Figure de style!

 Par Elkahlaoui Abderzak  (Prof)  [msg envoyés : 25le 31-03-11 à 22:01  Lu :2950 fois
     
  
 accueil


Le Messager: ...Puis soudain il se dresse, les yeux noirs, et il n'a jamais tant ressemblé au petit garçon d'autrefois...
De quelle figure s'agit-il:
a.Personnification
b. Métonymie
c.Métaphore

  



Vous aimez cet article ?
Partagez-le sur
  Examen régional 2011 / académie de tadla- azilal
  Hyperbole?
  Tous les messages de Elkahlaoui Abderzak


 Réponse N°1 9909

Personnification ????
  Par   Samira Yassine  (CSle 01-04-11 à 11:34



Salut M Elkahlaoui,

je ne vois pas pourquoi parler de personnification, le messager parle d'Hémon, au moment de son suicide.

Il ya tout d'abord une comparaison " ressemblé" .

Je ne vois pas, non plus, de métonymie.

Une métaphore, non! puisque il le compare clairement au petit garçon.

Il ya , aussi, une hyperbole dans " yeux noirs".

Je trouve les figures proposées bien loin de la réponse attendue ; je ne sais pas si moi qui ai raison ou est ce que je me trompe vraiment à ce point.

cordialement/





 Réponse N°2 9916

A Mlle Samira Yassine
  Par   Elkahlaoui Abderzak  (Profle 01-04-11 à 14:38



Salut et merci pour votre réponse

Comme je me sens soulagé en lisant votre réponse

Des élèves sont venus me chercher hier. Ils m'ont posé la question que j'ai déjà rapportée dans ma première intervention. Ils ont passé un contrôle et voulaient s'assurer de leur réponse.

J'ai lu et relu la question, j'ai beau cherché dans tous les recoins de ma mémoire une réponse, une figure, en vain.

Une fille avait répondu métonymie, elle pensait que "les yeux" remplaçait un autre mot....une autre pensait qu'il s'agit bien d'une métaphore : "les yeux noirs (comme....)"...

Mais, moi, au milieu de tout cela, je n'avais aucune réponse concluante à leur fournir...

J'ai fini par leur dire que je ne vois aucune figure dans cet énoncé, en courant le risque de contredire un cher collègue...





 Réponse N°3 9918

MERCI
  Par   Samira Yassine  (CSle 01-04-11 à 17:48



Salut M Elkahlaoui,

je tiens à vous remercier pour votre réponse, parce qu'il m'est arrivé la même chose et vous connaissant d'après vos contributions, je me suis dit que je dois me tromper, que puisque vous y voyez une figure de style, il y en avait certainement.

Merci





 Réponse N°4 9922

M. Dkhissi
  Par   Elkahlaoui Abderzak  (Profle 01-04-11 à 18:22



Je vous remercie d'avoir voulu participer à la discussion

Merci





 Réponse N°5 9924

Hyperbole+ comparaison
  Par   elanbi adil  (CSle 01-04-11 à 19:50



Salut M.Kahlaoui

Il me semble qu'il s'agit d'une simple comaparaison avec l'utilisation du verbe ressembler, Ainsi une hyperbole "les yeux noirs" et merci.





 Réponse N°6 9936

matière à réflexion!
  Par   kasbaoui abdelaziz  (Autrele 02-04-11 à 15:09



ce petit débat intéressant entre collègues montre combien la notion de figure de style est complexe et opaque. Il n'y a pas, hormis quelques cas rares, de figure de style pure et autonome. Chacune entretient avec d'autres des liens de sens, d'expressivité, de position énonciative, de portée pragmatique, ... Il n'y a qu'à se référer aux taxonomies devenues classiques qui mettaient les figures dans des groupes définis par des critères formels, sémantiques, pragmatiques, .. (figures d'expression, figures d'analogie, ...). Il ne faut pas oublier également que la délimitation d'une figure de style dépend doublement de la visée (du choix stylistique ) de l'auteur et de la position énonciative (quel sens donner?) que prend le lecteur. C'est ce qui explique , en partie, ces différences de définition, qui pourraient être parfois toutes justes, au moins partiellement.

tout ceci donne matière à réflexion quant aux méthodes efficaces, aux corpus pertinents, aux choix appropriés, .... susceptibles de rentabiliser l'enseignement/apprentissage des figures de style.

merci





 Réponse N°7 10107

figure
  Par   karima nada  (CSle 17-04-11 à 21:54



Il me semble qu'il s'agit d'une simple comaparaison





 Réponse N°8 14610

métonymie
  Par   Benlahmar Mohammed  (Agrégatif(ive)le 14-10-11 à 14:20



Dans la phrase proposée,la figure de style employée est la métonymie: les yeux noirs(désespoir, ...)





 Réponse N°9 14611

Les figures de style
  Par   Semlali Karim  (Profle 14-10-11 à 15:49



bonjour à vous

je pense qu'en matière de F.S il y a des exemples bien plus compliqués que celui-ci. La difficulté réside généralement au niveau des figures qui sont de la même famille comme par exemple la synecdoque et la métonymie en plus de la métaphore. ils demandent un niveau de maitrise bien élevé c'est comme si vous voulez reconnaître une personne chinoise au milieu de cent autres: si vous ne l'avez vu qu'une seule fois ou même moins de 100 fois ce serai quasi impossible. confondre les figures de styles peut arriver à un spécialiste aussi...

en ce qui concerne l'exemple en question je pense qu'il s'agit là d'une simple comparaison."les yeux noirs" peuvent indiquer la colère, la mort etc cela fait d'elle une métaphore.

l'hypotypose est aussi présente comme l'a signalé M. Dkhissi puisque le messager rapporte des événement qui se passent dans les coulissent: la narration est vive, elle est donnée comme si elle se passait devant nos yeux.





 Réponse N°10 14615

!!!
  Par   Samira Yassine  (CSle 14-10-11 à 19:53



Je ne suis pas d'accord M Benlahmar avec vous, toutefois j'aimerais avoir votre explication de cette métonymie. On est là pour discuter et pour avoir les uns des autres.

Merci

Cordialement.





 Réponse N°11 14617

Et s'il n' y avait pas de figure?
  Par   kasbaoui abdelaziz  (Autrele 14-10-11 à 23:41

Sans contexte, tout laisse à croire qu'il n' y a que deux interprétations à faire à cette phrase:

1. il n'y a pas de figure. l'énoncé est transparent. les "yeux noirs" pourrait être une expression descriptive ordinaire.

2. il y a un petit soupçon d'hyperbole qui permet d'interpréter cette expression comme une manifestation physique d'une réaction psychologique donnée. Elle jouit à ce niveau d'un statut d'image stylistique sans être, à mon avis, une figure ou un trope.

NB1. étant donné l'aspect complexe et équivoque des figures de style, il est fort recommandé de ne proposer aux élèves que celles qui sont évidentes.




 Réponse N°12 14624

une peur bleue
  Par   Benlahmar Mohammed  (Agrégatif(ive)le 15-10-11 à 02:13

Salam. Madame Samira.

J'ai parlé de la métonymie, car il y a une association liée à la couleur. exemple: lorsqu'on dit " j'éprouvai une peur bleue",on désignait par là une association entre la nature de l'émotion et la couleur de celui qui l'éprouve. Dans l'exemple donné par M.Elkahlaoui, les yeux ne sont pas noirs, mais, on désignait par cette association le sentiment de désespoir, de mélancolie qu'a engendré la situation tragique vécue par le messager. Donc, il y a une relation entre le sentiment et la couleur.





InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +