Examen blanc: délégation de taounate

 Par azelarab qorchi  (?)  [msg envoyés : 27le 11-05-10 à 00:16  Lu :4475 fois
     
  
 accueil

Un juge, un commissaire, un magistrat, je ne sais de quelle espèce, vient de venir. Je lui ai demandé ma grâce1 en joignant les deux mains et en me traînant sur les deux genoux. Il m'a répondu, en souriant fatalement, si c'est là tout ce que j'avais à lui dire.
- Ma grâce ! ma grâce ! ai-je répété, ou, par pitié, cinq minutes encore !
Qui sait ? elle viendra peut-être ! Cela est si horrible à mon âge, de mourir ainsi ! Des grâces qui arrivent au dernier moment, on l'a vu souvent. Et à qui fera-t-on grâce, monsieur, si ce n'est à moi ?
Cet exécrable bourreau ! il s'est approché du juge pour lui dire que l'exécution devait être faite à une certaine heure, que cette heure approchait, qu'il était responsable, que d'ailleurs il pleut, et que cela risque de se rouiller2.
- Eh, par pitié ! une minute pour attendre ma grâce ! ou je me défends ! je mords !
Le juge et le bourreau sont sortis. Je suis seul.
- Seul avec deux gendarmes.
Oh ! l'horrible peuple avec ses cris d'hyène3.
- Qui sait si je ne lui échapperai pas ? si je ne serai pas sauvé ? si ma grâce ?... Il est impossible qu'on ne me fasse pas grâce !
Ah ! les misérables ! il me semble qu'on monte l'escalier…
QUATRE HEURES
--------------------------------------------------------------------------------------------------
1. Grâce : pardon.
2. Se rouiller : se couvrir de rouille.
3. Hyène : animal dangereux.
QUESTIONS
I- Etude de texte (10 pts)
1- Recopiez et complétez le tableau suivant :(1pt)
Titre de l’œuvre Nom de l’auteur Genre littéraire Epoque
2- a- D’après votre lecture de l’œuvre dans son texte intégral, ce passage se trouve :
- au début - au milieu - à la fin ? (0.5 pt)
b- Justifiez votre réponse par un indice du texte. (0.5 pt)
3- Lisez le premier paragraphe et répondez aux questions suivantes :
a- Que demande le narrateur ? (0.5 pt)
b- De quelle manière le fait-il ? (0.5 pt)
4- « Cela est si horrible à mon âge, de mourir ainsi ! »
a- Quelle figure de style reconnaissez-vous dans cette phrase ? (1pt)
b- Quel sentiment du narrateur traduit-elle ? (0.5 pt)
5- Relevez dans le texte 02 phrases qui montrent que le narrateur espère encore échapper à la mort. (1 pt)
6- « QUATRE HEURES »
a- Pourquoi cet indicateur temporel est écrit en lettres capitales ? (1pt)
b- Qu’indique-t-il ? (0.5 pt)
7- « Cela risque de se rouiller ». A quoi réfère le mot souligné :
- un collier de fer - la guillotine - la chaîne des forçats ? (1 pt)
8- Relevez dans le troisième paragraphe 02 mots qui annoncent la mise à mort du condamné. (1 pt)
9- Parmi les titres suivants, quel est celui qui vous paraît convenir à ce texte :
- La dernière grâce.
- Le dernier jour d’un forçat.
- les derniers moments d’un condamné. (1 pt)
II- Production écrite (10pts)
Sujet
Dans certains pays on accorde la grâce aux prisonniers à l’occasion de fêtes nationales ou religieuses.
Etes-vous pour ou contre cette mesure ?
Votre point de vue doit être appuyé par des arguments pertinents et des exemples concrets.
Lors de l’évaluation de votre écrit, il sera tenu compte de :
- Présentation (alinéas, écriture soignée…) ---------1pt
- Respect de la consigne -------------------------------3pts
- Cohérence textuelle ---------------------------------- 2pts
- Langue correct-----------------------------------------4pts
---------------------------------------------------------------------------
Corrigé et barème
Propositions de réponses Barème
I- Etude de texte
1-
- Titre de l’œuvre : Le dernier jour d’un condamné .
- Nom de l’auteur : Victor Hugo 4 * 0.25pt
- Genre littéraire : roman à thèse.
- Epoque : XIXe siècle.
2- a- Ce passage se trouve à la fin. 0.5pt
b- Quatre heures : heure de l’exécution. 0.5pt
3- a- Le narrateur demande la grâce. 0.5pt
b- Il le fait en joignant les deux mains et en se traînant
sur les deux genoux. 0.5pt
4- Cela est si horrible à mon âge, de mourir ainsi !
a- L’hyperbole. 1pt
b- La peur. 0.5pt
5- - Qui sait ? elle viendra peut-être ! 0.5pt
- Des grâces qui arrivent au dernier moment. 0.5pt
6- QUATRE HEURES
a- Il est mis en valeur. 1pt
b- L’heure de l’exécution. 0.5pt
7- Cela risque de se rouiller.
- La guillotine. 1pt
8-
- bourreau - l’exécution 2*0.5pt
9-
- les derniers moments d’un condamné. 1pt
II- Production écrite (10pts)
- Présentation (alinéas, écriture soignée…) ---------1pt
- Respect de la consigne -------------------------------3pts
- Cohérence textuelle ---------------------------------- 2pts
- Langue correct-----------------------------------------4pts

  



Vous aimez cet article ?
Partagez-le sur
  Et si elle avait appuyé sur la gâchette?
  Lacrimosa
  Tous les messages de azelarab qorchi


 Réponse N°1 4011

Une question épineuse
  Par   jamal adib  (CSle 11-05-10 à 00:24

Dans le chapitre 49 du Dernier Jour d'Un Condamné.

Cette partie: "que l'exécution devait être faite à une certaine heure, que cette heure approchait, qu'il était responsable, " relève des paroles du bourreau

Mais cette partie: "que d'ailleurs il pleut, et que cela risque de se rouiller" relève des paroles du condamné

êtes-vous d'accord avec moi ?

J'attends vos réponses.

Prof Jamal





 Réponse N°2 4020

Pourquoi une telle interprétation?
  Par   Samira Yassine  (CSle 12-05-10 à 00:26

Salut M Adib, tout d’abord, j’apprécie cette façon de partager certaines interprétations. Cela serait très bénéfique dans la mesure où on corrigerait nos interprétations ou bien on les maintiendrait tout en attirant l’attention des autres collègues sur un point précis de l’œuvre.

Puisque c’est la fin de l’année, une fois les cours finis,on pourrait jouer à ce genre de recherche qu’on partagerait avec les autres.

Personnellement, M Adib, je ne partage pas votre avis sur le passage indiqué ci-haut.J'ai bien compris ce que vous avez dit.Le bourreau a bien prononcé le passage suivant "que l'exécution devait être faite à une certaine heure, que cette heure approchait, qu'il était responsable »

Vous dites que le reste du passage « que d'ailleurs il pleut, et que cela risque de se rouiller » est prononcé par le condamné. Vous vous êtes peut être basé sur le connecteur « d'ailleurs » qui pourrait être prononcé par le condamné, justifiant les dire du bourreau.

Je comprends ce que vous voulez dire, mais je ne l'ai jamais pris dans ce sens. Pourquoi?

Tout simplement parce que le condamné est furieux contre le bourreau qui cherche à tout prix à l'exécuter le plus tôt possible avançant le prétexte du mauvais temps et de la pluie qui pourrait provoquer la rouille de la rainure de la guillotine, pour en finir dans les plus brefs délais.

Par conséquent, je ne pense pas que ce soit le condamné qui ait prononcé le reste du passage sinon, il serait en train d’approuver la raison avancée par le bourreau.

Qu’en pensez-vous M Idoubiya ?

Cordialement.




 Réponse N°3 4027

Présent de vérité générale.
  Par   Idoubiya Rachid  (Profle 12-05-10 à 01:23

Mes salutations particulières à Madme Kerzazi Fatiha et à notre cher Adib;

"Cet exécrable bourreau ! il s'est approché du juge pour lui dire que l'exécution devait être faite à une certaine heure, que cette heure approchait, qu'il était responsable, que d'ailleurs il pleut, et que cela risque de se rouiller."

L'utilisation de l'imparfait comme temps dans le discours indirect est normal. L'utilisation de présent de l'indication qui joue la valeur de présent de vérité générale est aussi correct...Il s'agit ici d'un argument donné - comme venait de dire madame Kerzazi- par le bourreau pour justifier la précipitation du condamné. Cette preuve donnée par le bourreau corrobore l'idée de l'inhumanité de ce voleur des âmes qui ne se préoccupe que des choses matérielles, au lieu des personnes qu'il va exécuter!

Le narrateur désaprouve donc complétement le point de vue du bourreau. S'il avance son argument, c'est pour montrer combien celui-ci est absurde et sans valeur morale: Il vaut mieux pour lui précipiter la mort d'un homme que de souffrir la rouille d'une machine!

Je pense, M. Adib, que j'ai répondu amplement à cette question...

NB- Si vous avez une remarque ou un autre point de vue, n'hésitez pas à le dire, madame Kerzazi ou vous ou un autre adhérent.

Cordialement.




 Réponse N°4 4029

Pas vraiment convaincu
  Par   jamal adib  (CSle 12-05-10 à 01:37

Salut Cher Idoubia.

Un grand chapeau pour votre empressement à démêler certaines ambiguïtés.

Je ne pense pas que le contexte dans lequel la tournure impersonnelle "Il pleut" est employée exprime le présent de vérité générale. Certes, c'est le reste "cela risque de se rouiller" qui exprime le présent de vérité générale. ¨Peut-être que la pluie s'arrêta juste avant l'exécution de notre cher condamné. Je voulais dire simplement qu'il fallait dire: " Qu'il pleuvait..."

J'attends votre réponse la-dessus.

Merci cher Rachid.




 Réponse N°5 4030

NOTEZ L'EXEMPLE SUIVANT
  Par   jamal adib  (CSle 12-05-10 à 01:56

D.D:

Elle déclara : « Je suis fatiguée, je mangerai du fromage, le fromage fortifie. »

D.I:

Elle déclara QU'elle était fatiguée, QU'elle mangerait du fromage, que le fromage fortifie. »

On garde la partie " que le fromage fortifie. " au présent , car c'est un présent de vérité générale.

Mais le verbe "manger du fromage" change en conditionnel présent.

Cause: manger du fromage. Effet: fortification

Cause : Il pleut. Effet: rouillure de la rainure.





 Réponse N°6 4034

Je comprends vos raisonnement.
  Par   Samira Yassine  (CSle 12-05-10 à 13:17

Salut M Idoubiya, je vous remercie pour votre intervention.

Je ne sais plus comment expliquer l'emploi du présent qui n'est à mon sens pas un présent de vérité général.

Pour ce présent , je n'arrive pas à le justifier. Il est ajouté aux paroles du bourreau, mais pourquoi ce changement de temps, l'imparfait puis tout à coup ce présent. Normalement c'est le condamné qui explique la raison de l'empressement du bourreau mais ça me parait illogique qu'il le soutienne.

Je remercie M Adib d'avoir posé cette question.

Tout comme M idopubiya, j'attends d'autres interventions.

Cordialement;




InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +