écurie et parle à un petit chien qu’il vient de tuer maladroitement en le caressant. Soudain, la femme de Curley vient à sa rencontre. Le jeune homme s’affole, il lui demande et lui prie de s’en aller, car George lui interdit tout contact avec elle. Cependant, la femme de Curley insiste auprès de Lennie et parvient à le persuader de la laisser l’entretenir de sa vie d’épouse insatisfaite de se vie conjugale et de ses projets ratés à cause de son mariage avec Curley. Mais Lennie ne semble préoccupé que de causer de ses rêves d’avoir et de caresser ses Lapins. L’idée de caresser les choses douces pousse la femme de Curely à inviter Lennie à lui caresser ses cheveux. Et là, le pire se produit : Lennie ne veut plus lâcher les cheveux de la femme qui le supplie avec une grande insistance, mais le colosse lui casse le cou et la tue sans ne s’apercevoir de rien. Terrifié il pense à la réaction de son ami George. Peu de temps après les autres découvrent le cadavre de la femme.
Chapitre6 : Curely est horrifié à la vue de sa femme gisant sur le sol. Il se hâte de donner la mort à Lennie. Les autres, y compris George, sont sûrs que c’est lui le coupable et qu’il faut l’éliminer au plus vite. On se lance aux trousses de Lennie qui est allé se cacher tout près de la rivière de Salinas où il a la vision de sa tante Clara et de ses lapins qui lui reprochent d’avoir fait mal et de ne pas mériter l’amitié de George. Celui-ci surgit et surprend Lennie dans ses hallucinations. En le voyant Lennie lui rappelle d’avoir fait quelque chose de mal et lui parle de la profonde relation qui les lie, mais George réplique que « ça ne fait rien ». Les deux hommes évoquent encore une fois projet d’avoir une petite maison, des vaches et des lapins. Un instant ensuite George ordonne à Lennie de regarder par-dessus la rivière et juste après quelques moments d’hésitation il l’abat avec son revolver. Plus tard, les autres ouvriers rejoignent George ;Curely se félicite de la fin de Lennie. Slim s’adresse à George : « Fallait que tu le fasses, George. J’te jure qu’il le fallait. Viens avec moi. »Ils quittent les autres en se dirigeant vers la route.

  



Vous aimez cet article ?
Partagez-le sur
  Dino buzzati,pauvre petit garÇon-résumé
  Dino buzzati. le k,résumé
  Tous les messages de fatih brahim


 Réponse N°1 36566

JohnSteinbeck-Des souris et des hommes/résumé
  Par   fatih brahim  (Profle 02-08-16 à 21:11







InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +