Examen la boite à merveilles


hadnaoui karim  (?) [34 msg envoyés ]
Publié le :2011-06-08 18:28:53   Lu :6564 fois
Rubrique :Espace élèves  
  • stars
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5



Lycée Ibnelhaithem---Aruit – Examen blanc---Niveau : 1ère A.Bac.---Matière :Français---Durée : 2 heures
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
TEXTE :
Rahma , la femme du fabricant des charrues qui était sortie ce matin accompagnée de sa fille Zineb pour assister à un baptême ,revint tout en pleurs. Elle se mit à se lamenter depuis l’entrée de la maison, à s’administrer des claques sonores sur les joues.
-Malheur ! Malheur à moi! Je suis la plus misérable des mères ; je ne pourrai jamais survivre à cette douleur. Personne ne pourra soulager ma peine.
Les questions fusaient de toutes les fenêtres. Les femmes avaient interrompu leur besogne. Elles la suppliaient de les mettre au courant de la nature de cette catastrophe qui l’avait frappée. Ma mère oublia que Rahma n’était qu’une pouilleuse. Tout émue, elle se précipita au premier étage en criant : - Ma sœur ! Ma pauvre sœur ! Qu’est-il arrivé ? Cesse de pleurer, tu nous déchires le cœur.
Toutes les femmes entourèrent Rahma la malheureuse. Elle réussit enfin à les renseigner : Zineb avait disparu, perdue dans la foule. En vain, sa mère avait essayé de la retrouver dans les petites rues latérales, Zineb s’était volatilisée, le sol l’avait engloutie et il n’en restait pas la moindre trace.
La nouvelle de cette disparition se propagea instantanément dans le quartier… Tout le monde se mit à pleurer bruyamment. Chacune des assistantes gémissait, se lamentait, se rappelait les moments particulièrement pénibles de sa vie.
Je m’étais mêlé au groupe des pleureuses et j’éclatais en sanglots. Personne ne s’occupait de moi. Je n’aimais pas Zineb, sa disparition me réjouissait plutôt, je pleurais pour bien d’autres raisons. D’abord je pleurais pour faire comme tout le monde, il me semblait que la bienséance l’exigeait ; je pleurais aussi parce que ma mère pleurait et parce que Rahma qui m’avait fait cadeau d’un beau cabochon de verre, avait du chagrin ; mais la raison profonde peut-être, c’était celle que je donnai à ma mère lorsqu’elle s’arrêta épuisée…Ma mère me dit :
-Arrête ! Sidi Mohammed, on retrouvera Zineb, arrête ! Tu vas te faire mal aux yeux avec toutes ces larmes.
Hoquetant, je lui répondis : -Cela m’est égal qu’on ne retrouve pas Zineb, je pleure parce que j’ai faim.
I-ETUDE DE TEXTE : (10pts)
1-Répondez aux questions suivantes d’après votre lecture de l’œuvre :
A- Où le narrateur habite-t-il ? (0,5pt)
B- En quoi le narrateur est-il différent des autres enfants ? (0,5pt)
C- Que contient la Boite à merveilles ? (0,5pt)
D- Pourquoi l’enfant déteste-t-il le mardi ? (0,5pt)
E- Quelle est la cause de la faillite du père du narrateur ? (0,5pt)
2- Toutes les femmes pleuraient autour de Rahma. Pourquoi ? (1pt)
3- « Ma mère oublia que Rahma n’était qu’une pouilleuse. »
- A quel évènement le narrateur fait-il allusion ? (1pt)
4- L’enfant pleurait pour bien d’autres raisons.
-Lesquelles ? (1pt)
-Quel effet produisent – elles chez le lecteur ? (1pt)
5- Repérez dans le texte une hyperbole. Quel en est l’effet ? (1pt)
6- L’enfant lui répondit : « je pleure parce que j’ai faim. »
- Transposez cet énoncé au discours indirect. (1pt)
7- Comment peut-on considérer cette œuvre comme un témoignage historique sur la culture populaire marocaine ? (1,5pt)
II- PRODUCTION ECRITE : (10pts)
Sujet :
La punition corporelle contre les enfants est inacceptable dans la société moderne.
Développez cette idée par des arguments solides appuyés par des exemples précis de votre vécu.




Vous aimez cet article ?
Partagez-le sur
TAGS:
#examen#boite#merveilles


InfoIdentification nécessaire
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +