Fle ou flm ? remise en question !

 Par ahbar brahim  (?)  [msg envoyés : 59le 09-07-11 à 15:59  Lu :1476 fois
     
  
 accueil


Le choix stratégique de fonder l’enseignement de la langue française dans notre pays sur l’introduction des œuvres littéraires comme support de base est une énorme contradiction méthodologique et un tordu curriculaire flagrant pour une raison majeure :
En effet, le statut officiel de la langue française dans le paysage linguistique du Maroc la consacre une langue étrangère et non pas une langue mère. Or, il va sans dire qu’une langue étrangère dans n’importe quel pays du monde s’enseigne par des méthodes et des curriculums très spécifiés à ce statut ;il suffit de consulter les programmes et les manuels FLE (français langue étrangère) dans ces pays pour s’apercevoir vite de ce constat violé, distordu et déformé dans notre enseignement de français . Programmer donc des œuvres littéraires chez nous revient à dire que le français est considéré une langue mère sans réserve, ce qui est fort discutable méthodologiquement et didactiquement.
Attention les détracteurs ! Ne vous fiez pas tout de suite à l’argument de la « francophonite » ! Ne confondons pas le politique et l’idéologique avec le pédagogique ! Je cite un exemple très concret : à l’ambassade du Canada, les postulants marocains à l’immigration doivent passer un test de français contrairement aux sénégalais par exemple ! Le marocain proteste en brandissant son arme de sa «francophonité », on lui corrige poliment – à sa grande surprise - que linguistiquement parlant le Maroc est francophile et non francophone – chose juste politiquement. A vous d’en déduire la nuance.
De fil à aiguille donc, enseigner des œuvres littéraires dans un pays francophile laisse planer des interrogations et des doutes quant à la pertinence et l’innocence de ce choix, même pour un néophyte dans le monde de la didactique des langues. Ce n’est là que la tête de l’iceberg. Sans prétention aucune, nous en dirons plus en fonction de la réaction des collègues. Merci d’avance.
AHBAR Brahim.

  



Vous aimez cet article ?
Partagez-le sur


InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +