Examen réginal tadla azilal

 Par Elkahlaoui Abderzak  (Prof)  [msg envoyés : 25le 12-06-10 à 11:35  Lu :3503 fois
     
  
 accueil


Texte :
Ma mère et son amie se remirent à parler de Rahma, la femme du fabricant de charrues, de Fatma Bziouya et de tante Kanza la voyante.
Ma mère racontait sa réconciliation avec sa voisine du premier étage, l'escapade de Zineb, le repas offert aux pauvres. Elle faisait l'éloge de Rahma. Elle regrettait son moment de mauvaise humeur qui avait provoqué la dispute. Rahma devenait une charmante jeune femme, si serviable! Si honnête!...
- Et puis, dit ma mère, elle est si jolie! Toujours souriante, toujours vive. Son mari peut remercier Dieu de lui avoir fait présent d'une brune si délicieuse. N'aimes-tu pas cette peau halée au grain si fin, ces grands yeux qui rient? N'est-ce pas qu'elle possède une jolie bouche aux lèvres fermes, un peu boudeuses?
Lalla Aïcha approuvait, opinait du chef, soupirait de contentement.
Mais ma mère enchaînait déjà:
- Fatima, ma voisine d'en face, n'a pas été non plus oubliée par le Créateur. De jolis yeux noyés de douceur! Des sourcils d'une courbe parfaite! Un teint ambré! Mais je n'aime pas le tatouage de son menton.
- Elle a, en outre, l'agrément de sa jeunesse, ajouta l'amie.
Immobile dans mon coin, j'écoutais. Je m'étonnais d'entendre ma mère rendre
justice à la beauté de nos deux voisines. Cette beauté je la sentais, mais je ne pouvais la traduire par des formules concrètes. J’étais reconnaissant à ma mère d'exprimer, avec des termes précis, ce qui flottait dans mon imagination sous forme d'images vagues, confuses, inachevées
Compréhension : (10 points)
1) Recopiez et complétez le tableau suivant : (1 pt) :
Titre de l’œuvre Auteur Siècle (époque) Genre littéraire
2) La mère du narrateur et son amie parle essentiellement de deux personnages. Lesquels (1 pt)
3) Recopiez et complétez le tableau suivant : (1 pt)
Personnage décrit Passage correspondant
……………………………………………………………………… « Elle faisait l’éloge [……] un peu boudeuses ?
Fatma ………………………………………………………………………….
4) Lisez le passage : « Elle faisait l’éloge… un peu boudeuses ? » (Lignes 4 à 10) (1 pt)
a. Relevez un mot décrivant le physique du personnage.
b. Relevez un mot décrivant le comportement ou le caractère du personnage.
5) Observez la phrase suivante : (1 pt) « Ces yeux qui rient ? »
a. La figure employée dans cette phrase est une comparaison, une personnification ou une antithèse ?
b. Le jugement porté sur le personnage décrit est-il favorable ou défavorable ?
6) Quelle est la réaction de Lalla Aicha aux propos (paroles) de son amie ? Justifiez votre réponse à partir du texte. (1 pt)
7) Lisez les lignes de 13 à 15 et : (1 pt)
a. Relevez une phrase comportant une caractérisation valorisante du personnage décrit.
b. Relevez une phrase comportant une appréciation dévalorisante du personnage décrit.
8) Sue quel aspect la mère insiste-t-elle en décrivant les deux personnages ? Justifiez votre réponse à partir du dernier paragraphe. (1 pt)
9) Le narrateur approuve-t-il le jugement de sa mère ? Justifiez (1pt)
10) Quelle la valeur le narrateur cherche-t-il essentiellement à nous communiquer ? (1 pt)
a. Le respect des parents
b. Le respect d’une éducation traditionnelle
c. le bon voisinage (recopiez la bonne réponse)
Production écrite : (10 points)
Sujet :
Certaines personnes trouvent du plaisir à dire du mal des autres. Qu’en pensez-vous.
Rédigez un texte dans lequel vous donnez votre pont de vue en le justifiant par des arguments précis.
NB : lors de la correction de votre production écrite, il sera tenu compte des éléments suivants :
- respect de la consigne
- cohérence et structure de l’argumentation
- qualité de la langue (vocabulaire, syntaxe, ponctuation, présentation, etc.)
Correction :
Compréhension :
1) Le tableau :
Titre de l’œuvre Auteur Siècle (époque) Genre littéraire
La Boîte à Merveilles Ahmed Sefrioui XXème Roman autobiographique
2) Les deux personnages sont : Raham et fatma Bziouya.
3) Le tableau :
Personnage décrit Passage correspondant
Rahma « Elle faisait l’éloge [……] un peu boudeuses ?
Fatma « ma voisine [……] ajouta l’amie.
4) a. charmante, jolie…
b. serviable, honnête…
5) a. La personnification
b. c’est jugement favorable.
6) Elle est d’accord : « Lalla Aïcha approuvait, opinait du chef, soupirait de contentement »
7) a. « De jolis yeux noyés de douceur! Des sourcils d'une courbe parfaite! Un teint ambré! »
b. « Mais je n'aime pas le tatouage de son menton. »
8) Elle insiste sur le l’aspect physique : « Je m'étonnais d'entendre ma mère rendre
Justice à la beauté de nos deux voisines »
9) Oui :
- « Cette beauté je la sentais, mais je ne pouvais la traduire par des formules concrètes. »
« J’étais reconnaissant à ma mère d'exprimer, avec des termes précis, ce qui flottait dans mon imagination » «
10) c. le bon voisinage

  



Vous aimez cet article ?
Partagez-le sur
  Figure de style!
  Examen régional 2011 / académie de tadla- azilal
  Tous les messages de Elkahlaoui Abderzak


 Réponse N°1 4762

à monsieur Elkahlaoui Abderzak
  Par   ennasri moha  (CSle 12-06-10 à 21:10

6) Quelle est la réaction de Lalla Aicha aux propos (paroles) de son amie ? Justifiez votre réponse à partir du texte.

ma réponse était: soupirer et ma justification la meme phrase dans la correction.

est ce qu'elle peut etre conter




 Réponse N°2 4775

examen réginal Tadla Azilal
  Par   mehdi hammadi  (CSle 13-06-10 à 10:50

question n°5 c'est une personnification d'abord l'œil ne rit pas l'œil pleure.donc c'est une antithèse




 Réponse N°3 4810

Pour M. Ennasri
  Par   Elkahlaoui Abderzak  (Profle 13-06-10 à 21:44

Salut M. ennasri :

Je pense qu'il fallait voir le reste de la phrase: "soupirait de contentement", et puis il y a les deux propositions précédentes qui vont dans le même sens "Lalla Aïcha approuvait, opinait du chef" (approuver par un signe de tête)".

Concernant le verbe soupirer, voici la définition du dictionnaire "Le Robert": "verbe intransitif, Pousser des soupirs exprimant la satisfaction ou le déplaisir, un état agréable ou pénible. Or, dans le texte c'est l'approbation (l'accord).

Pour la note, cela dépend du correcteur bien entendu.

Bonne chance M. Ennasri.





 Réponse N°4 4813

A l'intention de M. Mehdi
  Par   Elkahlaoui Abderzak  (Profle 13-06-10 à 22:27

Salut M. Mehdi:

"Rire" et "pleurer"sont deux verbes antithétiques; le premier exprime la gaieté et la joie, le second renvoie (sauf dans quelques exceptions) à l'affliction et la tristesse. Nul ne peut contester cela. Et je suppose que c'est cela qui vous a fait opter pour l'antithèse.

Mais ne pensez-vous pas que ce n'est pas l'œil qui pleure mais c'est la personne? On dit normalement "Michel pleure", et non "l'œil de Michel pleure". Cela d'une part, d'une autre part la mère du narrateur cherche à dire, à mon sens, que les yeux de sa voisine rayonne de bonheur, de joie et de gaieté, et je ne comprends pas l'usage d'une antithèse dans un tel contexte!




 Réponse N°5 4850

Elkahlaoui Abderzak
  Par   ennasri moha  (CSle 14-06-10 à 17:21

j'espère que vous serais comprhénsif la correction car cher Elkahlaoui Abderzak dans la réponse de la questiuon numero 6 vous avait interpréter la réaction de lalla aicha mais on m'a demandé cela ils ont dit la réaction: soupirer ou approuver est ce que ne sont pas des réactions?

toutes mes salutations.




InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +