Deux poids deux mesures

 Par marocagreg  (Admin)  [msg envoyés : 2213le 29-07-11 à 09:21  Lu :1605 fois
     
  
 accueil

devant le parlement, d'anciens prisonniers de guerre poirotent depuis plusieurs mois, presque 70 jours. Pour la plupart, ce sont des soldats marocains qui ont passé des années dans les prisons inhumaines du Polisario et de l'Algérie. Loin d'être une honte, La prison est pour eux un honneur qu'ils arborent sur leurs corps qui portent encore les séquelles de l'enfer qu'ils ont vécu. Ils attendent que l’État fassent un geste, que leur abnégation et leur sacrifice soient récompensés, qu'ils aient droit seulement à une vie honorable. A quoi sert de pleurer des morts quand les vivants souffrent. De l'autre côté, d'anciens membres du Polisario ont saisi l'occasion de l'appel de clémence du pays pour rentrer au Maroc après avoir découvert la grande supercherie créée de toutes pièces par l'Algérie et la Libye. Le pays les a accueilli les bras ouverts, en leur donnant un logement, un salaire et pour certains, des postes importants, notamment au parlement. Tout ça c'est bien, c'est ce qu'il faut faire : après tout ce sont des marocains qui se sont égarés et qui ont retrouvé le bon sens ; mais là où le bât blesse, c'est le contraste entre la générosité affichée à l'égard des uns et l'ingratitude arborée à l'égard des autres... le message livrée est confus... faut-il comprendre qu'il faut d'abord un traître, ou un voleur ou un hors-la-loi dans ce pays pour mieux être reconnu ensuite par l’État ?

  




 Réponse N°1 13789

Très subtile!
  Par   ahbar brahim  (CSle 07-08-11 à 01:50



Salut

Ce qui surprend, c'est la léthargie et la réticence des autorités pour réagir! A croire qu'elles sont hors circuit... alors que "le coup de circuit" risque de se déclencher à tout moment! trop tard alors pour réagir!





InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +