Examen blanc - oezzane avec corrig2 officieux

 Par jamal adib  (?)  [msg envoyés : 206le 12-05-10 à 23:48  Lu :6508 fois
     
  
 accueil

Texte:
Ie panier de Sidi EI Arafi rappelait ma Boite à Merveilles. II connaissait Ie « secret ". Bien sûr, tout le monde disait qu’il était très savant. Un vrai savant doit nécessairement posséder une Boite à Merveilles. Je comprenais maintenant. Malgré sa cécité, il était gai et de caractère paisible. II ne voyait pas Ie soleil, les fleurs et les oiseaux, mais sa nuit s’animait parfois de la joie des personnages que chaque objet de son panier pouvait évoquer. Je tendis moi aussi la main pour toucher les menus objets. Un regard de ma mère arrêta mon geste.
Sidi EI Arafi récita à voix basse une longue prière. La main, les doigts écartés, planait sur Ie contenu du panier comme un oiseau qui s'apprête a se poser dans son nid.
II s'arrêta et s'adressant à nous il dit :
- Ne vous attendez pas à ce que je vous dévoile I 'avenir. L’avenir appartient à Dieu, I'omnipotent .Ces coquillages et ces amulettes m'aident a sentir vos peines, vous rapprochent de mon coeur. Quand je vous parlerai, c'est mon coeur que vous entendrez. Sidi Mohammed, n'est-ce pas Ie nom de l'enfant qui vous accompagne ?
- Qui, répondit ma mère d'une voix timide.
Le voyant reprit :
Sidi Mohammed sait que c'est vrai ce que je vous dis. Un enfant pur fait partie encore des légions angéliques, ces êtres de lumière. La vérité étant lumière ne peut lui échapper ... Approche, Sidi Mohammed, plonge ta main dans ce panier et saisis un objet sans Ie voir.
Je suivis a la lettre ce qu'il m'ordonna de faire. Une boule de verre, de la grosseur d’un oeuf, se logea dans Ie creux de ma main. Elle était agréable au toucher et d'une couleur aquatique. Je la regardai avant de la lui remettre. Dans sa masse transparente brillait une grosse bulle d'air. De minuscules satellites menaient une ronde autour de cet astre.
Les doigts de Sidi El Arafi caressèrent longtemps la boule de verre. Il ne disait rien. Sa figure devint grave. Il parla enfin lentement, détachant chaque syllabe.
Ecoute, enfant de bon augure et souviens-toi. Le diamant s'appelle, dans Ie langage des connaisseurs, l'orphelin, Ie solitaire parce qu'il est rare et qu1aucune autre pierre ne peut rivaliser avec lui en dureté et en beauté. Chaque homme peut s'appeler comme Ie diamant, l'orphelin ou Ie solitaire. Désormais, ne sois plus triste. Si les hommes t’abandonnent, regarde en dedans de toi. Me comprends-tu bien, fils? Que de merveilles, que de merveilles recèle ton coeur! Quand tu oublies de contempler tes trésors, ta santé en souffre et tu deviens débile. Regarde la boule que tu viens de me remettre. A l'intérieur de cette masse transparente, il y a l'image du soleil!. La elle est a l'abri de toute souillure, la elle est inaccessible a tout ce qui n'est pas .lumière. Sois comme cette image, tu triompheras de tous les obstacles. Dieu te bénisse, mon enfant! Dieu te bénisse ! Approche ton front de mes lèvres.
Il m'embrassa sur Ie front. Ensuite, nous récitâmes a haute voix, tous les deux, une courte prière.
L'émotion m'étranglait. Mes yeux se remplirent de larmes. Je nageais dans la pure félicitée.
I)- ETUDE DE TEXTE: (10 points)
1)- Recopiez le tableau suivant sur votre feuille et remplissez-le: (1p)
Auteur:
Titre:
Genre littéraire:
Lieu des événements:
2)- Situez le texte par rapport à l'oeuvre. (1p)
3)- Relevez deux indices montrant le genre auquel appartient le texte. (1p)
4)- Relevez dans le premier paragraphe le récit d'un souvenir et le commentaire fait par l'auteur . (1p)
5)- Quel objet rapproche le narrateur du fkih ? (1p)
6)- Répondez par VRAI ou FAUX et justifiez vos réponses: (1p)
- Sidi EL Arafi est privé de la vision.
- Sidi EL Arafi est capable de prédire l'avenir.
- Le narrateur a plongé la main dans le panier et a retiré une boule de verre.
- La guérison du narrateur dépend de l'image qu'il se fait de lui-même.
7)- Sidi EL Arafi s'accorde beaucoup plus le temps de parole. Justifiez ce privilège. (1p)
8)- Il y a plusieurs figures de style dans ce texte: Relevez-en deux exemples de types différents. (1p)
9)- Le champ lexical de la lumière est dominant dans le texte. Relevez-en quatre mots. (1p)
10)- Quels effets a produit la consultation du voyant sur le narrateur? Relevezen deux indices. (1p)
II)- PRODUCTION ECRITE: (10 points)
Traitez le sujet suivant:
Sujet: De nos jours, beaucoup de marocains continuent de consulter des voyants et des guérisseurs. En cas de problème de santé, serez-vous tenté par de telles pratiques?
A l'aide d'arguments et d'exemples personnels, vous justifiez votre point de vue en rédigeant un texte d'une quinzaine de lignes.
BONNE CHANCE
CORRIGE DE L'EXAMEN BLANC
1)-
Auteur:Ahmed SEFRIOUI
Titre: La Boîte à Merveilles
Genre littéraire: Roman autobiographique
Lieu des événements: La ville de Fès
2)- Ce passage est extrait du roman autobiographique intitulé La Boîte à Merveilles de l'écrivain marocain d'expression française Ahmed Sefrioui (1915-2004). Le narrateur-adulte y raconte quelques événements qui ont marqué son enfance dans la médina de Fès, parmi lesquels figurent les moments difficiles que la famille du narrateur avait traversés après le départ du père ruiné aux environs de Fès à la suite de la perte de son maigre capital. Frappée à la même occasion par le remariage de son mari avec une jeune femme, Lalla Aîcha proposa à Lalla Zoubida de consulter le voyant aveugle Sidi EL Arafi pour chasser le malheur de leurs foyers, le narrateur accompagna les deux femmes.
3)- Il s'agit d'un roman autobiographique.
- L'emploi du pronom personnel sujet "Je" qui renvoie au narrateur.
- L'auteur s'appelle Ahmed SEFRIOUI alors que le narrateur se prénomme Sidi Mohammed.
4)- Le récit du souvenir: " Le panier de Sidi EI Arafi rappelait ma Boite à Merveilles"
Le commentaire: " Un vrai savant doit nécessairement posséder une Boîte à Merveilles. "
5)- Cette question crée une ambiguïté, deux choix s'imposent en guise de réponse:
Choix "A":
- C'est la boulle de verre qui rapproche le narrateur du fkih.
Justification du choix "A": La phrase du texte:" Ces coquillages et ces amulettes m'aident a sentir vos peines, vous rapprochent de mon coeur." Et le narrateur a retiré la boulle de verre.
Choix "B": C'est le panier qui rapproche le narrateur du fkih.
Justification du choix "B": Le narrateur se sentait très proche du fkih à la vue du panier de Sidi EL Arafi qui rappelait sa Boîte à Merveilles. Chacun des deux protagonistes a un objet mystérieux.
6)-
- Sidi EL Arafi est privé de la vision : Vrai"
Justification: "Malgré sa cécité"
- Sidi EL Arafi est capable de prédire l'avenir: FAUX
Justification: "Ne vous attendez pas à ce que je vous dévoile I 'avenir. L’avenir appartient à Dieu"
- Le narrateur a plongé la main dans le panier et a retiré une boule de verre: Vrai
Justification: "Une boule de verre, de la grosseur d’un oeuf, se logea dans Ie creux de ma main"
- La guérison du narrateur dépend de l'image qu'il se fait de lui-même: Vrai
Justification: "regarde en dedans de toi"
7)- D'abord, Sidi EL Arafi est un homme aveugle. Pour soulager les peines de ses visiteurs, il recourt à la parole, ce sont ses mots adoucissants qui redonnent la tranquillité à ses visiteurs. C'est pourquoi il parle trop pour rasséréner ses visiteurs et leur amène à bien suivre ses conseils.
8)-
La comparaison: "comme un oiseau qui s'apprête à poser…"
La métaphore: " Je nageais dans la pure félicité"
9)- soleil – brillait- astre- lumière
10)- La consultation du voyant a entraîné le bonheur et la félicité du narrateur.
Les deux indices:
- L'émotion m'étranglait
- Mes yeux se remplirent de larmes.
Prof JAMAL
Je suis une oreille attentive à VOS remarques et SUGGESTIONS.

  



Vous aimez cet article ?
Partagez-le sur
  Production écrite 1er bac
  Bribes de souvenirs 2
  Tous les messages de jamal adib


 Réponse N°1 4059

Trois rédaction à mettre sur papier!
  Par   Idoubiya Rachid  (Profle 13-05-10 à 00:08

Traitez le sujet suivant:

Sujet: De nos jours, beaucoup de marocains continuent de consulter des voyants et des guérisseurs. En cas de problème de santé, serez-vous tenté par de telles pratiques?

A l'aide d'arguments et d'exemples personnels, vous justifiez votre point de vue en rédigeant un texte d'une quinzaine de lignes.

BONNE CHANCE

NB- J'attends de vous trois rédactions:

* La flatterie;

* L'image positive de la femme dans la boite à merveilles;

* Le sujet ci-dessus..

NB- Puisque la rédaction sera tenue comme modèle pour les élèves, vous devriez avancer les critères d'évaluation, ainsi que le plan que vous avez utilisé.

NB- Exigence: La rédaction ne doit pas dépacer 20 lignes maximum.

Bonne rédaction notre ( littérateur= Adi)

Cordialement.





 Réponse N°2 4060

C'EST PROMIS CHER IDOUBIA
  Par   jamal adib  (CSle 13-05-10 à 00:16

Salut Cher Rachid. Dieu sait combien je souffre ces derniers jours . Le temps presse et mes élèves attendent beaucoup de moi. Je dors presque 5 heures par jour. Avec mes études universitaires (Master) , ça devient un véritable calvaire. Mais, je ferai de mon mieux pour préparer ces sujets avant le 18 Mai inchaallah.




 Réponse N°3 4061

UN AUTRE SUJET POUR NOS ELEVES
  Par   jamal adib  (CSle 13-05-10 à 00:31



Dans LA BOITE A MERVEILLES de Ahmed SEFRIOUI,le mardi était un jour néfaste pour Sidi Mohammed. Tout le long de ce jour, la baguette de cognassier tenait compagnie au fkih.

Sujet de production écrite:

Face à la recrudescence de la violence scolaire et à la vague d'indiscipline qui sévit dans pas mal de nos écoles, des voix s'élèvent pour réclamer le rétablissement des châtiments corporels au sein de nos écoles en déplorant l'école d'antan où la fameuse phrase: "maître meurtrier, père fossoyeur" était à l'ordre du jour.

Etes-vous pour ou contre les châtiments corporels pour corriger les élèves déviants. Développez dans une vingtaine de lignes votre point de vue en ayant recours à de pertinents arguments.

Que pensez-vous de ce sujet M.Idoubia,M. Fatiha et tous les collègues ?




 Réponse N°4 4062

Tout à fait! ( Sujet divergent)
  Par   Idoubiya Rachid  (Profle 13-05-10 à 08:33

Salut Adib,

Il est vrai que la violence sévit dans nos écoles: violence symbolique, verbale et même corporele...

Maintenant le sujet que vous proposez prend sa justification didactique dans les sujet de type divergent...

Donc il peut être donné aux élèves pour discussions....

Rappel du sujet:

Dans LA BOITE A MERVEILLES de Ahmed SEFRIOUI,le mardi était un jour néfaste pour Sidi Mohammed. Tout le long de ce jour, la baguette de cognassier tenait compagnie au fkih.

Sujet de production écrite:

Face à la recrudescence de la violence scolaire et à la vague d'indiscipline qui sévit dans pas mal de nos écoles, des voix s'élèvent pour réclamer le rétablissement des châtiments corporels au sein de nos écoles en déplorant l'école d'antan où la fameuse phrase: "maître meurtrier, père fossoyeur" était à l'ordre du jour.

Etes-vous pour ou contre les châtiments corporels pour corriger les élèves déviants. Développez dans une vingtaine de lignes votre point de vue en ayant recours à de pertinents arguments.




 Réponse N°5 4074

Consigne
  Par   khoutaibi ahmed  (CSle 13-05-10 à 18:38



Salut tout le monde

Sujet d'actualité aujourd'hui plus que jamais. Cependant, le public standard que nous avons comme interlocuteur a un rapport très relâché sinon douloureux avec le français en général et l'écrit en particulier; il gagnerait en douceur si nous usion d'un lexique plus accessible pour nos élèves, car cela favoriserait la situation de réussite dont ils ont tant besoin.





 Réponse N°6 4079

1ER PROMESSE TENUE
  Par   jamal adib  (CSle 13-05-10 à 23:52

Salut cher Idoubia.

Voilà le modèle de réponse pour le sujet n°1. Je viens de le rédiger.

J'aimerais bien que vous me fassiez un commentaire car je l'ai préparé à la hâte. faute de temps !

Dans LA BOITE A MERVEILLES de Ahmed SEFRIOUI,le mardi était un jour néfaste pour Sidi Mohammed. Tout le long de ce jour, la baguette de cognassier tenait compagnie au fkih.

Sujet de production écrite:

Face à la recrudescence de la violence scolaire et à la vague d'indiscipline qui sévit dans pas mal de nos écoles, des voix s'élèvent pour réclamer le rétablissement des châtiments corporels au sein de nos écoles en déplorant l'école d'antan où la fameuse phrase: "maître meurtrier, père fossoyeur" était à l'ordre du jour.

Etes-vous pour ou contre les châtiments corporels pour corriger les élèves déviants. Développez dans une vingtaine de lignes votre point de vue en ayant recours à de pertinents arguments.

Modèle de réponse:

Les pédagogues ne cessent pas de tirer la sonnette d'alarme à propos d'un phénomène qui commence à faire tache d'huile dans les écoles marocaines. Il s'agit des châtiments corporels et psychiques à l'encontre des élèves. Pourtant, cette position n'est plus l'objet de l'unanimité. D'autres voix s'élèvent pour réclamer la mise en place des mesures sévères qui peuvent aller jusqu'à battre les élèves qui font preuve d'indiscipline.

Les arguments allégués par les détracteurs qui voient dans cette pratique un acte répréhensible sont légion.

D'abord, il est digne de signaler que le respect de la dignité de l'enfant figure comme un élément indispensable pour la formation d'un citoyen capable d'assumer ses responsabilités. Un enfant qui subit les insultes et les affronts serait, sans conteste, un individu imbu de violence et d'agressivité.

Ensuite, le dialogue demeure un choix inéluctable pour corriger les comportements incorrects des élèves. On peut atteindre par le dialogue ce qu'on ne peut pas obtenir par la violence. La fameuse phrase: "la violence engendre la violence" en est là un exemple éloquent.

Enfin, les châtiments ne passent pas sans risque sur la psychologie de l'enfant. Nombreuses sont les victimes qui souffrent d'une faible estime de soi à cause de la maltraitance de leurs enseignants.

Ces arguments sont largement critiqués par les partisans de cette pratique. Pour ce camp, réprimander en recourant parfois aux châtiments corporels reste une mesure indispensable pour assurer une bonne éducation des élèves et imposer la discipline au sein de l'école.

Certes, c'est une erreur fatale de croire qu'on peut absorber la violence scolaire sans avoir recours à la punition. Cette mesure reste dissuasive et garantit la non récidive de quelques agissements contraires à la discipline.

Or, en interdisant les châtiments corporels, l'enseignant est devenu impuissant devant quelques égarements émanant d'élèves déviants. Même en cas d'une intervention ferme de la part du professeur pour maîtriser la rêne de la discipline au sein de sa classe en réprimandant l'élève rebelle. Les parents ne s'attardent plus de venir demander explication chez le professeur en lui rappelant qu'il est interdit de recourir aux châtiments, toutes sortes confondues, à l'encontre de leur enfant, et peut-être ils le menaceraient d'une poursuite auprès de la justice. Ce qui oblige le professeur à renoncer à sa noble mission éducative en se contentant de faire le minimum avec les élèves. Déjà le pacte de respect mutuel qui lie le professeur avec son élève est brisé.

Il va sans dire que pour accomplir pleinement sa tâche, l'enseignant doit avoir une certaine autorité. Si le professeur reste les bras croisés face aux agissements incorrects de quelques élèves, ces derniers risqueraient de renchérir sur leurs actes de violence. Combien sont les professeurs qui ont payé cher les frais de leurs dévouements. Les témoignages des enseignants dont les voitures étaient saccagées en guise d'actes vindicatifs commis par les élèves rebelles. Pour ne pas citer les cas d'agression dont les protagonistes sont des élèves qui foulent aux pieds toutes les valeurs de la morale.

Quoi qu'il en soit, les châtiments corporels restent bel et bien des actes répréhensibles. La fameuse phrase "Maître meurtrier, père fossoyeur" nous renseigne davantage sur l'état pathétique dans lequel les élèves de l'école d'antan croupissaient. Pourtant, la discipline doit être à l'ordre du jour dans toutes les écoles. D'où la nécessité impérieuse de chercher des alternatives pour juguler le phénomène de la violence et cela via des activités culturelles et sportives. Les clubs scolaires sont invités à jouer un rôle primordial à ce niveau.

PROF JAMAL




 Réponse N°7 4085

Commentaire.
  Par   Idoubiya Rachid  (Profle 14-05-10 à 13:29

Salut M. Adib,

Très bon travail cher Adi:

1- Vous avez répondu à la consigne et votre plan est pertinent.

2- Les arguments donnés, que ce soit pour ou contre le châtiment corporel sont équilibrés;

3- Le choix des explications et des exemples montre un esprit réflexif et bien organisé;

4- Le style, à part les mots de vocabulaire un peu recherchés: ( et c'est très bien!), est élaboré et les phrases sont très bien construites, qui dénotent d'un M. Adib ayant fait de bonnes études et possédant une maîtrise parfaite de la langue...

NB- Une dernière chose: je vous demande,cher Adib, de réduire votre rédaction- si vous disposez de temps bien sûr- à vingt ligues: pour restituer une image parfaite de l'écriture d'un élève studieux qui a réussi sa rédaction...

Cordialement, M. Adi et merci pour votre dévouement à marocagreg.




InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +