Education et formation en pleine mutation

 Par bensaidi brahim  (?)  [msg envoyés : 100le 30-09-11 à 00:02  Lu :1042 fois
     
  
 accueil


Il est évident que l'éducation a changé d'aspects et de desseins dans la foulée des mutations socio-économiques et financières que connait notre société sur fond de mondialisation.
l'éducation est,en effet,aux prises avec l'économie et la finance.Avec la quasi-disparition de l'état- providence,le secteur éducatif public est en voie de démantèlement.Ainsi,le financement étatique de l'enseignement laisse beaucoup à désirer.L'état des établissements,des élèves en sureffectifs,des outils didactiques...sont des exemples frappants. En revanche,l'enseignement privé a eu le vent en poupe suite à l' exonération d'impôts et à l'encouragement dont il bénéficie de la part de l'état.Les établissements privés se multiplient comme des champignons.La question qui s'impose:l'école publique est-elle vraiment plus efficace que l'école privée?Surtout lorsqu'on sait que la plupart de la fine fleur des lauréats des concours d'accès aux grandes écoles de renommée nationale et internationale sont des élèves du public.Mis à part les effectifs réduits dans le privé et la multitude des exercices dont on surcharge les élèves la pédagogie reste la même que dans les établissements publics si elle n'est pas pire vu le manque de formation de la majorité des enseignants qui y exercent.
Par ailleurs,l'éducation et la formation sont à l'origine des enjeux du développement surtout économique ,ces derniers temps.C'est pour cette raison que la politique éducative s'attèle sans grands succès à mettre en synergie les profils et les curriculums d'une part et les besoins du marché de travail d'autre part.C'est dans ce sens qu'on a adopté une terminologie pragmatique au service de l'entreprise(compétences,qualité,gratuité,efficacité,compétitivité,marché de l'éducation,employabilité,formation permanente...)Une firme doit fixer un référentiel de compétences utilitaires qu'elle exige de ses employés si elle veut être compétitive.Lesquels employés sont également obligés d'acquérir une panoplies de capacités dispensées par l'institution scolaire s'ils désirent être promus ou recrutés.
L'éducation et la formation sont depuis quelques décennies sous l'influence des facteurs écono-financiers qui en déterminent les contours dans la ruée des patrons et des décideurs vers le profit au risque de déserter tout ce qui est culture et acquis des premiers humanistes de l'éducation.

  




 Réponse N°1 14432

la reproduction
  Par   benhmad abdelouahed  (CSle 01-10-11 à 00:13



la sociologie de Bourdieu est toujours d'actualité. l'école est l'avatar de la société. la bourgeoisie, afin de perpétuer son modèle de consommation génère le même système basé sur l'inégalité. les médias participent à la vassalisation de la société au profit du capitalisme.





InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +