Examen régional/académie tadla-azilal/juin 2009

 Par ELKAHLAOUI ABDERZAK  (Prof)  [msg envoyés : 25le 08-06-09 à 23:55  Lu :9068 fois
     
  
 accueil

Texte :
[…] Dès que nous eûmes pénétré dans les couches denses de l’atmosphère, le professeur Antelle préleva des échantillons de l’air extérieur et les analysa. Il leur trouva la même composition que sur la Terre, à une altitude correspondante. Je n’eus guère le temps de réfléchir à cette miraculeuse coïncidence, car le sol approchait rapidement ; […]
La planète ressemblait étrangement à la Terre. Cette impression s’accentua à chaque seconde. Je distinguais maintenant à l’œil nu le contour des continents. L’atmosphère était claire, légèrement coloré d’une teinte vert pâle, tirant par moment sur l’orangé, un peu comme dans notre ciel de Provence au soleil couchant. L’océan était d’un bleu léger, avec également des nuances vertes. Le dessin des côtes était très différents de tout ce que j’avais vu chez nous, quoique mon œil enfiévré, suggestionné par tant d’analogie, s’obstinât follement à découvrir là aussi des similitudes. Mais la ressemblance s’arrêtait là. Rien, dans la géographie, ne rappelait notre ancien ni notre nouveau continent.
Rien ? Allons donc ! L’essentiel, au contraire ! La planète était habitée. Nous survolions une ville ; une vile assez grande, d’où rayonnaient des routes d’arbres, sur lesquelles circulaient des véhicules. J’eus le temps d’en distinguer l’architecture générale : de larges rues ; des maisons blanches, avec de longues arêtes rectilignes.
I - Compréhension : (10pts)
1) De quelle œuvre est extrait ce texte ? Qui en est l’auteur ? (1pt)
2) L’œuvre dont est tiré le texte est-elle : un roman à thèse, un roman de science-fiction, un roman autobiographique ou une pièce de théâtre ? (0.5pt)
3) Quels sont les personnages désignés par le pronom « nous » dans le texte ? Où se trouvent-ils ? (1pt)
4) a- Lisez le premier paragraphe (lignes 1à4) complétez le tableau suivant (1pt)
Personnage Ce qu’il fait Résultat obtenu
…………………………. Préleva des échantillons de l’air extérieur et les analysa. ………………………………….
b- Comment le narrateur caractérise-t-il le résultat obtenu ? (0.5pt)
5) lisez de la ligne 6 à la ligne 8 : « l’atmosphère était claire…au soleil couchant » : quelle est la figure de style contenue dans ce passage (1pt)
6) Complétez le tableau suivant (ligne 6 à ligne 9) : (1pts)
Ce qui est décrit Passage descriptif correspondant
L’atmosphère ………………………………………………..
………………………………………………. Etait d’un bleu claire, avec également des nuances vertes
7) Lisez de la ligne 5 à la ligne 12 « la planète ressemblait…nouveau continent » :
a - Relevez deux mots (ou expressions) appartenant au champ lexical de la ressemblance (0.5pt)
b - Relevez deux mots (ou expressions) appartenant au champ lexical de la Différence (0.5pt)
c – L’emploi de ces champs lexicaux marque-t-il la certitude ou l’hésitation du narrateur ? (0.5pt)
8) Lisez de la ligne 13 à la ligne 16 « Nous survolions…arêtes rectilignes » :
a – quel est l’objet de la description dans ce passage ? (0.5pt)
b – Relevez deux moyens différents employés pour décrire (1pt)
9) La visée du texte est :
– amuser le lecteur
- rassurer le lecteur
- créer une impression d’étrange ressemblance
Recopiez la bonne réponse (1pt)
II – Production écrite (10pts)
Sujet :
Certes, le progrès techniques et scientifique contribue à améliorer la vie des hommes, mais il provoque aussi des catastrophes et des malheurs.
Etes-vous d’accord avec cette opinion ? Ecrivez un texte dans lequel vous développez votre point de vue.
Lors de la correction, il sera tenu compte des éléments suivants :
- Respect de la consigne
- Cohérence textuelle
- Correction de la langue
- Présentation soignée de la copie

  



Vous aimez cet article ?
Partagez-le sur
  Figure de style!
  Examen régional 2011 / académie de tadla- azilal
  Tous les messages de ELKAHLAOUI ABDERZAK


 Réponse N°1 1440

Correction
  Par   ELKAHLAOUI ABDERZAK  (Profle 19-06-09 à 13:26

Voici quelques éléments de réponses:

LA COMPRÉHENSION/

1)"La Planète des singes", de Pierre Boulle

2) Un roman de science-fiction

3) Ulysse Mérou, le professeur Antelle et Arthur Levain, il ont pénétré l'atmosphère de la planète Soror

4)a- Le professeur Antelle/préleva des échantillons de l'air extérieur et l'analysa/la même composition que sur la terre à une attitude correspondante

b- comme une miraculeuse coïncidence

5) La comparaison

6) - L'atmosphère: était claire, légèrement coloré d’une teinte vert pâle, tirant par moment sur l’orangé

- L'océan : était d’un bleu léger, avec également des nuances vertes

7) a- ressemblait, similitudes, ressemblances, analogie, comme..

b- différent, la ressemblance s'arrêta là, rien... ne rappelait

8) a- une ville

b- Les adjectifs qualificatifs: grande, larges....

Les relatives: sur lesquelles circulaient des véhicules....

9) Créer une impression d'étrange ressemblance.




 Réponse N°2 1442

merci
  Par   marocagreg  (Adminle 19-06-09 à 22:28

Merci cher Abderzak pour vos efforts




 Réponse N°3 1460

Réctification
  Par   bazizi rachad  (CSle 23-06-09 à 15:51

J'ai trois petites réctifications à faire si vous me le permetez , concernent la deuxieme partie de la réponse 3 ainsi que la réponse 8 (a) et pour conclure la réponse 9 :

3 - les aventuriers se trouvent dans la sphère ou la chaloupe qui les a permit de voyager vers Soror

8-Je pense que Objet ici veut dire le BUT vu que la ville n'est pas un objet n'est pas quelque chose de concret donc à mon avis la bonne réponse est : c'est pour montrer que la ville est habitée

9-l'auteur a conclu sont deuxieme paragraphe par l'expression : la ressemblance s'arretait la . Ce qui veut dire qu'il y a une profonde difference entre la Terre et Soror à tous les niveaux . Ainsi , l'effet recherché n'est pas celui de créer une étrange ressemblance mais de nous rassurer car dans le dernier paragraphe Ulysse Merou nous dis que l'essentiel c'est que la planete est habitée .




 Réponse N°4 1462

re
  Par   marocagreg  (Adminle 23-06-09 à 16:27

Toutes les réponses de M.ELKAHLAOUI ABDERZAK sont correctes.

-3- dans la sphère oui mais aussi dans l'atmosphère de Soror.

-8- le mot objet est utilisé ici au sens de ce qu'on décrit, ce qu'on représente : réponse : c'est une ville.

-9- Créer une impression d'étrange ressemblance.




 Réponse N°5 1463

re
  Par   bazizi rachad  (CSle 23-06-09 à 21:20

Je voudrais bien m'excuser mais il faut comprendre ce que veut nous dire l'auteur a la fin de son deuxieme paragraphe . Je suis entierement d'accord avec vous Marocgreg on arrive a sentir l'effet de cette étrange ressemblence lorsque Ulysse nous parle de l'atmosphere et de l'ocean mais apres la ressemblence ne va plus durer et ce qui le prouve c'est cette declation de sa part : LA RESSEMBLANCE S'ARRETAIT LA .

Cher Marocgreg je voudrais aussi que vous me donniez si c'est possible la reponse de la question 7 (c) . Car ca va nous permettre d'eclaircire les choses concernent la question 9 .

Amicalement




 Réponse N°6 1464

re
  Par   marocagreg  (Adminle 23-06-09 à 22:33

Il me paraît, cher ami, que vous cherchez midi à 14 h. on dit bien dans le texte :"La planète ressemblait étrangement à la Terre. Cette impression s’accentua à chaque seconde". la description faite de la planète Soror crée aussi cet effet de ressemblance on souligne qu'il y a "tant d'analogies" entre les deux planètes. La question était quelle est la visée du texte. or dans la majeure partie du texte on parle de la ressemblance. Il ne faut pas s'arrêter à la seule phrase "LA RESSEMBLANCE S'ARRETAIT LA" qui signifie que la ressemblance n'est pas totale et c'est pour cela aussi qu'on parle d'étrange ressemblance. Le dernier paragraphe corrige d'ailleurs cette phrase en soulignant que les deux planètes se ressemblent au niveau de ce qui est essentiel (deux planètes habitées). Ce n'est pas en rassurant le lecteur qu'on va créer le suspens nécessaire à un roman de science fiction.

Pour la question 7 C, elle est vrai qu'elle est un peu confuse, mais les deux champs lexicaux, à mon avis, marquent l'hésitation du narrateur. c'est quoi hésiter si ce n'est le fait d'être partagé entre la certitude et l'incertitude, entre la ressemblance et la différence. Donc, la bonne réponse c'est : l'hésitation.





 Réponse N°7 1467

Esperant ne pas etre long
  Par   bazizi rachad  (CSle 24-06-09 à 01:31

Et bien cher ami Marocgreg on peut se baser sur un autre raisonement . Vous ne voyer pas que le fait d'user deux champs lexicaux : la similitude ainsi que la difference qui selon vous marque l'hesitation chez l'auteur va énorment nous aider pour aboutir a une conclusion final concernant la question 9 . Bref , si l'auteur hesite il doit se rassurer . Mais la question est de quoi vraiment doit il se rassurer ? . Personnellement , je vois que Merou veut nous rassurer que la planete est habitee car bien qu'il y a tant d'analogie et de difference entre la Terre est Soror , une chose est sure ; la planete est habitee est je pense que c'est ici ou reside le point fort de la RASsURANCE comme le demande la question 9 .

Je suis un élève de 6 annee SX( lycee Nour a Oulad Mbarek Beni Mellal ) et j'ai passé cette annee cet examen de français et comme vous le savez le point de la question 9 coute tres cher a mes yeux , c'est pour cette raison precise que j'essaye de le defondre avec tous les arguments logiques possible. J'espere que je ne vous ai pas trop embeté . MERCI POUR TOUS CHER MAROCGREG .




 Réponse N°8 1468

re
  Par   marocagreg  (Adminle 24-06-09 à 11:31

Au contraire, ça fait plaisir de voir des élèves comme vous qui tentent de défendre leur point de vue et qui n'acceptent pas tout sans discuter.

Bonne chance.




InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +