Examen blanc - 2010 - délégation el-hajeb

 Par marocagreg  (Admin)  [msg envoyés : 2213le 16-05-10 à 21:00  Lu :4606 fois
     
  
 accueil

Royaume du Maroc

Ministère de l'Education Nationale, de l'Enseignement Supérieur, de la Formation des Cadres et de la

Recherche Scientifique.. Secrétariat d'Etat Chargé de l'Enseignement Scolaire

Académie Régionale d'Education et de Formation - Région Meknès Tafilalet

Délégation d'El Hajeb


EXAMEN BLANC MAI 2010


TEXTE :

Pour ma mère et pour moi, mon père représentait la force, l'aventure, la sécurité, la paix. Il n'avait jamais quitté sa maison; les circonstances qui l'obligeaient ainsi à le faire prenaient dans notre imagination une figure hideuse.

,La maison se réveillait peu à peu, saluait le soleil et ses bruits familiers. Je me sentais mieux ce matin. Je m'assis dans mon lit. Ma tête ne pesait rien sur mes épaules, mes bras n'étaient agités d'aucune fièvre.

- Maman, dis-je, est-ce que c'est long un mois?

Ma mère se secoua de sa torpeur, regarda à droite, puis à gauche, comme pour reconnaître l'endroit où elle se trouvait et me fixa avec des yeux étonnés.

- As-tu parlé, Sidi Mohammed?

- Oui, maman; je te demande si un mois est long.

- Un mois dure un mois, mon fils, mais pour nous, le mois à venir sera une éternité.

- Je sais attendre; toi, tu ne sais pas encore, ou, plutôt, tu l'as su autrefois mais tu as dû oublier. Ma mère parut abasourdie par cette réflexion.

- Qu'est-ce que tu attends?

- J'attends d'être un homme. Toi, tu n'attends plus rien puisque tu es une grande personne. Je me tus un moment avant d'ajouter :

- Quand tu étais une petite fille, tu ne pouvais pas faire tout ce que tu voulais, tu as attendu d'être une femme pour réaliser tes projets, acheter les vêtements dont tu avais envie, sortir avec Lalla Aicha ton amie, préparer les plats que tu aimais manger. Moi, je mange ce que tu me donnes, je ne sors jamais seul, je porte souvent des chemises qui ne sont pas à ma taille.

L'étonnement de ma mère grandissait. Elle ne savait quoi me répondre; elle me considérait avec curiosité.

Calmement, je murmurai :

- Quand je serai un homme, je porterai de belles djellabas blanches qui seront lavées tous les jours, je mangerai tous les matins au moins une livre de beignets très chauds avec beaucoup de beurre, parfois avec du miel. J'aurai quarante chats qui m'obéiront toujours. ,Ils ne feront jamais de saletés dans les coins. D'ailleurs, nous habiterons une autre maison avec un bigaradier dans la cour.

Un sourire éclaira le visage de ma mère.

- Jamais ta femme n'acceptera de veiller sur ton troupeau de chats.

Je ne me marie pas, toi, tu aimes les chats, tu pourras t'en occuper.

Elle éclata franchement de rire. Sa gaîté soudain me rendit toute ma confiance. Je ris plus fort qu'elle; je battis des mains. Ma mère mit son index sur les lèvres et me dit :

Que diraient les voisins s'ils t'entendaient rire de la sorte le jour du départ de ton père? - Mon père reviendra bientôt et nous serons de nouveau très riches.

Extrait de « La Boîte à Merveilles » d'Ahmed Sefrioui


I - COMPREHENSION DE L'ECRIT ( 10 pts )

Relisez le texte et répondez aux questions suivantes :

1) Ahmed SEFRIOUI est un écrivain marocain d'expression française .

Quand et où est-il né ? (0,25x2 pt) Citez une de ses oeuvres ( autre que « La Boîte à Merveilles » 40,25 ) Quand est-il mort ? (0,25 pt)

Pour répondre, vous pouvez choisir parmi les informations suivantes 1915 , 1925 , 1994, 2004 , à Fès , à Rabat , à Tanger , « Le Jardin des sortilèges » , « Le Passé. simple » , «Harrouda 1 pt

2) A quel genre littéraire appartient « la Boîte à Merveilles » ?

Justifiez votre réponse. 1 pt

3) D'après votre lecture de l'oeuvre pour quelle raison le père quitte-t-il sa maison ? 1 pt

4) Dans le passage « Pour ma mère et pour moi, mon père représentait la force,... une figure hideuse. » , s'agit-il du récit ou du commentaire ?

Justifiez votre réponse. 1 pt

5) « La maison se réveillait peu à peu, saluait le soleil et ses bruits familiers.»

  1. Quelle figure de style est utilisée dans ce passage-?--

  2. Quelle idée cette figure de style met-elle en valeur ? 1 pt

6) Relevez dans le texte quatre mots appartenant au champ lexical du « temps » . 1 pt

7) a) Découpez le texte en deux parties.

b) Donnez un titre à chacune d'elles. 2 pts

8) Donnez un sentiment éprouvé par la mère du narrateur.

Qu'est-ce qui est à l'origine de chacun de ces deux sentiments ? 2pts

Il - LA PRODUCTION DE L'ECRIT ( 10 pts )

Dans ce texte , la mère s'adresse à son fils : « Que diraient les voisins s'ils t'entendaient rire de la sorte le jour du départ de ton père? »

A-t-elle raison de lui conseiller de se retenir dans l'expression de ses sentiments ? Rédigez un texte dans lequel vous exprimerez votre opinion sur la nécessité de tenir compte de ce que dira ou pensera autrui de ce qu'on fait.


NB: Présentation de la copie : 2 pts - Respect de la consigne : 3 pts .Cohérence textuelle : 2 pts -Correction de la langue : 3 pts .


  



InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +