Entrainement à l'examen régional

 Par hammache lhoussaine  (?)  [msg envoyés : 17le 01-03-10 à 22:37  Lu :3313 fois
     
  
 accueil


SUPPORT
SUPPORT
Nous touchâmes à peine à ce dîner plutôt improvisé. Nous nous mîmes au lit. Je me souviendrai toujours de cette nuit hantée de cauchemars. Je revois encore les scènes de violence et de sang, je revois les monstres, je revois les yeux enflammés de haine qui nous traquaient, ma mère, mon père et moi. Des masses d'hommes aux visages hideux nous poursuivaient à travers la ville pour nous dépouiller de nos richesses. Ils en voulaient particulièrement à ma Boîte à Merveilles. Mon père parut sur un cheval noir. Il avait ma boite sous le bras. Il fendit la foule au galop. Des mains essayèrent de le retenir. Il piqua des deux. La longue crinière de son cheval se déployait comme un étendard. Ma mère et moi, nous nous trouvâmes brusquement dans une campagne déserte. Ma mère pleurait silencieusement. La lumière de l'été inondait des espaces de sable et de cailloux. La silhouette de mon père se détacha sur une colline. Il nous attendait. Il n'avait plus de cheval. Il serrait toujours sous son bras ma Boite à Merveilles.
- Je l'ai sauvée, nous dit-il, et, s'adressant à moi, il ajouta: elle est à toi, ouvre-la donc.
Je la posai sur la terre nue et l'ouvris avec précaution. Mes yeux furent éblouis: sur un fond de fleurs fraîchement coupées (des œillets et des roses) reposaient comme dans un écrin, des bijoux d'or rehaussés de gemmes. Je n'en avis jamais vu d'aussi beaux, je relevai la tête pour dire à mes parents: " regardez mon trésor."
Ils jetèrent un coup d'œil dans la Boite. Ma mère déclara:
- Les beaux bijoux portent toujours malheur à ceux qui les possèdent.
Un grand froid m'enveloppa; je refermai la boîte, me mis à sangloter.
- Sidi Mohammed, pourquoi pleures-tu? Réveille-toi donc! Réveille-toi!
Il faisait déjà jour. Les seaux cliquetaient dans le patio. Mon père se penchait sur moi, me tâtait le front, j'ouvris les yeux.
-Non! Affirma mon père, il n'a pas de fièvre. Il a dû simplement avoir un cauchemar.
Assise dans son lit, ma mère répétait
- Je te dis qu'il est malade. Avec toutes ces émotions d'hier et l'agitation du souk des bijoux où tu as cru nécessaire de l'entraîner, cela ne m'étonne pas qu'il soit tombé malade.
- Cet enfant n'a rien, proclama mon père. Un peu de fatigue sans doute. Qu'il n'aille pas à l'école.
- Mon Dieu! Punis-moi, je suis la principale fautive, mais ne me frappe pas dans mon enfant. Homme, je te dis que je ne veux en aucune façon garder ces bracelets. Avec ces bijoux, le malheur entre dans cette maison.
Mon père se dirigea vers la porte. Tout en enfilant ses babouches, il déclara:
- Je m'en vais, je sens que si je reste je manquerai de patience.
- Va, répondit ma mère, tu es un homme, il est naturel que tu aies un cœur de pierre
Ma mère ne devait pas dire des choses pareilles. Il n'est pas du tout naturel qu'un homme ait un cœur de pierre. Un jour, je serai un homme, je n'aurai pas un cœur de pierre. Seulement, devant les événements, mon père réagit comme doit réagir un homme. Il garde sa lucidité, son sang-froid. Ma mère voudrait le voir réagir comme elle: s'agiter, crier, exagérer l'importance du moindre incident.
Mon père avait d'ailleurs raison: je ne me sentais nullement malade. Pourtant, je dus obéir à ma mère, garder le lit toute la journée.
I° - COMPREHENSION DE L'ECRIT
1°) – Présentez en 3 lignes l'auteur du texte
..........................
1°) – Situez le passage en question.
..................................................
2°) – Déterminez la structure du passage en complétant le tableau suivant
PARTIES DELIMITAION IDEE DIRECTRICE
A
B
C
3°) – Relevez deux indices qui montrent que ce passage est extrait d'un roman autobiographique
* ........................................
* ........................................
4°) – Dans quel paragraphe le narrateur fait un commentaire? Justifiez votre réponse
* ........................................
* Justification
.....................
5°) – Quels sont les temps employés dans le premier paragraphe? Justifiez cet emploi.
LES TEMPS employés
.................
* Justification
....................
6°) – Complétez le tableau suivant:
LE REVE LA REALITE
* Des hommes aux visages hideux
* La boite à merveilles
* Nous nous trouvâmes dans une campagne déserte
* La silhouette de mon père se détacha sur une colline
7°) – Pourquoi l'auteur parle de cauchemar et non de rêve?
.....................
II° - PRODUCTION DE L'ECRIT
D'après votre lecture, quelle importance revêt le thème du rêve dans le roman autobiographique de Ahmed SEFRIOUI " la Boîte à Merveilles"?
Justifie votre opinion en vous appuyant sur des exemples précis.
EPREUVE PROPOSEE PAR : HAMMACH LHOUSSAIN
LYCEE: SIJILMASSA
ERRACHIDIA

  



InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +