Evaluation écrite n°1 epreuve de français 1ère année bac

 Par ELALAMIFERRICHA Abdeslam  (?)  [msg envoyés : 4le 04-12-11 à 13:18  Lu :17000 fois
     
  
 accueil

Nom et prénom :…………….. Classe : …………………………………………
Evaluation écrite N°1 Epreuve de français Durée : 1h30
« Heureusement pour moi, ces séances de bain étaient assez rares. Ma mère ne voulait point s’embarrasser de l’enfant empoté et maladroit que j’étais. Pendant son absence, j’étais livré à mes timides fantaisies. Je courais pieds nus dans le derb, imitant le pas cadencé des chevaux, je hennissais fièrement, envoyais des ruades. Parfois, je vidais simplement ma Boîte à Merveilles par terre et j’inventoriais mes trésors. Un simple bouton de porcelaine me mettait les sens en extase. Quand je l’avais longtemps regardé, j’en caressais des doigts la matière avec respect. Mais il y avait dans cet objet un élément qui ne pouvait être saisi ni par les yeux, ni par les doigts, une mystérieuse beauté intraduisible. Elle me fascinait. Je sentais toute mon impuissance à en jouir pleinement. Je pleurais presque de sentir autour de moi cette étrange chose invisible, impalpable, que je ne pouvais goûter de la langue, mais qui avait un goût et le pouvoir d’enivrer. Et cela s’incarnait dans un bouton de porcelaine et lui donnait ainsi une âme et une vertu de talisman.
Dans la Boîte à Merveilles, il y avait une foule d’objets hétéroclites qui, pour moi seul, avaient un sens : des boules de verre, des anneaux de cuivre, un minuscule cadenas sans clef, des clous à tête dorée, des encriers vides, des boutons décorés, des boutons sans décor. Il y en avait en matière transparente, en métal, en nacre. Chacun de ces objets me parlait son langage. C’étaient là mes seuls amis. Bien sûr, j’avais des relations dans le monde de la légende avec des princes très vaillants et des géants au cœur tendre, mais ils habitaient les recoins cachés de mon imagination. Quant à mes boules de verre, mes boutons et mes clous, ils étaient là, à chaque instant, dans leur boîte rectangulaire, prêts à me porter secours dans mes heures de chagrin.»
1- D’où ce passage est-il extrait ? 1pt
……………………………………………………
2- Présentez brièvement l’auteur et précisez le genre de son œuvre. 2pts
…………………………………………………………
……………………………………………………
3- Citez deux œuvres du même auteur. 2pts
…………………………………………………….
4- Situez le texte dans le roman. (Evénements précédents et sujet ou fait relatif au texte étudié) 2pts
……………………………………………………………………………………………
5- Quel est le pronom personnel utilisé par le narrateur ? Pourquoi le narrateur utilise-t-il ce pronom ? Relevez un autre indice du texte pour justifier votre réponse. 3pts
…………………………………………………………
……………………………………………………
6- Est-ce que l’enfant aimait aller au bain ? Quel est le terme qui le montre ? 2pts
…………………………………………………………
7- Quelle était son occupation favorite ? 2pts
…………………………………………………………
……………………………………………………
8- Relevez du texte deux mots ou expressions appartenant au champ lexical du mystère. 2pts
……………………………………………………
9- Que contenait la boîte? 1pt
………………………………………………….……………………………………………………
10- Quel est la figure de style employée dans l'énoncé suivant: « Chacun de ces objets me parlait son langage.» 2pts
…………………………………………………
Remarque : 1pt est réservé pour l’entretien de la feuille. Bon courage !
Correction
1- Ce passage est extrait de La boîte à merveilles de Ahmed Sefrioui.
2- Ahmed Sefrioui est un écrivain marocain d’expression française né en 1915 à Fès et mort en 2004. En 1954, il a écrit un roman autobiographique intitulé La boîte à merveilles.
3- Le Chapelet d’ambre/ La maison de servitude/ Le jardin de sortilège ou le Parfum des légendes.
4- Ce texte se situe juste après la séance de bain maure marquée par l’ennui de Sidi Mohamed au milieu des femmes. Dans ce passage, le narrateur présente ses véritables amis, à savoir les personnages imaginaires et les objets de sa boîte à merveilles.
5- Le narrateur utilise le pronom personnel « je » car ce récit est autobiographique. Les indices qui le montrent sont : moi, ma, mes.
6- Non, il n’aimait pas aller au bain. L’emploi de l’adverbe « heureusement » justifie cette réponse.
7- Il aimait jouer avec sa Boîte à Merveilles.
8- Les mots ou expressions appartenant au champ lexical du mystère sont : une mystérieuse, étrange chose invisible, impalpable, légende, des géants, ces objets me parlait.
9- La boîte contenait des objets hétéroclites.
10- La personnification : « Chacun de ces objets me parlait son langage.»

  



Vous aimez cet article ?
Partagez-le sur


InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +