Examen blanc académie de kénitra(chrarda bni hssein)

 Par Samira Yassine  (?)  [msg envoyés : 2089le 07-05-10 à 13:17  Lu :4472 fois
     
  
 accueil

Académie régionale
D’éducation et de formation
Région Chrarda Bni Hssen
Examen Blanc Normal
Texte:
Créon, la secoue soudain hors de lui.
Mais, bon Dieu ! Essaie de comprendre une minute, toi aussi, petite idiote ! J’ai bien essayé de comprendre, moi. Il faut pourtant qu’il y en ait qui mènent la barque. Cela prend l’eau de toutes parts, c’est plein de crimes, de bêtise, de misère…Et le gouvernail est là qui ballote. L’équipage ne veut plus rien faire, il ne pense qu’à piller la cale et les officiers sont déjà en train de se construire un petit radeau confortable, rien que pour eux, avec toute la provision d’eau douce pour tirer leurs os de là. Et le mât craque , et le vent siffle , et les voiles vont se déchirer, et toutes ces brutes vont crever toutes ensemble, parce qu’elles ne pensent qu’à leur peau , à leur précieuse peau et à leurs petites affaires. Crois-tu , alors, qu’on a le temps de faire le raffiné, de savoir s’il faut dire »oui »ou « non », de se demander s’il ne faudra pas payer trop cher un jour et si on pourra encore être un homme après ? On prend le bout de bois, on redresse devant la montagne d’eau, on gueule un ordre et on tire dans le tas, sur le premier qui s’avance. Dans le tas ! Cela n’a pas de nom. C’est comme la vague qui vient de s’abattre sur le pont devant vous ; le vent qui vous gifle, et la chose qui tombe dans le groupe n’a pas de nom. C’était peut être celui qui t’avait donné du feu en souriant la veille. Il n’a pas de nom. Et toi non plus, tu n’as plus de nom, cramponné à la barre. Il n’ya plus que le bateau qui ait un nom et la tempête. Est-ce que tu comprends, cela ?
Antigone, secoue la tête.
Je ne veux pas comprendre. C’est bon pour vous. Moi je suis là pour autre chose que pour comprendre. Je suis là pour vous dire non et pour Mourir.
Etude te texte : 10points
1) Retrouvez à travers ce tableau en désordre la biographie de l’auteur de ce texte : (1pt)
Ahmed Séfrioui1802-1885 Le bal des voleurs/ Hermin
Victor Hugo1910-1987 Le chapelet d’ambre/ le jardin des sacrilèges
Jean Anouilh1915-2004 Notre Dame de Paris/ les misérables
Nom de l’auteur Date de naissance et de décès Deux de ses œuvres
..................... .................... ........................

2)Ce passage est extrait d’une (1pt)
Tragédie
Drame
Comédie
Cochez la bonne réponse
3) Situez le passage dans l’œuvre.(1pt)
4)Quel est le sentiment de Créon et par quel procédé théâtral est-il exprimé ?
5)Créon cherche à maintenir l’ordre, relevez du texte ce qui le montre. (1pt)
6)Quelle est la réaction d’Antigone face aux arguments de Créon ?’1pt)
7)A qui Créon fait-il allusion quand il parle de brutes ?’1pt 8)Relevez quatre mots qui renvoient au champ lexical du bateau.
9)Identifiez les figures de style dans les phrases suivantes. (1pt)
a-« Le vent qui gifle »
b-« C’est plein de crimes, de bêtise, de misère… »
10) Transformez la phrase suivante au discours indirect.
Utilisez un verbe introducteur au passé.
Antigone : »Je ne veux pas comprendre »
Production écrite : 10points
Sujet : « Pensez-vous que les parents ont toujours le droit d’intervenir dans les choix de leurs enfants (carrière, amis, habits, gouts…)
Justifiez votre point de vue par des arguments."
NB: Le corrigé sera publié dans quelques instants.

  




 Réponse N°1 3944

tableau
  Par   Samira Yassine  (CSle 07-05-10 à 13:40

la première question n'est pas claire parce qu'il s'agit de deux tableaux , je n'arrive pas à les envoyer. les tableaux disparaissent une fois envoyés dommage!




 Réponse N°2 3946

le corrigé
  Par   Samira Yassine  (CSle 07-05-10 à 16:48

Le corrigé

1)Retrouvez à travers ce tableau en désordre la biographie de l’auteur de ce texte :

L’auteur : Jean Anouilh

La date de naissance et de décès : 1910/1987

Deux de ses œuvres : Le bal des voleurs et Hermine.

2)ce passage est extrait d’une tragédie.

3)Situation :

Cette scène fait partie du nœud. Créon tente toujours de dissuader Antigone d’enterrer le cadavre de son frère.

4)Le sentiment de Créon : La colère.

Le procédé théâtral : L’emploi d’une didascalie ou indication scénique.

5) Créon cherche à maintenir l’ordre : « Il faut pourtant qu’il y en ait qui mènent la barque. / On prend le bout de bois on redresse devant la montagne d’eau, on gueule un ordre et on tire,dans le tas, sur le premier qui s’avance.

6)La réaction d’Antigone : Elle tient à son projet, elle ne change pas d’avis, elle refuse tous les arguments de Créon et se dit être prête à mourir.

7)Créon fait allusion au peuple, aux gens de Thèbes.

8)Le champ lexical du bateau : l’équipage / la cale / le mat / Les voiles.

9)A : « Le vent qui vous gifle » : Une personnification

B : « C’est plein de crimes, de bêtise, de misère.. » : Une énumération

10) Le discours indirect :

Antigone a répondu qu’elle ne voulait pas comprendre.





 Réponse N°3 4083

merci madame karzazi
  Par   bellemaallaoui asmae  (CSle 14-05-10 à 12:15

slt madame karzai .merci pour correction l'examan blanc dans site marocagreg

car connu l'xaman bien et merci bz




InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +