Gautier : contrôle continu-dfds

 Par Essarsari Maria  (?)  [msg envoyés : 2le 03-03-13 à 18:48  Lu :935 fois
     
  
 accueil


Ministère de l'éducation nationale

Académie de Tanger Tétouan

Délégation: Chefchaouen

Lycée: Abd AL Karim Al KHATTABI

Contrôle continu N°2

Matière: Langue française.

Pr: Asmae Mezzi.

Nom et prénom:

Support:

La pendule sonna une heure; ils s'arrêtèrent. Je vis quelque chose qui m'était échappé: une femme qui ne dansait pas. Elle était assise dans une bergère au coin de la cheminée, et ne paraissait pas le moins du monde prendre part à ce qui se passait autour d'elle. Jamais, même en rêve, rien d'aussi parfait ne s'était présenté à mes yeux; une peau d'une blancheur éblouissante, des cheveux d'un blond cendré, de longs cils et des prunelles bleues, si claires et si transparentes, que je voyais son âme à travers aussi distinctement qu'un caillou au fond d'un ruisseau. Et je sentis que, si jamais il m'arrivait d'aimer quelqu'un, ce serait elle. Je me précipitai […] et je me dirigeai vers elle, conduit par quelque chose qui agissait en moi sans que je puisse m'en rendre compte; et je me trouvai à ses genoux, une de ses mains dans les miennes, causant avec elle comme si je l'eusse connue depuis vingt ans. Mais, par un prodige bien étrange, tout en lui parlant, je marquais d'une oscillation de tête la musique qui n'avait pas cessé de jouer; et, quoique je fusse au comble du bonheur d'entretenir une aussi belle personne, les pieds me brûlaient de danser avec elle. […] Et nous commençâmes à valser. Jamais de la vie je n'avais éprouvé une pareille émotion; mes nerfs tressaillaient comme des ressorts d'acier, mon sang coulait dans mes artères en torrent de lave, et j'entendais battre mon coeur comme une montre accrochée à mes oreilles. Pourtant cet état n'avait rien de pénible. J'étais inondé d'une joie ineffable et j'aurais toujours voulu demeurer ainsi, et, chose remarquable, quoique l'orchestre eût triplé de vitesse, nous n'avions besoin de faire aucun effort pour le suivre. Angéla, qui jusqu'alors avait valsé avec une énergie et une justesse surprenantes, parut tout à coup se fatiguer[…]

— Angéla, vous êtes lasse, lui dis-je, reposons-nous.

— Je le veux bien, répondit-elle.

[…] Angéla s'assit, m'entourant de ses bras comme d'une écharpe blanche, cachant sa tête dans mon sein pour se réchauffer un peu, car elle était devenue froide comme un marbre. Je ne sais pas combien de temps nous restâmes dans cette position, car tous mes sens étaient absorbés dans la contemplation de cette mystérieuse et fantastique créature. Je n'avais plus aucune idée de l'heure ni du lieu; le monde réel n'existait plus pour moi.

Théophile Gautier, La Cafetière, 1831.

Questions(10 pts):

  1. Remplissez le tableau suivant(1 pt) :

    Titre de l'oeuvre

    Auteur

    Année /siècle

    Genre

  2. Déterminez les passages qui correspondent aux types suivants (de…à…): (1 pts)

Type narratif: ….............

Type descriptif: .............

  1. Quel est le thème traité dans le texte? (1pts)

………………….............………………….............………………….............

  1. Relevez le portrait d'Angéla? (2 pt)

………………….............………………….............

  1. Comment appelle-t-on ce type de description? (1 pts)

…………………….......

  1. Quelle est la réaction du narrateur face à cette dame? Justifiez du texte (1 pt)

………………….............………………….............

  1. Quel sentiment éprouve-t-il? Justifiez du texte (1 pt)

………………….............………………….............

  1. Est-ce que ce sentiment est partagé? Justifiez par vos propres mots (2 pt)

………………….............………………….............

  1. Classez les verbes soulignés dans le texte dans le tableau suivant (2 pt):

    Verbe

    Temps

    Infinitif du verbe

    Terminaison

    Valeur du temps

  2. Relevez du texte un verbe sensoriel(1 pt) : ……….........

  3. Relevez du texte un adjectif qualificatif dans sa fonction d'attribut (1 pt) : ……….......



  



Vous aimez cet article ?
Partagez-le sur


InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +