Fête des voisins


abdeslam slimani  (Prof) [366 msg envoyés ]
Publié le :2012-06-01 13:11:12   Lu :1074 fois
Rubrique :Discussion générale  
  • stars
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5



"Individualisme, indifférence, repli sur soi ...le lien social se distend partout en Europe. Il fallait donc réagir. Inviter ses voisins à prendre un verre ou à partager un repas ne règle pas tous les problèmes de vie en société. Mais ce geste simple a un pouvoir déclencheur. Il favorise la cohésion sociale, le « mieux-vivre ensemble » et crée de nouvelles solidarités entre les personnes qui ont appris à se connaître.
Dans une grande majorité des pays, la Fête des Voisins se déroule chaque dernier vendredi du mois de mai.

Le mécanisme est simple : les habitants d'un même immeuble ou d'un même quartier s'invitent autour d'un buffet entre voisins. Afin de mobiliser le plus grand nombre d'habitants, les mairies et / ou les organismes de logement social sont invités à promouvoir cet événement à travers leurs supports de communication traditionnels et à sensibiliser les relais locaux : comités de quartier, associations, commerçants, etc.
Il appartient ensuite à chaque citoyen d'être acteur et d'organiser sa propre fête."
extrait du site de European neibour's day
Belle initiative qui peut être aussi menée chez nous même si nous, musulmans, devrions mieux nous comporter avec nos voisins. Malheureusement, il y a toujours des querelles entre voisins et parfois entre voisins de la même famille.
Une typologie des caractères à la manière de M. Lagare peut être dressée: du voisin qui ne répond jamais à votre Salam, à celui qui se comporte suivant son humeur du moment: parfois, il vous salue chaleuresement et d'autres fois, il vous ignore royalement! De la voisine qui le long de la journée vous épie de sa fenêtre entrouverte à celle qui demande à vos enfants où ils ont passé le week-end!




Vous aimez cet article ?
Partagez-le sur
TAGS:
#fête#voisins


 Réponse N°1 22453

Merci pour le partage
  Par   Dounia Azouz  (Autrele 2012-06-01 15:50:17



Il y a une très belle chanson de Francis Cabrel intitulée justement "Les voisins".

Voici une extrait:

Ils vivaient dans deux mondes lointains

Ils étaient des voisins

Chacun d'eux sagement replié

Sur son palier

Il y a des gens tellement malhonnêtes

Qu'il vaut mieux qu'on s'inquiète

Ils rêvaient malgré tout chaque nuit

Qu'ils seraient des amis

...





 Réponse N°2 22474

Et ma part?
  Par   Jeafari Ahmed  (CSle 2012-06-01 20:36:07



Je ne sais comment vous avez éveillé en moi, le souvenir d'une tradition qui s'est perdue avec les générations, et la modernité. Autrefois, quand les mamans assistaient à un fête :mariage, naissance, circoncision, , et même les funérailles , elles s'en revenaient toujours avec de la viande dans du pain, pour les mioches. On attendait le retour , avec impatience. Puis, plus tard, c'étaient les gâteaux, puis les sachets de bonbons et chewing-gums. Aujourd'hui, c'est plutôt, ces pinatas-gadgets et compagnie, petits balluchons avec dragées ou sellou, et parfois, il faut se contenter de la carte invitation, ou des photos tirées sur place !!!

Aujourd'hui, je demande toujours à ma femme quand elle rentre d'une fête où je n'ai pas été, si elle m'a ramené "Khbieze ou L7ima"!





 Réponse N°3 22485

hhhhh
  Par   Warda Zhor  (CSle 2012-06-01 21:36:50



J'aimerais voir la réaction de votre épouse.





 Réponse N°4 22493

les femmes aujourd'hui!
  Par   Jeafari Ahmed  (CSle 2012-06-01 22:12:23



N'osent plus manger dans les fêtes: il a fallu faire manucure,..etc. Il fait toujours leur laisser quelque chose à grignoter à leur retour!

PS: peut-être que c'est ce bon vieux 3kar fassi, fabriqué maison, ce swak, et ce parfum "soir de Paris" qui faisaient manger nos mamans?!Aujourd'hui, on arrive plus à distinguer La3roussa des invitées, si ce n'est le manège de Neggafa?!





 Réponse N°5 22505

re
  Par   Warda Zhor  (CSle 2012-06-01 23:13:24



Et oui,tout a changé au nom de la civilisation .Meme les voisins d'à coté ne vous disent pas" salam" .C'est triste et regrettable de constater la disparition de certaines moeurs.





InfoIdentification nécessaire
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +