Figures de style

 Par benani sarah  (?)  [msg envoyés : 38le 18-04-12 à 20:31  Lu :2314 fois
     
  
 accueil


quelles sont les figures de style qu'on trouve dans ce paragraphe?
_____________________________________________________
« Là, j'ai admiré véritablement l'industrie. C'est un beau et prodigieux spectacle, qui, la nuit, semble emprunter à la tristesse solennelle de l'heure quelque chose de surnaturel. Les roues, les scies, les chaudières, les laminoirs, les cylindres, les balanciers, tous ces monstres de cuivre, de tôle et d'airain que nous nommons des machines et que la vapeur fait vivre d'une vie effrayante et terrible, mugissent, sifflent, grincent, râlent, reniflent, aboient, glapissent, déchirent le bronze, tordent le fer, mâchent le granit, et, par moments, au milieu des ouvriers noirs et enfumés qui les harcèlent, hurlent avec douleur dans l'atmosphère ardente de l'usine, comme des hydres et des dragons tourmentés par des démons dans un enfer." Victor HUGO
-"j'ai admiré véritablement l'industrie. C'est un beau et prodigieux spectacle" => métaphore (il compare les machines à un prodigieux spectacle)
-"C'est un beau et prodigieux spectacle, qui, la nuit, semble emprunter à la tristesse solennelle de l'heure quelque chose de surnaturel." => comparaison (le verbe "sembler")
-"Les roues, les scies, les chaudières, les laminoirs, les cylindres, les balanciers, " => énumération
-"tous ces monstres de cuivre" => métaphore
-"mugissent, sifflent, grincent, râlent, reniflent, aboient, glapissent, déchirent le bronze, tordent le fer, mâchent le granit" => énumération / hyperbole
-"une vie effrayante et terrible" => gradation
-la vapeur fait vivre d'une vie effrayante" => personnification
-" des ouvriers noirs et enfumés qui les harcèlent" => métaphore
-"comme des hydres et des dragons tourmentés par des démons dans un enfer." => comparaison/ hyperbole

  



Vous aimez cet article ?
Partagez-le sur
  Prnoms à employer dans la pe
  La note de la pe
  Tous les messages de benani sarah


 Réponse N°1 20045

l'effet avant toute chose
  Par   Adi Lachgar  (CSle 19-04-12 à 12:28

Le repérage mécanique et exhaustif des figures de style n'est pas du tout intéressant dans la construction du sens. En lisant ce paragraphe, vous ne pouvez pas passer à côté de l'impression de violence, d'étouffement et de halètement fantastique que dégage la description. C'est à partir de cette impression que vous allez chercher, méthodiquement, comment l'auteur a fait pour la créer. Là, vous pouvez, entre autres, vous intéresser aux figures de style (qui ne sont qu'une partie de la rhétorique).

Voici également quelques remarques:

- Le verbe "sembler" n'indique pas une comparaison.

Exemple: Il semblait malade. "Sembler" est ici un simple verbe attributif qui n'apporte qu'une nuance modale par rapport à la copule. Ce verbe n'indique la comparaison que dans le cas où il peut être remplacé par la locution verbale "ressembler à", que, d'ailleurs, il faut toujours lui préférer.

-"une vie effrayante et terrible" => gradation: L'idée de gradation doit correspondre à la graduation d'une idée, d'un effet, d'un mouvement... Elle n'est souvent évidente que dans une énumération ternaire. Ici, il n'y en a pas.

-la vapeur fait vivre d'une vie effrayante" => personnification: Cet exemple ne convient pas à la définition de la personnification. Il y a cependant une figure très proche de la personnification et qui traverse tout le passage, c'est l'animation, que l'on peut opposer à la réification (chosification). Remarquez d'ailleurs que l'univers industriel, fait d'objets, de choses, de machines, est extraordinairement animé par Hugo. Certaines énumérations cumulatives que vous relevez tirent leur force et leur violence du sémantisme animalier " mugissent, sifflent, grincent, râlent, reniflent, aboient, glapissent." Le travail du fer est ainsi comparé à une véritable curée.

Bon courage.




InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +