Evaluation

 Par LOUMATINE Abderrahim  (Prof)  [msg envoyés : 231le 09-05-12 à 01:05  Lu :1210 fois
     
  
 accueil


Chers collègues:
Pourquoi évaluez-vous vos élèves? Est-ce simplement une contrainte administrative?

  



Vous aimez cet article ?
Partagez-le sur
  Ceux qui ont une âme et ceux...
  Trêve de plaisanterie
  Tous les messages de LOUMATINE Abderrahim


 Réponse N°1 21050

Re
  Par   Warda Zhor  (CSle 09-05-12 à 10:36



Il y a certainement d'autres raisons.Tout d'abord,les évaluations nous permettent de vérifier si nos élèves évoluent ou non.Ensuite,elles les obligent à réviser ,à revoir leurs cours.





 Réponse N°2 21052

Oui ou Non?
  Par   Idoubiya Rachid  (Profle 09-05-12 à 11:55



On évalue pour savoir si on travaille bien en classe ou non!





 Réponse N°3 21053

évaluation controle
  Par   brahim el harfi  (Profle 09-05-12 à 12:00



bonjour chers collègues

quelle est la différence entre évaluation et contrôle?

Cordialement





 Réponse N°4 21054

re
  Par   amina ossoule  (CSle 09-05-12 à 12:40



on évalue pour déterminer les lacunes en vue d'une remédiation.le controle vient aprés le soutien , c'est mesurable là , on doit donner une note... voila en bref le résumé, à ma manière , des choses.





 Réponse N°5 21055

témoignons
  Par   Adi Lachgar  (CSle 09-05-12 à 12:58



Je crois que notre ami Abderrahim a voulu, en posant cette question, provoquer un échange de fond sur le malaise lié à l'évaluation des élèves. Un tel échange serait très bénéfique si nous exposions très clairement les motivations, les techniques, les moyens et les prolongement de nos évaluations, en mettant de côté, pour un instant, le fatras théorique.

Témoignage: dans toutes les formations auxquelles j'ai assisté, nous nous montrons très forts en théorie de l'évaluation, mais en pratique, des problèmes surgissent auxquels seul l'échange apporte des solutions.





 Réponse N°6 21057

NB- Il ne s'agit pas de théorie!
  Par   Idoubiya Rachid  (Profle 09-05-12 à 13:36



Avant toute chose, j'aimerai poser des questions:

- Est-ce qu'on applique une évaluation différenciée?

- Lorsque j'ai écris plus haut: " On évalue pour savoir si on travaille bien en classe ou non!", le "on" remplace l'enseignant!

- L'évaluation n'est-elle pas en quelque sorte un contrôle du travail de l'enseignant?

NB- Pour Nous, les enseignants de français, nous travaillons par module: répondons-nous aux vrais besoins de nos élèves?

Témoignage: Personnellement, je donne quatre évaluations pour chaque classe! Car j'ai quatre groupes de besoins, avec lesquels je différencie: contenus, supports et démarches!

Il y'a par exemple des élèves qui n'arrivent pas à distinguer les auxiliaires avoir et être; des élèves qui arrivent à écrire des phrases simples, des élèves qui ne savent pas utiliser un plan pour organiser leur écriture, etc. J'essaie de répondre aux attentes de chaque groupe!

Nb- Il s'agit de moduler les contenus, les supports, les démarches et les évaluations, en fonctions des besoins de chaque groupe d'intérêt!

Nb- Il ne s'agit pas d'établir une approche individuelle envers chaque élève - c'est impossible - mais on peut repérer les différents groupes qui ont le même "niveau" et les aider à progresser!

- Aussi, je considère l'évaluation plutôt comme un simple exercice qu'un contrôle: je dédramatise la chose! Il ne s'agit pas de jouer le gendarme, mais il s'agit de rester pédagogue!

NB- Il ne s'agit pas de théorie! (il faudrait seulement connaître et comprendre nos élèves!)

Si je n'ai au moins 14/20 comme moyenne générale de la classe, je me pose en question! ( j'ai donc des banques de modules, de supports didactiques et de contenus)





 Réponse N°7 21058

une consigne administrative
  Par   Samira Yassine  (CSle 09-05-12 à 14:05



Le jour où je déciderai du programme de mes élèves, je pourrai remédier à bon nombre de leurs lacunes par le nombre qu` ìl faut d` évaluations .

Je dois rendre des notes à l` administration, alors je leur donne à ces pauvres cobails , un texte et des questions mais ces élèves ont un manque, des lacunes, des failles.

Je préfère ne pas en parler, ça rend fou.





 Réponse N°8 21059

Contrôles différenciés
  Par   Jeafari Ahmed  (CSle 09-05-12 à 14:44



Bonsoir chers collègues!

Les contrôles différenciés , j'en ai fait il y a quelques années. Trois groupes, en trois rangées, même pour les leçons. La même leçon: ex de lecture: 1- groupe "en difficulté (qui sont les personnage?) 2 groupe moyen ( que cherchent-ils à faire;.,) 3- les "sans difficultés" (v pourquoi l'auteur a choisi un garçon et pas une fille...) etc et ceci pour toutes les autres activités

La semaine d'arrêt-bilan même chose, et contrôle de même.

Pour les leçons , c'est bien parce que , c'est comme les classe à niveaux multiples ( cas du primaire, à la campagne) tout le monde s'enrichit de la même leçon. Qui peut répondre à la question, il le fait , et s'il comprend ce qui n'est pas de son niveau, c'est d'autant mieux!

Mais à la fin , je me suis rendu compte, que ce n'était pas logique de passer des contrôles , différenciés, parce que d'une part il y avait un profil de sortie pour chaque niveau , et de l'autre, les élèves risquent d'avoir tous de bonnes notes, mais pas le même niveau!

Et c'est injuste pour ceux qui sont sans difficulté.





 Réponse N°9 21060

Evaluer
  Par   LOUMATINE Abderrahim  (Profle 09-05-12 à 15:18



Salam;

M. Adi; vous avez raison: nous devons parler franchement; et surtout nous devons nous parler franchement.Regardons aussi autour de nous comme l'a fait M. El Omari.Si j'ai posé cette question c'est parceque en dehors des rencontrespour beaucoup d'enseignants l'évaluation se limite à la note.

M. Iboubiya nous a proposé une manière de faire: l'évaluation différenciée.Nous allons donc avoir plusieurs évaluations pour le même niveau?Est-ce le cas aussi pour l'évaluation somative?Contrainte de l'administration?L'égalité des chances nous l'interdit-elle pas à ce moment là? tous les élèves doivent avoir un seuil de sortie. En adoptant une pédagogie différenciée le but n'est pas de creuser l'écart entre les groupes de besoins, au contraire elle doit nous permettre d'atteindre les MÊMES OBJECTIFS de différentes manières en respectant les différences et en reduisant les écarts.

Que penser de deux élèves? comment caculer la moyenne de chacun?

Le premier:14-13-10

Le deuxième: 06-08-10





 Réponse N°10 21064

casse-tête
  Par   Adi Lachgar  (CSle 09-05-12 à 17:51



M. Rachid Idoubia peut en témoigner: l'évaluation est une activité ardue qui prend un temps fou. Il y a une contradiction flagrante dans le système: si l'enseignant doit pratiquer l'évaluation, et non le contrôle, celle-ci doit faire partie intégrante de son projet, en parfaite harmonie avec un projet plus global. Sans visibilité "macrostructurelle", l'évaluation reste un bien grand mot, car quelle réponse, et quelle différentiation pour des élèves qui ne rentrent même pas dans votre "barème", c'est-à-dire que vous ne pouvez pas, vous n'avez pas le droit de sanctionner. Le zéro, dans certain cas, est un mensonge, car zéro est la note d'une performance réelle, non de l'impossible. Je comprends ma collègue qui ne veut même plus en parler. Il y a de l'hypocrisie à tous les étages. Certains enseignants, comme M. Idoubia, essayent de donner de la cohérence à leur enseignement, parce qu'il est optimiste et qu'il préfère agir plutôt que d'attendre que ça vienne d'en haut. C'est, je crois, ce qu'il faut faire actuellement (pour ne pas devenir fou), en acceptant que vous ne réussissiez pas à 100 °/° , ni avec tout le monde. Donner du sens à votre enseignement en le contractualisant au maximum.





 Réponse N°11 21066

La reproduction...
  Par   Idoubiya Rachid  (Profle 09-05-12 à 20:03



Vous avez M.Adi dit un mot clé très intéressant! Vous avez parlé de pédagogie de contrat! C'est exactement ce que je fais avez mes élèves! Imaginez que je leur dis: un cahier propre, organisé, correctement présenté, avec peu de fautes "d'inattention" vaut 20/20! C'est un moyen simple mais efficace! Vous savez que 100 % obtiennent 20/20!

C'est notre représentation classique de l'évaluation qu'on doit remettre en question: c'est malheureusement la "reproduction" dont parle un sociologue très connu que nous devons combattre en nous! - On évalue, comme nous avons été évalués! Nous avons des images mentales qui nous manipulent et nous guident: à notre insu!! Il s'agit de s'en débarrasser!

Qui dit que nos élèves ont un même niveau! C'est des idées anciennes que nous avons héritées depuis notre scolarité! Or, le monde des sciences de l'éducation évolue! Beaucoup de didacticiens parlent de pédagogies mais on en tire pas profit, car un grand obstacle nous empêche de le faire: nos représentations!

Loin d'avoir le même niveau, ni les mêmes besoins, ni les mêmes expériences, ni les mêmes méthodes d'apprentissages, ni mêmes les motivations, ni les mêmes rêves! Nos élèves sont différents!

Maintenant, puisque nos élèves sont différents, on doit utiliser notre enseignement en fonction de cette différence! On n'évalue donc pas les niveaux qui sont différents, mais on évalue l’effort! On évalue pour encourager et non pour sanctionner: des élèves qui ont perdu toute confiance en eux -mêmes et devant et envers tout le monde!

Qui nous dit qu'on doit - pour soi-disant respecter le principes de chance - normaliser nos évaluations? L'évaluation normative ne peut être que sommative! C'est-à-dire pendant les examens certificatifs!

C'est pourquoi, on doit voir dans l'évaluation formative un acte de générosité et de compréhension de la part de l'enseignant! Il s'agit de comprendre vraiment le but de cette évaluation: au niveau des représentations!

En utilisant des évaluations formatives différentiées, on ne sanctionne pas le niveau, mais l'effort! L'enseignant prépare ses élèves, comme on fait exactement dans la formation des agrégatifs, pour qu'ils puissent passer un examen normatif et être certifié comme tels! Donc il ne faut pas confondre formation et examens! Les meilleurs de nos enseignants préparent leur élèves non pour aimer la littérature, mais pour passer un examen! C'est cela enseigner? La plupart de nos enseignants s'occupent de la langue, des figures de styles et des recettes qui réussissent le jour de l'examen, mais rarement il y 'a ceux qui inculquent l'amour de la lecture et le respect de la culture!

Il y'a vraiment un problème de représentations dans notre cher système d'enseignement! La question de l'enseignant modèle qu'on imite est un mythe! Mais très présent dans notre prestation et notre façon d'aborder l'enseignement!

Nos élèves préfèrent ne rien apprendre de notre enseignement, parce qu'on leur impose une façon uniforme d'apprendre! Nos élèves doutent d'eux car même s'ils travaillent sérieusement, ils ne peuvent pas être jugé sur leur effort, mais sur leur niveau!

C'est pourquoi, comme je l'ai dis: on peut avoir des 15 et des 18 comme note dans notre classe, si on comprend qu'évoluer, c'est motiver et inciter à l'effort!





 Réponse N°12 21083

Louable
  Par   LOUMATINE Abderrahim  (Profle 09-05-12 à 23:54



Le travail dont vous parlez est louable . On comprend votre souci de motiver les élèves. Et je suis tout à fait d'accord avec vous lorsqu'il s'agit d'évaluations formatives permettant de diagnostiquer les lacunes à combler,de former les groupes de besoins ,de programmer les enrichissements... Tout ceci ne doit pas nous faire oublier que nous aspirons non à ce que nos élèves obtiennent des notes élevées(qui ne veulent rien dire pour la plupart du temps) mais qu'ils prennent conscience de leur faiblesses, qu'ils arrivent à s'autoévaluer, qu'ils agissent afin de progresser, qu'ils fassent des efforts afin de profiter réellement de leur apprentissage et en devenir maitres . Ceci ne nous obligera-t-il pas à revoir notre système de notation? Qu'en est-il de l'appréciation des profs?

Préparer l'élève à l'examen! Ne devons-nous pas être à l'écoute de nos élèves? A quoi aspirent-ils sinon réussir?

Voilà sur quoi nous devons agir: les représentations de nos élèves pour en faire des apprenants qui choisissent( libres et responsables) quelle réussite ils désirent,.





 Réponse N°13 21113

un petit diagnostique
  Par   Idoubiya Rachid  (Profle 10-05-12 à 21:51



Il suffit de faire une petite diagnostique pour se rendre compte combien notre système d'enseignement est lacunaire!

Le test est le suivant:

1- Donnez le contraire des mots suivants:

Grand/ Jour/ Bien/ Content/ Froid/ Lent/ Jolie/ Glacial/ S’asseoir/ Marcher...

2- Composez des phrases simples en utilisant les mots ci-dessus.

Si nos élèves du lycée qualifiant réussiront ce petit test, je serai confiant en notre système!





 Réponse N°14 21115

Ce qui se fait sous d’autres cieux
  Par   fatih brahim  (Profle 10-05-12 à 22:37



PARIS — Une évaluation globale du système éducatif va être mise en place "cet été" pour remplacer les actuelles évaluations de CE1 et de CM2 qui ont été très critiquées, a annoncé jeudi sur RTL le socialiste Vincent Peillon, chargé de l'éducation dans l'équipe de François Hollande.

Créées en 2009, les actuelles évaluations, passées chaque année par tous les élèves de CE1 et CM2, étaient présentées par la droite à la fois comme un moyen pour les enseignants de connaître le niveau de leurs élèves et comme un outil de pilotage global du système éducatif.

Sauf qu'elles étaient critiquées sur les deux points: en CM2 la passation en toute fin d'année scolaire n'était pas utile pour l'enseignant, quant aux remontées statistiques nationales elles étaient utilisées pour de la communication gouvernementale.

"On va revenir à des pratiques, disons, plus républicaines", a déclaré M. Peillon à RTL. "Il faut d'une part que ces évaluations servent aux professeurs, et pas à de la communication gouvernementale, et dans l'été nous essaierons de mettre en place, comme dans les grands pays modernes, une évaluation du système éducatif global, de la performance des élèves, qui soit incontestable du point de vue scientifique et objectif", a-t-il ajouté.

Actuellement, "on est le seul pays du monde où c'est le prescripteur pédagogique qui en même temps fait ces statistiques et donc les fausse pour de la communication", a-t-il encore commenté.

Pour ce qui concerne les évaluations de CM2 de cette fin d'année, prévues du 21 au 25 mai, M. Peillon avait annoncé auparavant au Monde qu'elles seront bien organisées mais que "les remontées nationales des résultats" seront "suspendues".

Il avait précisé que, pour le pilotage global du système, un "sondage" par la direction de l'évaluation du ministère était suffisante.

"L'annonce de suspendre la lourde et inutile procédure de remontées des résultats des évaluations CE1 et CM2 constitue un premier changement positif pour l'école", a réagi dans un communiqué le SNUipp-FSU, premier syndicat de professeurs des écoles.

"Dès à présent, il y a nécessité de remettre à plat tous les dispositifs d'évaluation à la maternelle comme en élémentaire. A ce titre, le SNUipp-FSU salue l'annonce de discussions qui devraient s'ouvrir avec le nouveau ministre cet été", a-t-il ajouté.

Source :AFP





 Réponse N°15 21132

C'est ce qu'il faudrait faire...
  Par   Idoubiya Rachid  (Profle 11-05-12 à 08:21



C'est exactement ce que nos responsables doivent faire: connaître le niveau réel de nos élèves pour mieux élaborer les programmes qui répondraient à leurs attentes et besoins.





 Réponse N°16 21143

Oui
  Par   LOUMATINE Abderrahim  (Profle 11-05-12 à 11:42



Là on est tout à fait d'accord.

Mais pensez-vous qu'ils ne connaissent pas leur niveau?Les statistiques disent le contraire! alors pourquoi se casser la tête en écoutant quelques...?





 Réponse N°17 21145

Merci
  Par   LOUMATINE Abderrahim  (Profle 11-05-12 à 12:01



Je vous remercie beaucoup chers collègues d'avoir enrichi cette discussion par vos interventions précieuses.Le moment de l'évaluation a toujours été pour moi une vraie hantise.

Merci encore





InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +