Indémnités d'éloignement pour les enseignants

 Par Massmoudi Azeddine  (?)  [msg envoyés : 20le 19-11-09 à 13:28  Lu :1923 fois
     
  
 accueil


Indemnités d’éloignement : de 500 à 700 DH pour 40 000 fonctionnaires
Les indemnités sont destinées aux enseignants et au personnel de la santé.
Elles prendront effet à compter de janvier 2009.
Une première liste des zones concernées est déjà arrêtée.
Un bon coup de pouce pour les fonctionnaires exerçant dans les zones éloignées et difficiles : un projet de décret instituant une indemnité à leur profit est en cours de signature. Dans la Loi de finances pour 2009, une enveloppe de 350 MDH est déjà prévue à cet effet.
Compte tenu des critères retenus pour définir ce qu’est une zone éloignée et difficile, seuls les fonctionnaires de l’Education nationale et de la Santé sont concernés par la mesure, alors qu’au départ, il avait été également question de la Justice. «Dans ce genre d’endroits, on trouve généralement une école ou un dispensaire, et, dans le meilleur des cas, les deux», explique-t-on au ministère de la modernisation des secteurs publics (MMSP). Les chefs-lieux de communes n’étant pas concernés, les fonctionnaires de la Justice n’en bénéficieront donc pas.
Des logements économiques sont prévus pour ces mêmes catégories
D’après la liste de ces zones répondant aux critères mis en place, 40 000 fonctionnaires vont bénéficier de l’indemnité, dont 90% sont des enseignants et 10% du personnel de la santé, précise un responsable au MMSP. Mais la liste n’est pas définitivement clôturée, d’autres zones pourraient y être intégrées. Un travail avec les communes est en cours pour affiner cette liste.
Ainsi, suivant que cette liste s’allonge ou en reste à son niveau actuel, le montant de l’indemnité mensuelle que recevra chaque fonctionnaire variera entre 500 DH et 700 DH, nets d’impôts. Et quel que soit le retard que prendra l’officialisation de la liste (les lieux difficiles et éloignés étant fixés par un arrêté conjoint des finances et du MMSP), les fonctionnaires éligibles recevront leurs indemnités à partir du 1er janvier 2009. Par ces temps difficiles, un bon petit rappel est toujours bon à prendre !
Pour atténuer la paupérisation rampante de ces deux secteurs, notamment dans ses étages inférieurs (les enseignants du primaire pour l’Education et les infirmiers et aides-soignants pour la Santé), les pouvoirs publics sont décidés à aller encore loin dans l’amélioration des conditions de vie de ces fonctionnaires. Outre l’institution de l’indemnité déjà évoquée, il est également prévu de construire des logements économiques au profit de ces personnels. De sorte que toute école située dans un lieu isolé, difficile d’accès, devrait disposer de logements pour les enseignants. Un projet existe déjà dans ce sens, et une convention a été déjà signée avec des promoteurs, selon les indications du MMSP. Le tout s’inscrivant dans la politique, déclinée depuis peu, de ne pas laisser dériver une certaine frange de la population des fonctionnaires et des salariés.

  



Vous aimez cet article ?
Partagez-le sur


InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +