Faut-il dire la vérité quand on la connaît?

 Par Rochdy Elmostafa  (Prof)  [msg envoyés : 117le 06-01-12 à 13:30  Lu :5414 fois
     
  
 accueil


Convient-il de dire la vérité quand on la connaît?
A cette question certaines personnes répondent affirmativement et d'autres négativement. examinons quelles peuvent être leurs raisons?

  



Vous aimez cet article ?
Partagez-le sur
  Le dernier entretien de l'auteur de «la boite à merveilles»
  Question
  Tous les messages de Rochdy Elmostafa


 Réponse N°1 15935

re
  Par   marocagreg  (Adminle 06-01-12 à 20:42



il y a des vérités qui blessent, mais l'homme en général n'aime pas la vérité. tout dépend donc de la manière de dire cette vérité.





 Réponse N°2 15936

Merci...
  Par   Rochdy Elmostafa  (Profle 06-01-12 à 21:04



Merci M.Esdiri Fethi et M.marocagreg de vos interventions quoique laconiques mais elles brossent en gros le caractère divergent voire antinomique de ce sujet.





 Réponse N°3 15937

...!!
  Par   ismail HMAMED  (CSle 06-01-12 à 21:54



De tels sujets sont vraiment délicats à traiter, vu qu'ils sont vagues. Alors les accords et les désaccords, les oui et les non, aussi que les réponses "laconiques"sont les bienvenus. Toutefois, je pense qu'il y en a des cas où l'on est obligé à révéler la vérité (ex: témoignage), parce que notre déclaration est susceptible de changer le cours des évènements( sauver un innocent par exemple); mais, il y en a d'autres où il faut la taire puisqu... Mes respects!





 Réponse N°4 15939

Il est honteux de mentir...
  Par   Rochdy Elmostafa  (Profle 06-01-12 à 23:01

IL est honteux de mentir. Or ne pas dire la vérité lorsqu'on la sait, est une sorte de mensonge: un mensonge par prétérition. On trompe ainsi autrui. Par là on blesse la conscience qui ordonne de respecter la vérité, on manque à la loyauté, à la probité, à l'honneur: on ne se respecte pas soi-même.

Le mensonge par omission, est le point de départ et l'instrument de tout mal. Il est néfaste à la société.

Supposons qu'un homme ait été témoin d'un crime et prenne le parti de ne rien dire de ce qu'il sait, par lâcheté, par négligence ou mu par quelque intérêt. Il peut à juste titre être accusé de complicité : son silence protège les coupables et entrave l'action de la justice, il est criminel puisqu'un innocent pourra être, à cause de lui accusé faussement.

A suivre...





 Réponse N°5 15945

Je n'y contredis pas M.ismail HMAMED, mais...
  Par   Rochdy Elmostafa  (Profle 07-01-12 à 13:15



A lire votre intervention M.ismail HMAMED, on dirait que j'ai émis un jugement de valeur imbibé de mécontentement ou d'insatisfaction à l'encontre de M.Marocagreg et de M.Esdiri Fethi. NON!!!! tel n'était pas mon dessein.Personne ne peut nier ou contester l'apport et la contribution de ces deux chères personnes dans ce site ,notamment M.marocagreg.

Cordialement.





 Réponse N°6 15947

Dans le domaine scientifique.
  Par   Rochdy Elmostafa  (Profle 07-01-12 à 15:41



Dans le domaine scientifique , il en est de même: quel progrès serait possible si les savants se taisaient et mouraient avec leur secret? Même si provisoirement le silence paraît s'imposer, on conçoit que faire connaître et même proclamer la vérité est un bien. taire une découverte, une vérité, qu'elle soit grave ou modeste, est un crime contre l'humanité, c'est se faire " complice des menteurs et des faussaires."

A suivre...





 Réponse N°7 15948

pourquoi pas!!
  Par   Berrada Kamal  (CSle 07-01-12 à 18:47



toute vérité est bonne à dire...et surtout quand il s'agit d'un témoignage qui pourrait changer le cours des faits. Mais parfois cette vérité même devient touchante.. il faudrait donc la taire et se la garder..





 Réponse N°8 15955

re
  Par   fatih brahim  (Profle 07-01-12 à 21:57

D'abord, il faut préciser qu’il y a une imbrication de deux domaines : le domaine de l’éthique : la franchise / le mensonge ; faut-il toujours être franc ? Et le domaine pragmatique ; est-il toujours rentable, utile, efficace de dire la vérité ? Personnellement, je crois qu’il faut me trouver dans une situation bien précise pour me prononcer. Prenons un domaine où la vérité est presque toujours cachée : la politique. Là, on ne doit pas chercher ses propres intérêts politiciens et démagogiques.





 Réponse N°9 15957

oui on doit la dire même si
  Par   bachiri Fatiha  (Profle 07-01-12 à 23:14



même si la vérité blesse la plupart du temps , il faut la dire puisqu'elle est VÉRITÉ et cette dernière peut apaiser les cœurs en tourments

Néanmoins des fois elle peut nuire plus qu'elle ne soulage c'est pourquoi la sagesse exige de la taire dans ce cas -là .

Taire la vérité ne veut nullement dire des mensonges , mais le SILENCE peut être utile .





 Réponse N°10 15961

Je suis tout à fait d'accord bachiri Fatiha
  Par   Rochdy Elmostafa  (Profle 08-01-12 à 10:29



Je rejoins ton point de vue car il est honteux et néfaste de scandaliser."Malheur à celui par qui le scandale arrive!" Il faut respecter autrui. Or c'est un scandale que de dire une vérité blessante. Il est des vérités qui ne sont pas avouables. Dire ce qu'on pense, soit! Mais il est une autre règle: ne dire rien qui ne soit convenable. Si la pensée est cynique ou subversive ou troublante, il est peut être préférable de la garder pour soi seul.





 Réponse N°11 15967

Prenons d'autres exemples.
  Par   Rochdy Elmostafa  (Profle 08-01-12 à 15:46



Faut-il crier à la face d'une personne laide ou déplaisante ses défauts?

Faut-il qu'un médecin dise à un malade que sa fin est proche?

D'autres"exceptions" seraient peut-être à envisager: est-il bon de divulguer certains secrets, par exemple celui de la fabrication d'une arme nouvelle?

Ce que nous venons de voir suffit à montrer que" toute vérité n'est pas bonne à dire". La divulgation de la vérité peut dans certains cas engendrer l'intolérance et la haine, provoquer des désastres. Les hommes craignent la vérité encore plus qu'ils ne l'aiment.





 Réponse N°12 15972

Citations sur la vérité.
  Par   Rochdy Elmostafa  (Profle 08-01-12 à 23:21



" Croyez ceux qui cherchent la vérité, doutez de ceux qui la trouvent. "

André Gide (1869-1951), est un écrivain français ; Ibid.

" En vérité, le chemin importe peu, la volonté d'arriver suffit à tout. "

Albert Camus (1913-1960), écrivain français ; Le Mythe de Sisyphe.

" Il n'est rien de si beau que la sincérité. Mais souvent ce qu'on croit n'est pas la vérité. "

Philippe Néricault, de son nom de scène Destouches (1680-1754), dramaturge français ; Ibid.

" La vérité est comme le soleil. Elle fait tout voir et ne se laisse pas regarder. "

Victor-Marie Hugo, dit Victor Hugo (1802-1885), écrivain et poète français ; Tas de pierres .

" Le doute amène l'examen et l'examen la vérité. "

Pierre Abélard ou Pierre Abailard (1079-1142), théologien, philosophe et compositeur français ; Ibid.

" Le doute est un hommage que l'on rend à la vérité. "

Joseph Ernest Renan (1823-1892), philosophe et écrivain français ; Dialogues philosophiques.

" Le moyen d'être cru est de rendre la vérité incroyable. "

Napoléon Bonaparte (1769-1821), premier consul puis empereur des Français ; Ibid.

" Nul doute : l'erreur est la règle : la vérité est l'accident de l'erreur. "

Georges Duhamel (1884-1966) écrivain français ; La Chronique des Pasquier.

" Vérité dans un temps, erreur dans un autre. "

Charles-Louis de Secondat, baron de La Brède et de Montesquieu, dit Montesquieu (1689-1755),

Moraliste, précurseur de la sociologie, philosophe et écrivain français ; Lettres persanes.

"En réalité nous ne savons rien, car la vérité est au fond de l'abîme."

(Démocrite / vers 460-370 avant JC)

"On dit que la vérité embête l'homme et il est juste qu'elle l'embête, parce qu'elle n'est pas gaie. Le mensonge, le mythe, la religion sont bien plus consolants. Il est plus agréable de se figurer le génie sous la forme d'une langue de feu que de le voir une névrose."

(Edmond et Jules de Goncourt / respectivement: 1822-1896 et 1830-1870 / Journal, 10 janvier 1864)

"La vérité est un flambeau qui luit dans un brouillard sans le dissiper."

(Claude Adrien Helvétius / 1715-1771 / Notes, maximes et pensées)

"Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie."

(Jacques Prévert / 1900-1977 / Spectacle)





 Réponse N°13 15976

entièrement d'accord
  Par   bachiri Fatiha  (Profle 09-01-12 à 06:16



oui il y a ces deux aspects de la vérité . Elle relève des relations humaines quand on parle de dire la vérité , et elle relève de la compréhension de l'univers et ses mystères en parlant de chercher la vérité .

VÉRITÉ est louable dans les deux cas





 Réponse N°14 15985

Dire la vérité !!!
  Par   Samira Yassine  (CSle 09-01-12 à 19:10

Sujet vaste, il y aura autant de réponses que de situations.

Je ne qualifierais pas d'hypocrite quelqu'un qui évite de dire une vérité blessate. Je qualifierais plutôt de sadique une personne qui ,sans qu'elle ne soit obligée ,crache la vérité au visage d'une personne qui risque d'y laisser sa vie.

Je félicite une personne qui a le courage de dire la vérité à une personne ayant besoin d'un conseil, histoire de lui fournir des informations importantes sur une personne avec qui elle compte s'engager dans un quelconque projet(mariage, commerce ou autre).

Je félicite également les gens qui cachent une belle vérité pour éviter de se vanter devant des personnes déçues du même domaine. Ne jamais dire à une femme trompée par son mari," mon mari est le plus fidèle des hommes" je préfère la consoler lui disant " oh tu sais ça arrive; les hommes sont tous pareils':-)

Etc..... un sujet intarrissable......




 Réponse N°15 15991

Re
  Par   fatih brahim  (Profle 10-01-12 à 00:35



N'y aurait-il pas un certain lien entre cette question et l'autre contribution sur BEN BARKA?





 Réponse N°16 15998

Oui.....mais
  Par   Samira Yassine  (CSle 10-01-12 à 12:09



Je l'ai remarqué depuis la publication du deuxième sujet, sur l'affaire Benbarka. Mais personnellement, je préfère parler de façon générale. Une vérité qui n'est pas bâtie sur des preuves, ne mérite pas d'être nommée vérité. Aussi préfère-je ce sujet à l'autre.





 Réponse N°17 16013

Re
  Par   Rochdy Elmostafa  (Profle 11-01-12 à 00:08



En effet, M. Fatih Brahim, il y a un lien étroit entre l’affaire Ben Barka et ce sujet. Ben Barka , en mathématicien, voulait trouver la vraie équation pour faire sortir son peuple de la précarité et du sous-développement. Il voulait calculer la proportion de dérapage qui sévissait le royaume ainsi que le nombre des Vautours qui s’accaparaient les richesses du pays. Bref, il voulait désigner du doigt les ennemis du peuple. Mais, la faucille de la traitrise lui a fauché la vie alors que LA VéRITé commençait à apparaitre sur le paysage brumeux du royaume.





 Réponse N°18 16018

re
  Par   marocagreg  (Adminle 11-01-12 à 09:48



Et le général Oufkir, est-ce qu'il cherchait lui aussi à faire sortir [son] peuple de la précarité ? A mon avis, il faut éviter la langue de bois et les insinuations et nommer les choses par leurs noms : qu'est-ce que vous voulez dire exactement M. Rochdy que c'est Hassan II qui a tué Ben barka ? Hassan II a toujours nié cet assassinat et on sait qu'il y a des services secrets étrangers qui ont été impliqués dans cette affaire, notamment les services secrets français. Vouloir présenter Ben Barka comme le martyr d'un régime tyrannique, ça peut enflammer les imaginations, mais est-ce vraiment la Vérité ? êtes-vous sûr en votre âme et conscience qu'il s'agit bien de ça ?





 Réponse N°19 16020

ET ces Révélations????
  Par   Rochdy Elmostafa  (Profle 11-01-12 à 11:25



29 octobre 1965, 12h30. Mehdi Ben Barka est enlevé par deux policiers français, Louis Souchon et Roger Voitot, devant la brasserie Lipp, à Paris. L'opposant au régime marocain avait rendez-vous avec des cinéastes, Philippe Bernier, réalisateur, et Georges Figon, producteur, pour un projet de films sur la décolonisation. Il n'a pas réapparu et son corps n'a jamais été retrouvé.

5 novembre 1965. Le général Mohammed Oufkir, ministre marocain de l'Intérieur, quitte la France.

Juin 2001. Des révélations d'un ancien membre des services de renseignement marocains, Ahmed Boukhari, publiées dans Le Monde (français) et Le journal (marocain), relancent la polémique, confirmant l'implication du ministre de l'Intérieur de l'époque, Mohammed Oufkir.

2002. Ahmed Boukhari publie Le secret.

2003. Un livre témoignage de l'ancien agent secret marocain Ahmed Boukhari accuse l'ancien ministre de l'Intérieur Mohammed Oufkir d'avoir poignardé Ben Barka et fait rapatrier son corps au Maroc pour le dissoudre dans une cuve d'acide.

L'Expresse,France.





InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +