Fps safi - colloque international : « le cinéma et la musique »

 Par marocagreg  (Admin)  [msg envoyés : 2213le 03-03-16 à 09:59  Lu :358 fois
     
  
 accueil

Colloque international « le Cinéma et la Musique »


12 - 13 mai 2016


Equipe de recherches Littérature, Culture et Imaginaire Faculté Polydisciplinaire de Safi, Université Cadi Ayyad, Safi, Maroc




(Délai pour soumettre les propositions de communications : 19 mars 2016)


A l'instar du théâtre antique, où le chœur et la musique avaient leur place dans la représentation, le cinéma va lier son destin à celui de l'art musical. Avant même que les films aient pu se doter d'une composante sonore, la musique faisait en effet son apparition dans le cinéma en accompagnant la projection de films muets. La musique semble ainsi incontournable dans un art qui se veut total. Elle est porteuse d'une plus-value essentielle. Les cinéastes l'ont très vite compris et l'ont adoptée, pour créer différents effets (accélération, dramatisation, identification...) et parfois pour en faire la matière principale de leurs films (Amadeus de Milo Forman, Le Pianiste de Roman Polanski, Le Concert de Radu Mihaileanu...). C'est aussi dans ce sens que tout un genre cinématographique, le film musical, a vu le jour dès l'apparition du cinéma parlant (Le Chanteur de Jazz).


Aujourd'hui, on parle de la musique de films comme d'un métier, un art à part entière, une création spécifique et originale récompensée par des prix dans les festivals de cinéma de par le monde. Des réalisateurs mettent un point d'honneur à habiller leurs images de notes composées à l'occasion. Des tandems mythiques de cinéastes/musiciens ont ainsi marqué l'histoire du cinéma : Eisenstein/Prokofiev, Hitchcock/Herrmann, Coppola/Rota, Kieslowski/Preisner, Almodovar/Iglesias, Kurosawa/Takemitsu, Tarkovski/Artemiev, Kusturica/Bregovic, Burton/Elfman, etc.


Cette alchimie intime qui unit le cinéma à la musique nous semble mériter réflexion. Un film met en scène une histoire, un énoncé, une forme, représentant d'une façon ou d'une autre le monde, avec un souci de fidélité ou de prise de distance. La musique, elle, crée un objet complémentaire, un sens second greffé sur le premier, qui vient l'enrichir peut-être ou l'embellir en le « couvrant » de texture sous forme de notes.


Cependant, l'utilisation de la musique en matière de représentation artistique de l'émotion humaine dans les films ne crée-t-elle pas une stéréotypie, un appauvrissement de l'art musical qui présuppose une liberté totale entre le signifiant et le signifié ? Autrement dit, en recourant aux mêmes tonalités, rythmes et agencements musicaux pour accompagner, préparer ou suivre des scènes devant susciter telle ou telle autre émotion chez le spectateur, le cinéma ne réduit-il pas la richesse de notre rapport différent et diversifié à la production musicale ? Inversement ce même rapport libre entre la musique et le foisonnement des émotions qu'elle suscite, les souvenirs qu'elle évoque, les idées qu'elle inspire... ne risque-t- il pas de mettre en péril le film, de l'envahir de toute part pour l'asservir à ses fins propres, autotéliques, ésotériques, mystiques ou autres ? Le rapport entre le cinéma et la musique

semble donc fertile et le colloque international « le Cinéma et la Musique » voudrait apporter des réponses aux questions qu'il soulève.


Organisé les 12 et 13 mai 2016, ce colloque entre dans le cadre de la 11ème édition des Journées Cinématographiques de Safi. Professeurs, musicologues, académiciens, mais également musiciens et cinéastes, sont donc invités à envoyer leurs propositions de communications qui devraient s'inscrire dans les axes suivants, donnés à titre indicatif et non exhaustif :


  • Représentation(s) de la musique à l'écran.


  • Le film et le thème musical.


  • Le cinéma et le symphonisme.


  • Le film et la musique narrative.


  • La musique classique et le cinéma.


  • Le film musical.


  • Le film d'opéra.


  • Bollywood et la musique.


Vous pouvez adresser vos propositions de communications jusqu'au 19 mars 2016 aux professeurs Abdelaziz Amraoui (amraouia@hotmail.com), Rachid Naim (rachid.naim@gmail.com) pour les textes en français. Pour les propositions écrites en arabe, veuillez les envoyer au professeur Mounir ElBaskri (elbaskrimounir@yahoo.fr).

Les contributions se feront sous la forme d'interventions orales de 20 à 25 minutes. Les propositions de communications doivent nous parvenir sous la forme suivante : un

texte d'environ 300 mots (espaces compris), accompagné d'une courte

biobibliographie.


Comité scientifique : Pr. Rachid Naim (UCAM, FP Safi), Pr. Youssef Abouali (CREMEF, Casablanca) Pr. Abdelaziz Amraoui (UCAM, FP Safi), Pr. Rochdi Elmanira (UIZ Agadir, FLSH), Pr. Mounir ElBaskri (UCAM, FP Safi), Pr. Humberto Luiz Lima de Oliveira (Universidade Estadual de Feira de Santana -Uefs-, Brésil), Abdelaziz Astar (UCAM, FP Safi), Pr. Carrée Roland (Docteur en cinéma de l'Université Rennes 2, Conférencier en cinéma).


Calendrier :


  • Les propositions de communication (titre et résumé de 300 mots maximum) seront envoyées avant le samedi 19 mars 2016.


  • L'acceptation des communications sera notifiée au plus tard fin mars 2016.


Fiche d'inscription:





Nom/ Prénom Ancrage institutionnel Adresse, tél., email

Titre de la communication Aire thématique

Résumé (maximum 300 mots)


PS.: Les organisateurs prendront en charge la totalité des frais d'hébergement en pension complète.


  



InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +