Examen blanc: un jeu d'enfant pour mes élèves

 Par jamal adib  (?)  [msg envoyés : 206le 20-05-10 à 18:12  Lu :5852 fois
     
  
 accueil

salut tout le monde. L'examen s'approche. Je remercie Dieu d'avoir pleinement accompli la mission qui m'a été dévoulue.La majorité de mes élèves ont trouvé l'examen blanc de notre province comme un jeu d'enfant.
Je continue toujours à diffuser quelques productions écrites au profit de nos élèves de 1ère année bac. Voilà un modèle:
Sujet: racontez un souvenir d'enfance.
Modèle de réponse:
Je me rappelle comme si cela datait d'hier le jour où mon père insista que nous allions à la compagne pour passer les vacances estivales. L'engouement de mon père pour la vie champêtre était très grand à tel point qu'il avait acheté une maison rustique contre le gré de ma mère qui éprouvait une grande aversion pour un tel endroit. C'était par une belle journée de juillet. Mon père se leva le premier, accomplit sa prière et réveilla ma mère. Comme d'habitude, mon père n'a pas manqué de nous demander de nous dépêcher avant le lever du soleil pour profiter de la fraîcheur du climat le long de notre voyage. Moteur de la voiture démaré,je suivais les paysages qui se succédaient devant moi comme un tableau en tenant dans le creux de ma main mon baladeur dont la batterie était épuisée. Une fois arrivé, je déposai mes bagages et je m'empressai à faire une randonnée dans les champs. Alors que je flânais à mon aise, je ne me suis pas avisé qu'il y avait une ruche d'abeilles dans les alentours. Soudain, un coup de pierre retentit et je lançai un grand cri. Je me suis fait piquer par une abeille. J'ai aussitôt ressenti une grande douleur. Mon doigt s'était déjà enflé. Je me suis détourné et j'ai vu un garçon tenant un lance-pierre. Il était en train de chasser un oiseau qui perchait sur une branche d'arbre. Les abeilles étaient très excitées car le garçon avait par mégarde visé leur ruche. J'étais très paniqué à la vue d'un essaim d'abeilles qui se dirigeaient vers moi. J'ai pris le large, mais les abeilles ne m'ont pas lâché prise. Je me suis évertué de m'en débarrasser en remuant mes mains haut au niveau de ma figure pour me protéger des morsures. Heureusement, il y avait un lac près de cet endroit. Alors je ne m'attardais pas à sauter dedans. Je restais un peu dans le lac jusqu'à leur départ. Dieu merci ! Je me suis débarrassé de ces méchants insectes. Quand j'ai rejoint la maison, mes parents étaient très inquiets à mon sujet. J'ai remercié Dieu de sortir indemne de cette aventure. Dès lors, je n'ai jamais accompagné ma famille à la compagne.
Prof Jamal
Version adaptée au niveau des élèves.
Le 19/05/2010 à 19h

  



Vous aimez cet article ?
Partagez-le sur
  Production écrite 1er bac
  Bribes de souvenirs 2
  Tous les messages de jamal adib


 Réponse N°1 4184

re
  Par   marocagreg  (Adminle 20-05-10 à 19:07

le problème avec ces productions toute faites, c'est que ça risque d'encourager le phénomène du parcoeurisme qui fait déjà des ravages dans notre école. Ainsi, au lieu d'apprendre les mécanismes nécessaires pour rédiger un texte, les élèves risquent de recourir à leur mémoire pour se gaver de productions rédigées par le prof afin de les restituer telles quelles le jour de l'examen.




 Réponse N°2 4185

Quel soulagement!
  Par   Samira Yassine  (CSle 20-05-10 à 19:08

Salut M Adib,

je partage votre impression en cette fin d'année. Quel soulagement quand on remarque qu'on a mené à bien notre noble tache, que nos élèves se débrouillent bien dans leur examen ou différents exercices. Notre meilleure récompense sera de les voir obtenir les meilleurs résultats dans leur examen régional.

Je vous remercie pour votre nouvelle rédaction. En fait , on se lasse pas de vous lire.

Cordialement/




 Réponse N°3 4188

Salut Chers amis
  Par   jamal adib  (CSle 20-05-10 à 19:15

Salut Chers marocagreg, Fatiha, Rachid, Brahim et tous les collègues. Merci Fatiha. C'est gentil de votre part. Un petit mot à notre cher ami marocagreg, l'histoire des abeilles n'est-elle pas drôle ? :)




 Réponse N°4 4191

Je vous dois un commentaire cher Rachid
  Par   jamal adib  (CSle 20-05-10 à 19:23

Salut cher Rachid.

Je vous dois un commentaire :)




 Réponse N°5 4193

voilà un souvenir vrai de mon enfance.
  Par   marocagreg  (Adminle 20-05-10 à 19:38

raconter un souvenir d'enfance: (une autre histoire d'abeilles)

je me rappelle comme si cela datait d'hier ce jour d'été 1987, un mardi lumineux. Ma famille avait décidé de visiter, après de longues années d'absence, mon hameau natal niché au pied d'une colline nacrée de l'Anti-Atlas. une joie oppressante comprimait mes côtes. je voulais crier comme un fou tant cette nouvelle me rendait joyeux. Je voulais revoir la bâtisse de pierres où j'ai lancé mon premier cri. Je voulais revoir mon ami d'enfance avec qui j'ai partagé les jeux de mes premières années et surtout, je mourais d'envie de revoir les collines parsemées de cactus, les ravins couleur d'ocre et les arganiers qui ont peuplé mes jeunes années. Le voyage par le car dura toute une journée et une grande partie de la nuit, mais je m'étais endormi durant la plus grande partie du trajet. Enfin, nous arrivâmes à destination aux premières lueurs de l'aube. Mon village natal s'était paré de ses plus jolis atours pour nous souhaiter la bienvenue. La silhouette de mon oncle apparut à quelques kilomètres et nous fûmes reçus à bras ouverts et avec des larmes tant la séparation était longue. alors que mes parents échangeaient les premières nouvelles avec mon oncle, j'avais avalé un bol de soupe de semoule blanche et je me précipitai dehors pour aller redécouvrir le jardin de cactus qui se trouvait juste devant notre maison. Le grand four d'argile qui ressemblait à une carapace de tortue géante était toujours à sa place, mais dans ma précipitation je n'avais pas vu une ruche d'abeilles que mon oncle avait placé juste à côté de ce four.Dérangée par une heure aussi matinale par cet intrus qui leur vient d'aussi loin, les abeilles me lancèrent l'assaut. Paniqué, je me mis à courir sans faire attention aux chardons et aux épines qui déchiraient mes vêtements et me lacéraient la peau. Lancée dans ma course pour éviter les piqûres des petites bestioles dorées, je heurtai une clôture de fil barbelée. En une fraction de seconde, je fus de l'autre côté de la barrière, étendu par terre, dans un nuage de poussière. Les abeilles avaient lâché prise. Je me levai, plus de peur que de mal, seulement quelques égratignures sans gravité. je repris le chemin de la maison, heureux de cette première aventure, de cette première étreinte avec la terre du pays.




 Réponse N°6 4194

apiculture
  Par   brahim el harfi  (Profle 20-05-10 à 21:11

merci Marocagreg, M Jamal pour ces souvenirs agréables qui dorment au fond de nous

actuellement,les piqûres des abeilles constituent une véritable thérapie, on espère trouver le bon moyen (la bonne abeille) pour piquer la curiosité des élèves sans qu'ils prennent la fuite :)

le récit n'est plus proposé dans l'examen régional!!





 Réponse N°7 4195

sagesse
  Par   marocagreg  (Adminle 20-05-10 à 21:21

je viens de suivre une émission sur la chaîne Arrisala. L'animateur a rappelé une parole du sage Confucius à méditer:



قل لي... و سوف أنسى

أرني و سوف أتذكر

أشركني و سوف أفهم





 Réponse N°8 4197

Salut les amis(es)
  Par   Idoubiya Rachid  (Profle 20-05-10 à 21:54

Salut cher Adib,

Comme à mon habitude j'ai lu votre rédaction avec beaucoup de plaisir. Les sujets d'imagination sont malheureusement sacrifiés dans le nouveau cadre de référence concernant l'évaluation sommative: examens régionaux ( Et c'est dommage...)

Pour ce qui est de l'écriture, il ne s'agit nullement d'un seul destinateur auquel on rédige! Si non on risque de tomber dans l'utilitaire! On rédige pour plusieurs raisons:

D'un côté, pour exercer notre style et pour libérer notre imagination du stress du quotidien!

D'un autre côté, on rédige pour communiquer quelque chose ( pas nécessairement pour impressionner...)

De plus, on rédige pour exister même car l'écriture est une manière pour marquer sa présente par rapport au temps qui fuit!

De surcroît, on rédige pour apprendre à se connaître ( ce que d'ailleurs a fait Ahmed Serfoui avec sa Boite...) et à connaître les autres!

D'autant plus, pour lancer un autre défit à la langue, qui parfois devient source de non inspiration et de sécheresse intellectuelle!

Sans oublier qu'on écrit pour ses amis(es), ses lecteurs, ses proches, ses fantasmes!

Bien plus, on écrit pour se dire que: " cette journée, j'ai laissé une emprunte de mon existence sur terre". Ne dit-on pas que les écrits restent et les paroles s'en volent?

Avant la conclusion, on rédige pour montrer une certaine façon de faire, mais aussi une certaine façon de vivre!

Finalement, on écrit pour dire, se dire et interpeller les dires des autres!

Voilà mon commentaire cher Littérateur et à une autre/ d'autres rédactions de votre part.

Pour marocagreg, je comprends parfaitement votre souci pour certains élèves qui ne font que recopier les travaux des autres. Cela est un fait indéniable. Reste à savoir que ce phénomène est impossible à contourner qu'à travers un processus d'enseignement-apprentissage qui se focalise, en prime abord, sur l'esprit d'initiation et de travail actif chez l'élève, qui devient dans le système: non un vase à remplir, mais un esprit à développer, un esprit critique à perfectionner, un état d'âme à agrandir.

Cordialement à tous(tes) mes amis(es) à marocagreg et à mon cher ami marocagreg.




 Réponse N°9 4199

Trop épuisé
  Par   jamal adib  (CSle 21-05-10 à 00:33

Salut équipe maracagreg. Je viens de rentrer.Je suis très épuisé par les questions embarrassantes de mes élèves tout le long de la journée.

A marocagreg: Même si je ne suis pas habilité à jauger votre style eu égard à la modicité et à la médiocrité de mon niveau, mais je vous confie que votre façon d'écrire est très expressive.

A. Rachid: Merci pour votre promptitude à commenter mes productions.





 Réponse N°10 4200

félicitation vous etes le meilleur prof du monde
  Par   ennasri moha  (CSle 21-05-10 à 01:03

l'Examen Blanc: Un jeu d'enfant pour mes élèves.C'est une hyperbole





 Réponse N°11 4203

plus de texte narratif ni descriotif à l'examen régional
  Par   daki mohamed  (CSle 21-05-10 à 09:39

vous avez certainement vu le cadre référentiel de l'éxamen .il ne s'agit ,monsieur ,que du texte argumentatif.Moi aussi, je preparais mes elèves à tous les types de textes quand soudain on apprend que le ministère, via les concepteurs des examens, ne retiendra que l'argumentatif.alors aquoi bon de faire tout ce travail tte l'année?




 Réponse N°12 4204

Antiphrase
  Par   jamal adib  (CSle 21-05-10 à 10:11

Salut cher Moha.

merci pour votre phrase "félicitation vous etes le meilleur prof du monde". Cela me servira de réexpliquer l'antiphrase à mes élèves. Vous voulez tout simplement dire que je suis le piètre professeur du monde. C'est un témoignage dont je suis vachement fier.

Pour Daki Mohammed: Vous avez raison. Tous nos efforts étaient comme un coup d'épée dans l'eau.




 Réponse N°13 4206

Bienvenue les critiques, je suis maintenant immunisé :)
  Par   jamal adib  (CSle 21-05-10 à 10:28

Salut Rachid, Fatiha, Ibrahim, Marocagre, Cher Moha,Daki et tous les collègues.

Monsieur Rachid, voilà le deuxième sujet qui était l'objet de notre accord.

Sujet:

De nos jours, beaucoup de marocains continuent de consulter des voyants et des guérisseurs.

En cas de problème de santé, serez-vous tenté par de telles pratiques?

A l'aide d'arguments et d'exemples personnels, vous justifiez votre point de vue en rédigeant un texte d'une quinzaine de lignes

Modèle de réponse:

Riches et pauvres, ignorants et instruits, femmes et hommes, personne n'est épargnée par les guérisseurs dont les locaux sont pris d'assaut par de nombreux patients souffrant de maladies différentes. De l'asthme au cancer, toutes les maladies ont un remède chez le guérisseur à tel point que les clients manquent énormément le cabinet du médecin dont les griefs se dirigent contre son rival en le qualifiant de charlatan. Une question épineuse: Ces griefs sont-ils véridiques ou juste une envie ?

De prime abord, on reproche au guérisseur de ne pas avoir une formation spécialisée dans le domaine de la médecine. Pour se servir de son stéthoscope en vue d'ausculter ses patients, le médecin passe des nuits blanches en train d'étudier dans un institut de médecine pendant plus de sept ans de formation sans relâche, aussi théorique que pratique. En l'occurrence, la majorité écrasante des guérisseurs n'ont jamais rejoint l'école, le pire, c'est de trouver parmi eux qui ne savent même pas lire et écrire. D'où est-ce qu'ils ont acquis les clés de la science?

Or, c'est un grand risque de se fier au guérisseur. A-t-il prononcé le serment de métier ? Evidemment non. Au moins, un médecin est assermenté et en cas d'une erreur médicale, il pourrait assumer pleinement sa responsabilité. En effet, c'est ce manque de fiabilité qui met le travail du guérisseur en cause.

Par ailleurs, les conditions dans lesquelles travaille le guérisseur laissent beaucoup à désirer. A l'encontre du médecin qui a un cabinet fortement équipé et propre, l'espace où exerce le guérisseur manque de critères hygiéniques: Outils non stérilisés, plantes dont l'origine est anonyme, manque de sièges commodes où le patient pourrait s'allonger… etc. Ajouter à cela les risques à encourir en cas d'une péripétie, comme par exemple une hémorragie interne qui pourrait survenir à un patient soigné par un guérisseur. Que pourrait faire celui-ci devant une telle situation ? Bien sûr, notre patient périt sur-le-champ et devant les yeux du guérisseur qui se trouverait impuissant.

En définitive, consulter un guérisseur demeure un choix fortement risqué. En cas de maladie, jamais je ne frapperai sur la porte du guérisseur même si la médecine échoue de me trouver un remède. Le temps des miracles est révolu. Les campagnes de sensibilisation restent la meilleure solution pour démasquer la fausseté du travail du guérisseur.

Prof Jamal





 Réponse N°14 4210

Une production écrite pour les guérisseurs
  Par   jamal adib  (CSle 21-05-10 à 12:20

Salut Chers amis.

J'attends de vous un texte argumentatif, mais cette fois, pour les guérisseurs. Merci d'avance.




InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +