Et si on en parlait...

 Par Samira Yassine  (?)  [msg envoyés : 2089le 22-03-12 à 14:49  Lu :1053 fois
     
  
 accueil


J'étais vraiment très fatiguée. j'ai profité de ces deux jours de grève pour me reposer.
Je sais qu'il n'y a rien à signaler de nouveaux quant aux réclamations syndicales, je sais que mon syndicat( si je peux dire que j'en ai un ) n'est pas concerné par cette grève. Bien plus, je porte un grand espoir sur les promesses du nouveau gouvernement, je crois en eux et en M Benkirane, en premier. Mais j'avais besoin de me reposer et puisque dans notre lycée , on est solidaire, tout le monde fait grève avec tout le monde, j'en ai profité pour me reposer.
Est-ce celà le sens de la grève?
N'hésitez pas à me critiquer, puisque j'ai commencé par le faire moi même.

  




 Réponse N°1 18842

re
  Par   LAKHDER Kenza  (Profle 22-03-12 à 16:03



merci d'avoir évoqué ce problème ,oui j'ai profité de ces deux jours de grève pour rester chez moi et me reposer par solidarité avec certains de mes collègues et surtout par esprit de vengeance car on a été obligé depuis le mois de novembre de travailler avec un nouveau tableau de service rafistolé et incluant les trois niveaux pour chacun d'entre nous parce qu' une prof a refusé de travailler préférant se reposer chez elle et élever ses enfants . On a remué ciel et terre mais on n'a pas eu gain de cause parce que madame est bien couverte avec un bras très long .





 Réponse N°2 18843

re
  Par   marocagreg  (Adminle 22-03-12 à 16:22



La solution consiste à répartir les vacances scolaires de manière homogène et bien réfléchie pour permettre aux élèves et aux enseignants de souffler régulièrement et éviter l'épuisement, au lieu d'entasser 80 % des vacances sur une seule période. je crois que le système des vacances des cpge conviendrait bien en donnant par exemple 15 jours de vacances après 2 mois de travail.





 Réponse N°3 18845

re
  Par   LAKHDER Kenza  (Profle 22-03-12 à 16:44



Un semaine de vacances après un mois et demi de travail serait l'idéal pour moi .





 Réponse N°4 18846

Guerres
  Par   abdeslam slimani  (Profle 22-03-12 à 17:48

Il y a des guerres entre les divers syndicats et au sein du même syndicat, on ne sait plus quio appelle à la grève et si on doit le suivre, anarchie totale qui arrange le gouvernement:exemple de l'UMT où une guerre intestine s'est déclarée, les syndicalistes ne trouvant même plus oû se réunir! (syndicat des agrégés)

l'UMT :

Il sembleraitt que les purges continuent au sein de l'UMT puisque trois membres du secrétariat national de ce même syndicat ont été convoqués ainsi qu'un autre militant de Rabat pour comparaître devant un conseil de discipline qui se tiendra le 22 mars.

Ce qui se passe aujourd'hui au sein de ce syndicat ressemblerait plus aux purges staliniennes effectuées dans les années trente pour éliminer tous les esprits critiques du Parti et de la Société. On dirait que certains bureaucrates syndicaux hériterait de quelques traits de cette dictature stalinienne pusiqu'ils s'acharnent depuis quelques semaines sur des éléments pourtant connue pour leur soutien aux luttes démocratiques au Maroc et qui ne demandent que plus de démocratie et de transparence au sein de l'UMT.

Après avoir expulsé Abdellah Lefnatsa, Abdeslam Adib et dissous la section de Rabat-Salé-Témara pourtant élu démocratiquement. La bureaucratie de l'UMT a également exclu Abderrazzak Drissi du secrérariat national du syndicat de l'Education. Et pas plus tard qu'hier, Khadija Ghamiri, Amine Abdelhamid et le même Abderrazzak Drissi auraient fait "l'objet de provocations indignes et graves de la part d un groupe d’une trentaine de permanents du siège" selon Samira Kinani. Celle-ci précise que "vers 13h un agent du syndicat leur a remis une lettre chacun (en plus d'une quatrième lettre adressée au militant Abdellah Lefnatsa) pour comparaitre devant un soi disant conseil de discipline le 22 mars prochain".

D’après les concernés, "un communiqué sera diffusé aujourd'hui sur cette affaire gravissime d’intimidation de militantEs qui ont beaucoup fait pour les mouvements sociaux et de protestation au Maroc depuis des décennies y compris en 2011 pour le mouvement du 20 février".

يتسأل بعض المناضلين النقابيين أن كانت البيروقراطية قد وجهت صفعة جديدة للتيار الجدري داخل الإتحاد المغربي للشغل والقريب من حركة عشرين فبراير. فقد اصدرت الأمانة الوطنية للإتحاد المغربي للشغل توقيفا في حق المناضلين عبد السلام أديب و عبد الله الفناتسة وتقرر حل الإتحاد الجهوي لنقابات الرباط سلا تمارة.نعيد نشر مقتطف المقال الذي قد يكون تسبب في طرد العضوين :z

"«تحرير» الرباط، هكذا يتحدث شباب «الشبيبة العاملة» المحسوبون على النهج الديمقراطي، الذين التقتهم «المساء» في المقهى التحت أرضي لمقر «الاتحاد» الجهوي، الكائن في شارع جون جوريس في قلب العاصمة الرباط. يتمترس هؤلاء الشباب كحماة لمكتسب انتزاع «فرع ديمقراطي» حسب تعبيرهم، ويبدون مستعدين للدفاع عنه بالأسنان والمخالب. واكتفى عبد الحميد أمين وعبد الرزاق الإدريسي، القياديان في النهج الديمقراطي وفي الأمانة الوطنية للاتحاد المغربي للشغل، واللذان رفضا أن يتحدثا إلى «المساء» حول المشاكل الخلافية داخل النقابة، بالقولإ الكل داخل «الاتحاد» يتفقون ويختلفون من أجل تقوية النقابة ووحدة الطبقة العاملة. لكن «المساء» انتهت إلى العثور على قيادي آخر، هو عبد الله الفناطسة، عضو المكتب الجهوي للرباط وعضو اللجنة الإدارية للاتحاد المغربي للشغل، الذي بدا مستعدا للحديث في موضوع «عرقلة المؤتمر الجهوي الحادي عشر للاتحاد الجهوي في الرباط». واعتبر الفناطسة أن «بعض رموز الفساد النقابي، وهـُم أقلية، رفضوا نتائج المؤتمر الحادي عشر وقاطعوا أنشطة الاتحاد ونضالاته لمدة ست سنوات، ولم يظهر لهم أثر إلى الآن، رغم أن الفترة السابقة كانت حافلة بالمعارك التي خاضتها الطبقة العاملة في المنطقة في مواجهة الإغلاقات التعسفية للمعامل ودفاعا عن الحق النقابي الذي تعرض لحرب حقيقية من طرف الباطرونا والسلطة المخزنية». وتابع الفناطسة قائلا: «قد حاولنا عقد المؤتمر الجهوي الثاني عشر في وقته، أي قبل سنتين إلا أن الأمين العام السابق، المحجوب بن الصديق، الذي ظل وفيا لموقفه السلبي من تجربتنا، لم يوافق على ذلك. وبعد وفاة هذا الأخير والأجواء الايجابية والدينامية التي خلقها المؤتمر الوطني العاشر، قررنا عقد مؤتمرنا الجهوي وشكـّلنا لجنة تحضيرية اتخذت جميع الإجراءات التنظيمية والمادية والأدبية طبقا للقوانين الداخلية لإنجاح المؤتمر، الذي كان مقررا انعقاده يوم 25 شتنبر 2011. وفجأة، ظهرت عناصر الفساد النقابي، التي نجحت -للأسف- في عرقلة أشغال المؤتمر وحالت دون إنهائه في وقته. ونظرا إلى كونها معزولة ومنبوذة من طرف أغلب عمال وعاملات المنطقة، فهي تحاول القيام بـ»انقلاب» حقيقي على الهيآت التقريرية القانونية، مدّعية أنها تحظى بدعم الأمانة الوطنية للاتحاد المغربي للشغل». فهل يستطيع الاتحاد الجهوي للاتحاد المغربي للشغل عقد مؤتمره و»تحرير» الرباط، حسب تعبير أشبال منظمة «الشبيبة العاملة»؟..

Source : http://www.almassae.press.ma/node/41419





 Réponse N°5 18861

le printemps
  Par   Tijani Nour El Houda  (CSle 22-03-12 à 22:10



Nous sommes tous fatigués en ce début de printemps allez!!! , Vous aurez besoin pour 1 personne de :

- 2 carottes

- 1 branche de céleri

- 150gr de feuilles d'épinards frais

- la coriandre

Rincez tous les ingrédients, coupez les en dés et mixez le tout.

Réservez cette recette au frais au moins

1 heure puis dégustez.

Prenez cette préparation tous les matins pendant au moins 1 semaine.

bon courage!!! bessaha oll3afiya inchallah!





 Réponse N°6 18865

conviction
  Par   amina ossoule  (CSle 23-03-12 à 06:25



je suis fatiguée certes, mais je ne peux pas faire gréve surtout quand j'ignore les raisons.ce qui nous manque c'est cette sensibilisation pour nous éclairer. En plus, meme si je comprends, je suis convaincue que si j'ai un problème c'est avec le ministère et que mes élèves ne doivent pas payer pour ca.





InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +