Examen régional (libres 2015) souss massa draa

 Par hamma rachid  (Prof)  [msg envoyés : 7le 02-07-15 à 16:22  Lu :5305 fois
     
  
 accueil


Examen régional ( Libres 2015 ) académie de Souss Massa Draa
Texte de base
Le commerce est florissant. Mais l’argent vient toujours du Nord … et celui qui n’a personne là-bas n’a rien ici non plus. Heureusement que j’ai cette échoppe à Mazagan, elle me rapporte de quoi faire tourner la baraque. C’est mieux que d’aller tous les ans quémander la zakat chez les gros négociants et les épiciers de la ville européenne. Cependant, ils ne m’oublient pas, je suis toujours sur leur liste. Je ne me déplace pas mais les sous et les colis arrivent par le car d’Ait-M’Zal. Ainsi, j’ai mon tabac, mon thé et même des livres. Je n’ai donc vraiment besoin de rien. Ah si ! J’ai besoin d’un poste de radio. Par les temps qui courent, il faut avoir chez soi un poste de radio. Bah ! Qu’est-ce que tu veux en faire ? Que t’importe ce qui se passe ailleurs ! On ne parle jamais de chez toi à la radio. Ta radio, c’est ce qui t’entoure : le vent, un brin d’herbe, un arbre, un oiseau, une silhouette furtive, et tous ces bruits diurnes et nocturnes qui sont la symphonie de la vie … même le coassement des crapauds et des grenouilles, la nuit, quand le cri du chacal répercuté au centuple par le queue (c’est une légende) tranche le silence comme un couperet. Ah ! Le salopard ! Que de coqs ne m’a-t-il pas mangés ! Mais j’en ai eu un ou deux, pardi ! Non, non ! C’était pas de sa faute ! C’était la faute des poulets. Ils n’avaient qu’à ne pas sortir de poulailler ! c’est que ces idiots aiment vadrouiller dehors, et toujours aux heures où le carnivore est à l’affût, au crépuscule de préférence et tôt le matin, quand il ne fait ni jour ni nuit. A l’heure du chacal, quoi. Pauvre coqs ! Idiots ! J’en ai averti plus un. A l’un j’ai dit : « Ah ! tu te crois libre et fort ! Eh bien, y aura grabuge, je retrouverai ici même tes belles plumes blanches et noires demain matin. » Et c’est ce qui est arrivé, hélas ! le lendemain matin, ses plumes voletaient au même endroit. Le prédateur ne l’avait pas raté. Eh ! Mais ce volatile est un parfait idiot ! Pour un peu, il se croirait un aigle. Mais un aigle tue le chacal, la différence est là. Il fond sur le charognard et le terrasse proprement. L’aigle ? C’est le roi du ciel. Mais où est passée ma femme ? Elle ne fait jamais de sieste, elle. Tiens, elle arrive. »
I-Compréhension : 10 points ( 1pt. X 10)
1- Recopiez et complétez le tableau suivant :
Titre Auteur Genre Une autre œuvre de même auteur
2- « celui qui n’a personne là-bas n’a rien ici non plus. »
D’après votre lecture de l’œuvre, dites ce que remplacent les mots soulignés dans la phrase.
3- Quelle est la source de revenu du narrateur ? Justifiez.
4- « Le commerce est florissant ». Cela veut dire :
a- le commerce rapporte beaucoup.
b- le commerce rapporte peu. Recopiez la bonne réponse.
c- le commerce rapporte très peu.
5- a- relevez deux indices qui informent sur le lieu de vie du narrateur.
b- Quelle impression générale se dégage de ce lieu ?
6- « faire tourner la baraque »
Quel niveau de langue utilisé dans cette expression ?
7- « L’aigle ? C’est le roi du ciel.» Identifiez la figure de style utilisée.
8- relevez dans le texte deux noms qui remplacent le mot chacal.
9-Selon le narrateur, l’argent vient toujours du Nord. Etes-vous d’accord avec lui ? Justifiez votre réponse.
10- Avez-vous apprécié e style d’écriture de l’auteur, Justifiez.
II- Production Ecrite : 10 points
Pour vivre en paix avec les voisins, il faut éviter de leur ouvrir la porte de votre maison. Qu’en pensez-vous ?
Rédigez un texte argumentatif dans lequel vous exprimez votre point de vue.

  



Vous aimez cet article ?
Partagez-le sur


 Réponse N°1 35675

Commentaire
  Par   Hayatti Youssef  (Profle 04-07-15 à 14:53



Merci pour le partage monsieur.

Examen à la hauteur





InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +