Femme voilée et femme non voilée

 Par khrazi Ahmed  (?)  [msg envoyés : 33le 25-04-10 à 23:14  Lu :4858 fois
     
  
 accueil

Récemment, j’ai remarqué qu’un certain nombre d’écrivains, des peintres, des Essayistes et plus particulièrement de journalistes accordent de plus en plus d’importance au problème du corps chez les musulmans et plus spécifiquement du corps féminin. En effet, plusieurs articles ont d’ores et déjà été publiés traitant de cette question. Ce qui frappe l’imagination c’est que la plus part de ces articles ont des titres libellés à l’ancre rouge. Ceci dénonce implicitement la dangerosité de discourir sur le corps au sein de la société musulmane .D’où vient donc cette prudence, cette méfiance , ce souci lorsqu’on traite la question du corps et plus particulièrement du corps féminin ,en y cherchant à la fois la déconstruction , le secret et le rêve…
Le poids de la religion et de ses dogmes imposent un face à face troublant qui fournit une explication à cette énigme et pourrait en révélé une relative explications. Prenons à titre d’exemple le voile qui s’oppose au dévoilement et parfois à l’idée de la nudité.
Pour les uns, mettre le voile implique la déformation et surtout la disparition du corps .Cela peut apparaître donc comme une agression abusive du cops féminin. Par ailleurs, le voile peut apparaître aussi comme élément de la toilette féminine et un moyen de séduction par excellence, c'est ce que désigne Mac Leod par l'expression new veiling,soit « Nouveau voilement ».
Quant aux autres, le voile est, avant tout, une exigence religieuse :« Tout le corps de la femme est awra (à cacher) excepté ses mains et son visage »,rapporté par le compilateur Abu Dawud. Ils voient dans ce comportement piété, modestie, nature propre de la femme.
Très loin de cette conception religieuse, d’autres personnes encore utilisent le voile comme instrument de lutte politique.
Certes, je ne juge ni les uns, ni les autres, j’expose tout bonnement ces différents exemples pour montrer la dimension complexe et contradictoire de cette problématique Néanmoins, cette différence peut-être au contraire très positif, le nerf battant de la vie. Une société sans diversité ne se développe pas, et peut finir par s’éteindre. Ce qu’est sure, c’est que tous les êtres humains, sans distinction de sexe, naissent libre et égaux en droits. Par conséquent, nous n’avons aucune raison, quelles que soient les conditions de juger de bien-fondé d’une femme voilée ou non voilée. Nous n'avons aucune raison de traiter odieusement ni une femme voilée ni une femme dévoilée.
Le réel intérêt de cet article est d’exprimer très fort l’idée que la différence est positive et elle fait avancé les société et l’Humanité.
Oui pour la différence, Oui pour vivre ensemble.
Mac LOED créatrice des robes de mariage à Bordeaux

  



Vous aimez cet article ?
Partagez-le sur
  (kant), la vérité, la connaissance, l'objet
  Quelle est la vérité de la vie?
  Tous les messages de khrazi Ahmed


 Réponse N°1 3752

Tout à fait d'accord
  Par   ohanna mohammed  (CSle 26-04-10 à 13:14

Je partage entièrement votre analyse, j’ajouterai seulement une autre cause du port du voile ; parfois le voile est simplement un cache misère




 Réponse N°2 3817

La vraie question
  Par   khrazi Ahmed  (CSle 29-04-10 à 02:27

Merci beaucoup M Esdiri Fethi .

Assurément , nous sommes dans la même voie car la réponse à la vraie question que vous avez posée trouve des réponses dans le texte :

Voilée par ce que le voile est un devoir religieux

Voilée car le voile est un élément de la toilette féminine.

Voilée pour des raisons politiques.

Je suis d'accord avec vous que le voile trouve ses origines avant l'Islam et qu'il existe aussi dans la religion chrétienne .La preuve c'est qu'on trouve parmi les photos collées dans l'église des photos où la Sainte Marie porte le voile (invitation à visiter l'église si cela ne te gène pas).

Cependant, qui dit Voile , dit Islam. Une opinion communément admise.





 Réponse N°3 3922

Le voile n'est pas l'affaire des hommes
  Par   el allaouy el houssaine  (CSle 05-05-10 à 15:26

il est évident que c'est aux femmes et aux femmes uniquement que revient le droit de porter ou non le voile. selon moi, si parmi nous il pourait exister un seul homme qui puisse traiter ce sujet, c'est que soit il est malade en croyant qu'il a raison de juger celles qui le portent et celles qui refusent de le porter, soit il n'a rien à faire parce qu'il a parfait ses imperfections masculines. Le sujet a pris ces derniers temps une ampleur qu'il ne mérite guère, puisque il est de toute évidence AFFAIRE PERSONNELLE DES FEMMES




 Réponse N°4 3981

Soyons sincère
  Par   oumaki abdelouahed  (CSle 09-05-10 à 22:12

pour que le débat évolue, il est impératif de secouer un peu les mentalités quitte à etre détesté. la question du voile est un problème réel sans essayer de trouver des compromis et des mots mielleux. une femme voilée signifie un refus de l'autre. un indice d'incommunicabilité. toutefois derrière cet acte se dissimule un autre plus grave: pouvoir profiter de la transparebce de l'autre avec l'opacité du voile. n'est il pas une facon illégétime de "dévoiler " son refus de se voir tout en regardant les autres? se voiler n'est pas seulement une violence contre soi mais aussi et surtout une violence contre la société.




 Réponse N°5 3989

femme voilée ou non
  Par   LEFRIYEKH FATIHA  (Profle 10-05-10 à 01:05

Une femme voilée est d'abord une femme musulmane. Lorsque le prophète a demandé à ses femmes d'abord puis aux femmes de tous les croyants de porter le voile, c'était pour les différencier des autres femmes non musulmanes. je crois que cette raison existe toujours mais comme a écrit M.Khrazi Ahmed : Oui pour la différence, oui pour vivre ensemble. Nous devons être tolérants et respecter le choix des autres. La femme ne refuse pas de se laisser voir mais elle refuse d'être vue comme une marchandise, exhibée aux regards des curieux. En revanche, elle accepte d'être vue comme une personne qui existe à travers son esprit et non à travers son corps.




 Réponse N°6 3993

Quelle incommunicabilité M Oumaki!!!
  Par   Samira Yassine  (CSle 10-05-10 à 02:34

« Une femme voilée signifie un refus de l'autre. Un indice d'incommunicabilité» affirme M oumaki abdelouahed. De quel droit accusez-vous la femme voilée de telle façon. Généraliser de la sorte, n’a jamais été l’attitude de gens cultivés, intellectuels. Au nom du droit de tout individu de s’habilleur comme bon lui semble, je vous demande de ne pas aborder un sujet dont vous n’avez aucune idée. Essayez désormais de vérifier votre hypothèse ! si vous avez eu l’occasion de rencontrer des personnes repliées sur elles mêmes, cela n’a rien à avoir avec le voile. Mais oser généraliser de la sorte un « constat » si aberrant porte atteinte à vous et à votre façon très artificielle de concevoir les choses. Je me demande si vous vivez sur une île ! La femme voilée occupe les différents postes dans notre société et elle excelle dans la communication dans les différents domaines (médecins, ingénieurs, avocates, professeurs, styliste etc.…) Si vous n’avez pas eu l’occasion de les côtoyer vous les avez surement vues à la télé. Je suis vraiment choquée de voir votre façon d’avancer une telle affirmation faisant preuve d’un grand manque de responsabilité quant à vos dire et surtout portant atteinte à toutes les femmes porteuses de foulards, parce que à vous voir parler de voile on dirait qu’il s’agit de femmes cachées totalement alors que le voile peut soustraire certaines parties dont le visage et c’est le plus important. Qu’est ce que vous avez à faire du reste du corps de la femme puisque elle communique avec sa bouche,verbalement ou avec sa main, par écrit ce qu'elle dans le cerveau, la communication avec le reste des parties du corps vous pouvez l’avoir ailleurs. Excusez mon expression mais je me suis sentie offensée par votre légèreté d’aborder la question de la façon que j’ai déjà citée « Une femme voilée signifie un refus de l'autre. Un indice d'incommunicabilité» Communicabilité ou non n’a jamais eu une relation avec notre apparence vestimentaire. D’ailleurs l’habit ne fait pas le moine. Il ya des femmes qui ne portent pas le voile, c’est leur droit. Cela ne les empêche pas d’être des femmes honnêtes de haut niveau à tous les plans, mais on trouve également certaines femmes voilées mais de niveau très bas dans leur comportement avec les autres, choses que l’Islam ne tolère absolument pas. Voilée ou pas, cela ne doit en aucune façon nous permettre d’émettre des jugements gratuits.

Cordialement





 Réponse N°7 4101

PLAIDOIRIE
  Par   oumaki abdelouahed  (CSle 14-05-10 à 22:24

Je suis choqué de la façon dont on a pris mon idée. je ne suis pas obligé d'exhiber ma religion musulmane. Mais je crois qu'il le faut. permettez moi messieurs de souligner mon profond attachement à la condition féminine à l'époque de notre prophète et à l'àge d'or de la civilisation musulmane(les Abbassides): les femmes n'étaient pas voilées(je parle du voile intégral), j'espère que vous me disiez mes chèrs confrères un verset du Coran ou Dieu ordonne aux femmes de mettre le voile intégral(se voiler : se cacher)

Encore faut- il prendre en considération les données nouvelles du terrorisme et du crime organisé. un terroriste peut se voiler, en refusant d'etre identifié, peut commettre des crimes abominables. Ainsi se refugier derrière un masque sous- tend un refus d'étre connu, un refus de communication et de valeurs citoyennes. L'Islam est tranparent, il n'a jamais mis de masques.




 Réponse N°8 4109

Re
  Par   Samira Yassine  (CSle 15-05-10 à 01:19



On aimerait juste se mettre d'accord sur le mot voile. Cacher tout le corps de la femme y compris son visage et ses mains voire ses pieds aussi, ce n'est pas de ça que je parlais.

Mais je parlais du voile connu de par le monde comme un simple foulard cachant les cheveux de la femme avec une signification d'apprtenance à une religion bien définie, même si nous ne sommes pas les seules, mais nos soeurs les chrétiennes le portent aussi. Ce voile n'a jamais empêché la commnication avec la femme.

Cordialement/




 Réponse N°9 4115

Lecture orientaliste de l'Islam
  Par   AIT KASSI NABIL  (CSle 15-05-10 à 13:50

Les propos tenus par M. Oumaki sont significatifs d'une lecture purement orientaliste de l'Islam, sans plus. Vous avancez qu'à l'époque du Prophète (Paix et Salut D'Allah sur Lui) et des Abbassides, les femmes ne portaient pas le voile (intégral). Pouvez-vous M. Oumaki nous donner les sources dont vous tenez ces informations avec les titres de vos ouvrages ainsi que les noms d'auteurs ?

En admettant que vos informations soient basées sur de sources sures, il est impossible historiquement de prétendre que "les femmes" de manière générale ne portaient pas le voile (intégral), ou que les "hommes" de manière générale ne s'habillaient pas de telle ou telle manière, etc. La raison est la suivante : les savants musulmans ont beaucoup divergé sur le sujet du voile intégral, faut-il se couvrir le visage entièrement ou non ? Concernant les partisans du voile intégral, ils avancent que les Compagnons du Prophète ne voyaient des femmes de leurs époque uniquement la silhouette et non le visage. Les opposants ( ce qui disent que le voile intégral n'est pas obligatoire) ont comme argument que les Compagnons décrivent les joues de Aïcha (femme du Prophète) étant roses, preuve que le voile intégral n'est pas obligatoire. La réponse des partisans est de dire que les Compagnons ont vu certes les joues de Aïcha mais uniquement pendant la période du Pélerinage (moment pendant lequel le visage doit être obligatoirement découvert).

En bref, la divergence est un peu plus complexe que cela, j'ai essayé de résumer le plus possible, le but est uniquement de mettre en évidence qu'il est presque impossible historiquement d'affirmer de manière générale que les femmes de l'époque du Prophète mettaient ou non le voile (intégral), etc.

M. Oumaki, je ne remets pas en cause vos propos bien que je ne les partage pas mais vous abordez le sujet d'un point de vue très orientaliste et vous désacralisez le sujet, chose qui a provoqué une certaine indignation de la part de certain(e)s membres qui se sont sentis touchés dans leur croyance.

Cordialement.




 Réponse N°10 4120

Eclairage
  Par   oumaki abdelouahed  (CSle 15-05-10 à 22:25

personnellement, quand je parle du voile je fais allusion au voile intégral. quant aux foulards, mis par les femmes au Maroc, il ne relève pas à mon sens du voile. c'est une tenue des femmes marocaines qui n'a aucune connotation négative. toute ma famille,y compris ma femme porte ce foulard.

En ce qui concerne les ressources qui m'ont permis de souligner que les femmes musulmanes ne mettaient pas le voile intégral c'est la littérature orientale à cette époque. comment les poètes(entre autres: ABOU NAWASS) qui decrivaient les visages et les autres parties du corps des femmes, énuméraient ces parties avec précision sans les avoir jamais vues? je peux monsieur vous demander de me prouver moi aussi le contraire de ce que j'ai dit. A mon avis une religion est la foi avant d'etre une pratique. les religions célestes ont subi des lectures qui nient leur vraie mission : l'amour et la paix. je sais que c'est difficile de vous convaincre monsieur qui me taxez d'orientaliste. Mais parfois les choses sont tellement claires qu'elles ne nécéssitent pas d'explication. un travail sur les textes littéraires de l'époque peut etre fructueux pour induire une histoire des idées. De meme le Yemen était connu par le pays des femmes voilées. ce qui veut dire qu'il était une exception. Pourquoi dans le pélerinage les femmes ne se voilent- elles pas?(voile intégrale). abd allah ibn abbass a affirmé que le visage et les mains ne sont pas dissimulés.

pour treminer ce modeste éclairage, j'ai pensé à MALEK CHEBAL:

"Celles qui subissent le voile, venu des hommes, du milieu des hommes, de l'univers masculin : le frère, le père, l'imam, tout autour, le quartier... Comment il est contrôlé par les théologiens et par les imams, plus ou moins d'ailleurs honnêtes ces imams... Hé bien je prétends que le voile est un instrument de la soumission de la femme. Et enlever le voile, loin de déplaire à Dieu, je pense qu' on peut plaire encore plus à Dieu, parce que on sera un individu. Et la femme pourra dire : je suis un individu, je suis une musulmane, qui s'assume et qui n'a pas besoin d'un fichu pour montrer qu'elle est musulmane."(j'adopte les propos de CHEBAL en parlant du voile intégral)





 Réponse N°11 4127

Lecture orientaliste
  Par   AIT KASSI NABIL  (CSle 16-05-10 à 13:00

M. Oumaki, soyez un peu plus précis dans vos propos s'il vous plait et ne me faites pas dire ce que je ne dis pas.

D'abord, je ne vous ai jamais taxé d'orientaliste, je dis que vous avez une lecture orientaliste (dans mon premier paragraphe) et que vous adoptez un point de vue orientaliste (dans mon dernier paragraphe). Ce sont donc vos sources que je qualifie d'orientalistes et non vous. Chose que de surcroit vous confirmez en citant Malek Chebel qui est certes un universitaire réputé mondialement mais qui se veut plus royaliste que le roi (à mon sens). Vous citez un de ses propos que vous approuvez concernant le voile intégral mais qui relève en fait du simple voile. Voici une de ses paroles que je trouve encore plus grave (pour un universitaire qui se veut progressiste) : "la revendication du voile est une régression"!!!

Ensuite vous citez un avis religieux d'un Compagnon qui dit que durant le pélerinage le visage et les mains sont découverts ce qui prouve que le voile intégral n'est pas une prescription religieuse et n'était pas l'habit de l'époque. Oui, cette source existe mais cela ne nous donne pas le droit d'affirmer de manière catégorique et générale qu'à l'époque du Prophète les femmes ne portaient pas le voile intégral et je vous ai cité le point de divergence des savants musulmans concernant ce sujet.

Enfin, lorsque j'utilise le terme orientaliste, je ne sous-entends pas quelque chose de péjoratif mais simplement un constat concernant l'angle duquel vous vous exprimez, c'est tout. Et c'est à cause de cet angle-là (je pense) que vous avez provoqué un certain mécontentement meme s'il s'agit du voile intégral.

Cordialement.

PS: le but de cette conversation M. Oumaki n'est pas de convaincre son interlocuteur mais de comprendre ce qu'il dit et pourquoi le dit-il ? je ne prends pas ce genre de discussion comme un débat mais plutot comme un échange d'idées, c'est tout.




 Réponse N°12 4129

Tout cacher ou tout montrer!
  Par   Idoubiya Rachid  (Profle 16-05-10 à 14:17

Salut chers(ères) collègues.

Le voile intégrale est aujourd'hui politisé dans beaucoup de pays: en France, notamment.

Plusieurs questions se sont posées de part et d'autres, et elles sont légitimes.

Maintenant, pour voir claire dans tout cela, une synthèse d'idée doit avoir lieu:

* La société marocaine vit - qu'on le veille ou non l'air de la mondialisation: TV, Internet, ouverture sur les autres: tourisme, etc.

* La femme d'aujourd'hui n'est pas du tout celle d'un temps passé: les filles scolarisées du primaire, en passant par le collège et le lycée, elles arrivent massivement vers les universités, poursuivant ainsi leurs études supérieures...

* La femme d'aujourd'hui veut égaler l'homme dans tous les domaines: métiers, familles, responsabilités: au niveau social, économique et politique...Cela est très légitime.

* La femme occidentale devient un modèle et cela est une réalité: il suffit de sortir de chez soi et voir dans la rue pour s'en rendre compte...

Maintenant, la réalité de la burka: voile intégrale au Maroc est loin de faire l'unanimité au Maroc, et cela est un fait en le comparant avec d'autres pays de par le monde.

* La femme au Maroc a bien d'autres manières de montrer sa pudeur et son sens du respect et du devoir: envers sa famille: ses parents, frères, oncles...son mari, ses enfants; ses collègues, etc.

- Cela en se couvrant la tête et en portant des habits qui témoignent de ce respect: sans chercher à exagérer quoi que ce soi...

$ Maintenant, devrions-nous demander à nos filles, nos femmes, nos sœurs, nos cousines, nos voisines ou nos collègues de porter le Burka/ voile intégrale dans l'espace public?

Cela, ce n'est ni moi, ni personne ne pourra le faire car le Maroc est un pays Islamique: il le déclare dans notre Constitution ( nous sommes un pays musulman modéré, qui laisse une grande marge de liberté aux choix individuels)

Mais, où commence la liberté du choix vestimentaire et où se termine cette liberté pour la société marocaine?

Je pense que cette question est aussi importante qu'utile à y répondre. Cette problématique est fondamentale: devrions-nous tout laisser voir au nom de notre tolérance et modération, ou devrions-nous tout interdire pour se dire que nous sommes de vrais musulmans? Ou encore faut-il trouver d'autres compromis et d'autres manières de voir les choses?

NB- J'aurais aimé qu'on pose ce genres de questions à nos élèves pour voir leur façon de discuter des problèmes qui sont aussi près d'eux...

Cordialement.




InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +