étude d'un sonnet : « a mon défunt fils » de françois malherbe

 Par elga souad  (?)  [msg envoyés : 1le 18-10-11 à 22:09  Lu :19382 fois
     
  
 accueil


Fiche préparée par : EL Gamrani souad

SEQUENCE I : LA CORRESPONDANCE
B- La correspondance personnelle et conventionnelle
2- Les correspondances conventionnelles

Semaine

3ème

Niveau

3ème

Activité

Lecture diction (Approche linéaire)

Durée

1 heure

Compétence visée

Lire un poème

Capacités visées

-Dégager et comprendre le thème du poème ainsi que les sentiments qui s'y rapportent
-dégager les caractéristiques formelles du sonnet,
-lire le poème de manière expressive.

Support

Fourni par le professeur. « A Mon défunt fils » de François Malherbe.

Mise en situation :
-Demander aux élèves ce qu'on a travaillé le mardi comme étude de texte.
-Le faire-part de décès et la lettre de condoléance.
-Quels sont les sentiments qui caractérisent ce genre de lettre ?
Justement, aujourd'hui on va voir ensemble un poème dans lequel le poète pleure son fils.
Déroulement de la séance :

-Deux lectures magistrales expressives.
Questions de compréhension globale :
  1. Qui a écrit ce poème ? A quelle occasion ?
  2. D'où est-il extrait ?
  3. De combien de strophes se compose ce poème ?
Analyse du poème.
  1. Quels sentiments évoque le titre de ce poème ?
==) le titre évoque la tristesse et le chagrin.
==) Le poète convie les lecteurs à s'affliger à propos de son fils assassiné, à s'apitoyer sur son sort tragique.
1ère strophe :
  1. Comment le poète considère-t-il la mort de son fils ?
  • Répétition / mémorisation.
2ème strophe :
  1. Par quels termes le poète qualifie-t-il les assassins de son fils ?
==) par des termes péjoratifs : marauds, auteur du crime, fils de bourreaux
  1. Qu'est ce qui le fait souffrir ? ==) la mort tragique de son fils
  2. Est-ce que sa douleur est réconfortée ? Relève l'expression qui le montre.
  3. Relève dans la strophe les sentiments ressentis par le poète ?
-Répétition / Mémorisation
3ème et 4ème strophe :
  1. Que réclame t-il dans la 3ème et la 4ème strophe ? ==) La vengeance
  2. Comment trouve-t-il le voeu de la vengeance ? ==) un voeu légitime
  3. Que demande-t-il à Dieu dans la dernière strophe ? ==) qu'il soit fort.
  4. Relève dans tout le poème le champ lexical de la mort ?
==) défunt fils, dépouille mortelle, finir, terminer ses jours, tragique mort
-Répétition / Mémorisation
Composition du poème :
  1. De combien de vers se compose la 1ère et la 2ème strophe ?
  2. Comment appelle-t-on une strophe de quatre vers ? ==) un quatrain
  3. De combien de vers se compose la 3ème et la 4ème strophe ?
  4. Comment appelle-t-on une strophe de trois vers ? ==) un tercet.
==) Là on a à faire à un sonnet
  1. Comment se disposent les rimes dans ce poème ?
  2. De combien de syllabes se composent les vers ? ==) 12 pieds (alexandrin)

Synthèse :
Dans ce poème François Malherbe exprime son amertume et réclame la vengeance de la mort de son fils.

Traces écrites : Les élèves auront à recopier sur leur cahier le poème étudié et les quelques éléments de versification retenus.

Malherbe ne s'est pas remis d'un voyage fait à la Rochelle auprès de Louis XIII afin d'obtenir, en vain, le châtiment des meurtriers de son fils. Ce dernier, gracié après avoir tué un adversaire lors d'un duel, avait été tué à son tour. Dans ce thrène le poète exprime son amertume et réclame la vengeance de la mort de son fils.

A Mon défunt fils

Que mon fils ait perdu sa dépouille mortelle
Ce fils qui fut si brave, et que jamais si fort,
Je ne l'impute point à l'injure du sort,
Puisque finir à l'homme est chose naturelle.

Mais que de deux marauds la surprise infidèle
Ait terminé ses jours d'une tragique mort,
En cela ma douleur n'a point de réconfort,
Et tous mes sentiments sont d'accord avec elle

O mon Dieu, mon Sauveur, puisque par la raison
Le trouble de mon âme sans guérison,
Le voeu de la vengeance est un voeu légitime,

Fais que de ton appuie je sois fortifié,
Ta justice t'en prie, et les auteurs du crime
Sont fils de bourreaux qui t'on crucifié.
François de Malherbe
Défunt : mort
Dépouille : corps humain après la mort
Imputer : attribuer
Maraud : bandit (mot ancien et rare)
Biographie du poète :


  



Vous aimez cet article ?
Partagez-le sur


InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +