Evaluation formative : le dernier jour d'un condamne

 Par hammach lhoussain  (?)  [msg envoyés : 23le 22-12-10 à 14:24  Lu :2672 fois
     
  
 accueil


De la Conciergerie.
Me voici transféré, comme dit le procès-verbal. Mais le voyage vaut la peine d'être conté. Sept heures et demie sonnaient lorsque l'huissier s'est présenté de nouveau au seuil de mon cachot.
– Monsieur m'a-t-il dit, je vous attends. – Hélas ! Lui et d'autres ! Je me suis levé, j'ai fait un pas ; il m'a semblé que je n'en pourrais faire un second, tant ma tête était lourde et mes jambes faibles. Cependant je me suis remis et j'ai continué d'une allure assez ferme. Avant de sortir du cabanon, j'y ai promené un dernier coup d'œil. – Je l'aimais, mon cachot. – Puis, je l'ai laissé vide et ouvert ; ce qui donne à un cachot un air singulier. Au reste, il ne le sera pas longtemps. Ce soir on y attend quelqu'un, disaient les porte-clefs, un condamné que la cour d'assises est en train de faire à l'heure qu'il est(…)
Devant la porte de l'infirmerie, un vieillard moribond m'a crié : Au revoir !
Nous sommes arrivés dans la cour. J'ai respiré ; cela m'a fait du bien. Nous n'avons pas marché longtemps à l'air. Une voiture attelée de chevaux de poste stationnait dans la première cour ; c'est la même voiture qui m'avait amené ; une espèce de cabriolet oblong, divisé en deux sections par une grille transversale de fil de fer si épaisse qu'on la dirait tricotée(…) Avant de m'ensevelir dans cette tombe à deux roues, j'ai jeté un regard dans la cour, un de ces regards désespérés devant lesquels il semble que les murs devraient crouler. La cour espèce de petite place plantée d'arbres, était plus encombrée encore de spectateurs que pour les galériens. Déjà la foule!
Comme le jour du départ de la chaîne, il tombait une pluie de la saison, une pluie fine et glacée qui tombe encore à l'heure où j'écris, qui tombera sans doute toute la journée, qui durera plus que moi. Les chemins étaient effondrés, la cour pleine de fange et d'eau. J'ai eu plaisir à voir cette foule dans cette boue.
I - COMPREHENSION DE L'ECRIT / 10pts
1°) – Recopiez puis Complétez ce tableau qui se rapporte à l'auteur de l'extrait…………………………….……… /1,5 pt
Aidez-vous des informations ci-dessous
Date et Lieu de /Deux autres œuvres de l'auteur / Naissance / Décès
1802 / 1915 / 1885 / 2004 /
Bordeaux / Besançon/ Paris / Lausanne
Roméo et Jeannette / les Misérables / La maison de servitude / Les contemplations /
2°) – Situez le passage dans l'oeuvre………….… / 2 pts
3°) - Où se trouvait le condamné à sept heures et demie?../0,5 pt
4°) – Dans le propos " Comme le jour du départ de la chaîne", à quel jour le narrateur fait-il allusion? …..….…/0,5 pt
• a- le jour du verdict?
• b- le jour du ferrement des forçats?
• c- le jour de l'exécution ?
5°) – Relevez quatre termes ou expressions se rapportant au champ lexical de la JUSTICE /1 pt
6°) – Lisez la phrase soulignée puis :………………../2 pts
• a- Nommez la figure de style qu'elle contient.
• b- Précisez l'effet recherché.
7°) – Transposez au discours indirect la phrase suivante:……/1,5 pt
• Une vieille aux yeux gris a dit: "J'aime encore mieux cela que la chaîne."
8°) – A quel registre de langue se rattache ce passage? Justifiez votre réponse ………………………………….… /1 pt
II - PRODUCTION DE L'ECRIT / 10pts
Sujet:
A l'aube du XXI ème siècle, la peine de mort est toujours appliquée dans nombreux pays.
Etes-vous POUR ou CONTRE cette sanction? Etalez votre point de vue tout en l'appuyant d'arguments solides et pertinents

  



Vous aimez cet article ?
Partagez-le sur
  Examen blanc : antigone
   controle antigone 2
  Tous les messages de hammach lhoussain

InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +