Echecs scolaires

 Par abdeslam slimani  (Prof)  [msg envoyés : 365le 21-02-12 à 13:06  Lu :1204 fois
     
  
 accueil

Dans le cadre du plan sciences et technologies à l'école, lancé en janvier 2011 en France, les enseignants sont invités à développer dans les classes l'usage des jeux traditionnels et notamment du jeu d'échecs. La circulaire intitulée « Introduction du jeu d'échecs à l'École » vise ainsi à sensibiliser un grand nombre d'enseignants aux bienfaits pour les élèves, de la pratique de ce jeu qui mobilise logique, stratégie, rigueur et capacité d'abstraction, tout en facilitant l'apprentissage de la citoyenneté par le respect des règles et d'autrui. Il serait intéressant de tenter la même expérience au Maroc.

  




 Réponse N°1 17589

même en Europe
  Par   abdeslam slimani  (Profle 21-02-12 à 19:00



C'est le même objectif affiché au niveau du parlement européen:

"Silvio Danailov, Président de l'European Chess Union (ECU) et Garry Kasparov, joueur d'échecs légendaire et président de la Kasparov Chess Foundation, se sont rendus au Parlement européen à Strasbourg le mercredi 15 février 2012.

L’objectif de Kasparov, qui a crée pour cela la "Kasparov Chess Foundation Europe", était de rencontrer un maximum d’Eurodéputés dans le but d'obtenir leur signature et leur soutien à la déclaration écrite 50/2011 "Le jeu d'échecs à l'école dans les systèmes éducatifs de l'Union européenne "

Ce projet sera voté en mars prochain au parlement européen.





 Réponse N°2 17590

Re
  Par   fatih brahim  (Profle 21-02-12 à 20:34



Je partage votre point sur l’utilité pédagogique de ce célèbre jeu qui exige comme vous l’avez souligné stratégie et rigueur. Mais votre souhait de l’intégrer à notre système éducatif me parait utopique, car un système éducatif qui manque justement de stratégie et de rigueur ne peut souffrir des choses comme les échecs. D’autre part, j’ai beaucoup apprécié le jeu de mots de votre titre.





 Réponse N°3 17591

re
  Par   abdeslam slimani  (Profle 21-02-12 à 20:41



Chez nous, ce qui est prévu, c'est uniquement le mot au singulier!





 Réponse N°4 17601

Justement :)
  Par   Samira Yassine  (CSle 21-02-12 à 23:35



J'ai été surprise de découvrir le contenu de ce sujet. J'étais sûre et certaine qu'il s'agissait de l'échec scolaire au singulier, c'est plus adéquat à notre milieu. :)





 Réponse N°5 17607

ECHEC ET MAT .
  Par   rachad mohammed  (CSle 22-02-12 à 07:11



Salam alaikoum. Ce jeu était pratiqué par les arabes bien avant les européens . D'ailleurs

la traduction d'échec et mat est : الشيخ مات . Comme beaucoup de belles choses inventées

par les arabes , elles sont passées aux oubliettes .





 Réponse N°6 17608

A propos d'étymologie
  Par   abdeslam slimani  (Profle 22-02-12 à 09:05



Le terme échec et mat viendrait, selon certains, de l'arabe cheikh mat qui se traduit par le roi est mort. Une autre étymologie fait venir l'expression du persan shah mat, c'est-à-dire le roi est pris. Cette dernière correspondrait mieux au jeu, puisque le roi est la seule pièce à ne pas être « tuée » sur l'échiquier, mais à se rendre (le joueur couche la pièce) lorsque la partie est perdue. Source: Wikipedia.org





 Réponse N°7 17616

re
  Par   bensaidi brahim  (CSle 22-02-12 à 13:12



Dans notre système éducatif il s'agit surtout des échecs scolaires cuisants.Destin tragique qui gâche ce joli jeu de mots et ce projet combien prometteur de belles réussites.L'espoir dans des lendemains qui chantent n' est pas pourtant à exclure.





 Réponse N°8 17621

Pourtant ...
  Par   HAMDANI Youness  (Profle 22-02-12 à 15:07



Espérons qu'avec le nouveau ministre les choses s'amélioreront. Il vient d'annoncer que les professeurs auront une marge d'initiatives leur permettant de personnaliser un peu leurs démarches et cesser d'être de simples vendeurs de mots.





 Réponse N°9 17646

au fait
  Par   abdeslam slimani  (Profle 22-02-12 à 20:07



Au fait, que pensez-vous des décisions prises par le ministre? Hier, j'ai regardé une séquence des questions orales à la chambre des conseillers.La question portait sur les heures suplémentaires imposées par certains professeurs à leurs propres élèves. La réponse de M le ministre a porté sur le rendement disproportionné des professeurs au public et au privé: certains selon lui s'investissent mieux au privé au détriment de leur fonction principale dans le public. Il a demandé aux enseignants de faire preuve de conscience professionnelle et de se consacrer d'abord à leur travail primaire. Il a ensuite déclaré que c'est aux établissements privés de recruter et de former leurs enseignants parmi les dîplomés chômeurs et que le MEN serait prêt à les aider.

Remarque: sa réponse était "hors-sujet"





 Réponse N°10 17664

l'évaluation des enseignants?
  Par   bensaidi brahim  (CSle 22-02-12 à 22:23



Déjà le ministre a annoncé que les directeurs jouiront d'une marge d'autonomie de gestion dont,peut-être,l'évaluation des enseignants sans tenir essentiellement en considération celle de l'inspecteur; à l'instar de la réforme que Sarkozy compte faire et qui a suscité la colère des enseignants français.Comment trouvez-vous cette modalité d'évaluation si on finit par l'adopter au Maroc?





InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +