Fiche récapitulative de antigone de :jean anouilh

 Par zerroual khadija  (?)  [msg envoyés : 5le 16-06-11 à 21:19  Lu :21874 fois
   
  
 accueil

KHadija-ZERROUAL

LYCEE MED V

TANTAN

Fiche récapitulative de ANTIGONE de :Jean ANOUILH



Indication sur l'oeuvre:

-Auteur: J.ANOUILH.

-oeuvre:Antigone

-Genre littéraire:

Tragédie moderne.

-Date de parution:1944

-Siècle:XX

-Autres oeuvres de l'auteur:

Hermine, le voyageur sans bagages.

-Premier écrivain de l'oeuvre:Sophocle.

-Origine de l'oeuvre: Antiquité grecque.

Registres littéraires et tonalités:

a- Ironique:

échangé entre Créon et Antigone pour se dévaloriser

mutuellement

:"Cuisinier.VS furie"

Créon.VS petite peste.

b-Tragique:

la mort de Polynice et l'entêtement

d'Antigone engendrant un triple drame.

c-Comique, petitesse de Créon roi, mais sans dignité ni valeur humine et paternelle.

d-Ridicule:

Créon roi, implorant la petite Antigone maigrichonne et laide

-Gardes sans valeurs, fantoches, auxiliaires du roi.

e-pathétique:

Antigone implorant sa nourrice pour prendre soin de sa chienne.

Hémon suppliant son père de pardonner à sa fiancée.


Le style d'Anouilh:

Deux niveaux de langue cohabitent: familier pour les gens du peuple; gardes qui débouche parfois sur le grossier et le vulgaire.

-chez la nourrice pour montrer son caractère terre à terre et sa simplicité et le niveau littéraire utilisé dans la première scène par Antigone et à la fin par créon. Qui se transforme après en insultes verbales et critiques acerbes, manque de respects et manque de politesse.


L'origine de l'oeuvre:

Né d'un mythe, oracle prédisant au roi de Thèbes Laïos que l'enfant qu'attend de lui sa femme jocaste le tuera et épousera sa mère. Affolé, le roi laisse son fils dans un lieu éloigné pour empêcher l'oracle de se réaliser. Adopté par le roi de Corynthe, oedipe, devenu jeune trouva sur son chemin un homme et le tua ,épousa ensuite sa femme,c'est sa propre mère de qui il a eu 4 enfants nés de l'inceste .oedipe , ayant su la vérité se creva les yeux et erra à travers Thèbes.

Le rôle du mythe: Educatif: tirer une leçon d'une erreur, même involontaire. se purifier comme oedipe ou continuer sa tyrannie comme Créon.


Thèmes étudiés:

1-La tragédie en opposition avec le drame:

Critères de reconnaissance:

Champ lexical de la mort:la fatalité poursuivant le héros ou les personnages tragiques.

-Absence d'issue et de solutions d'où la résignation du héros.

2- Les relations entre les personnages:Souvent basées sur le doute, le mépris et la hargne, notamment entre Antigone et Créon et plus tard entre Hémon et son père.

La désobéissance et la trahison chez Etéocle et polynice.

Le conflit, mépris et manque de respects entre Créon et Antigone.

3-Le thème de la violence: La tyrannie de Créon qui agit d'une manière inhumaine envers sa nièce et demeure impassible envers son fils même.

Insultes verbales, les crimes, les règlements de comptes (menaces envers les gardes.)

4-le thème de l'impuissance face au destin:

-échec de l'amour face à la puissance du destin.

5-le thème du devoir:

Devoir fraternel de Antigone pour lequel elle a sacrifié sa vie.

-devoir maternel de la nourrice envers sa filleule: sacrifice et responsabilité en souvenirs des serments faits à Jocaste , mère d'Antigone..

-responsabilité et devoir d'Eurydice face à son fils hémon.

-devoir d'oedipe et sentiments de sacrifice pour s'autocensurer.

6-le thème de la puissance et du pouvoir: Force, despotisme de Créon envers Antigone, les gardes, son fils:

Choix du matériel au dépend du bonheur de son fils.

7-Le thème de la débauche: symbolisée par la vie menée par les gardes: Alcools, femmes et jeux.

Train de vie aussi mené par les frères d'Antigone, selon les dires de Créon.

Les champs lexicaux sont étudiés en relation avec les thèmes.

Ils sont variés:

-affectivité symbolisée par la relation Nourrice/ Antigone..

- entre Ismène/ Antigone, notamment vers la fin de l'oeuvre d'où le coup de théâtre et le revirement de la soeur aînée.

-Lamour, incarné dans la relation entre Antigone et Hémon, amour tragique mêlé de sang et de souffrance, mais aussi platonique basé sur la fidélité et le sacrifice incarnés par le personnage d'Hémon et d'Antigone envers son frère

- Le duel entre Créon et Antigone, basé sur la force, l'affront, les insultes mutuelles, les oppositions stériles débouchant sur une fin tragique.

-l'hypocrisie incarnée par le personnage de créons: être double et hypocrite n'hésitant pas à élucider sa conception du bonheur : Rien n'est vrai que ce qu'on ne dit pas.

-La mort: ouvrant la scène du prologue:"Elle va mourir" et la bouclant par la scène tragique et la triple mort: Antigone:Hémon/Eurydice.


Indices du genre théâtral

-Répliques et tirades, dialogue et monologues.

-Didascalies et indications scéniques. le quiproquo et le coup de théâtre.

-la double énonciation:

Je/elle, tu ou vous

Tu/elle.

-la mise en valeur: utilisation de la répétition, les pronoms réfléchis:Moi,

Toi, le présentatif:c'est…

-la présence du choeur et du prologue (personnages importants, présentateurs et commentateurs)

-les registres littéraires ou tonalités: pathétique, ironique ou tragique.



Différences:oeuvre de Sophocle, écrite en vers, absence du prologue et du personnage de la nourrice.

Langue soutenue.

oeUVRE DE J.Anouilh, écrite en répliques. Langue familière dans la bouche de la nourrice et des gardes, plus littéraire dans la cour royale.

Au niveau vestimentaire: Anachronismes: rouge à lèvres, chapeaux, vestons en cuir, utilisés chez Anouilh.


Les analogies




Même titre de l'oeuvre, même histoire. Identité des thèmes, mêmes registres littéraires.

Identité de la visée littéraire tragique.





  





 Réponse N°1 29687

Remerciement
  Par   El-AMRAOUI Radouane  (CSle 08-02-13 à 22:43



Merci pour ce travail!





InfoIdentification nécessaire
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +