Désordre !

 Par elmsiyah mohamed  (Etudiant(e))  [msg envoyés : 5le 21-01-16 à 12:35  Lu :356 fois
     
  
 accueil


Papiers épars sur une table. Idées éparses dans un esprit. Tout est chambardé de font en comble. Tout est en désordre. Un désordre voulu peut-être. Tous tes papiers qui, dégageant une odeur moite d’encre et d’ennui, sont en pagaie dans une chambre éclairée harmonieusement par l’allégresse du clair soleil, le jour ; et par la pleine lune, la nuit. Une chambre où le désordre est le seul ordre.
Essayer d’ordonner les papiers avant les idées, c’est perdre espoir de voir le tumulte devenir rythme. C’est se perdre sans retour dans les méandres de ta propre pensée. Mais faut agir pour savoir de quoi t’es capable. Il faut agir, réagir pour ordonner ce magma d’idées hétéroclites qui hante et ton âme et ton esprit. Sensé, t’es censé ordonner ton intérieur pour rendre à néant ce nuage confus qui obscurcit ta vue, et noircit, corollairement, ta vie.
Essayer, autant que faire se peut, de mettre de l’ordre. Essayer de retrouver le fil d’Ariane dont tu ne sais pas comment tu l’as perdu. Se rendre compte que tu compliques de plus en plus les choses pour les rendre plus labyrinthiques. S’égarer dans un dédale d’incertitudes et de contradictions. Se poser des questions de tout genre…..et y répondre pour rompre un silence glacial et morne qui te tue.
‘’Là où le devoir est net, se poser des questions, c’est déjà la défaite’’ disait HUGO quelque part. Mais, tu te sens vaincu déjà. Tu n’en a cure! Que faire ? Comment voir clair dans ce dédale de pensées enchevêtrées? Sur quelle piste faut-il jeter son dévolu pour s’en sortir ? Que choisir !
Choisir de tout délaisser et boire une tasse de café noir comme ce noir dans lequel tu t’es engouffré ! Mauvais choix, tu ne bois pas de café. Tu le trouve si amère et même sa forte odeur, qui a enivré tout un monde, ne t’attire pas.
Choisir de fumer en buvant ou de boire en fumant, comme font certaines personnes quand leurs nuits noires rendent tout noir! Mauvais choix, tu ne fumes pas, tu ne bois pas !
Tu choisis tout et rien. A vrai dire, tu ne sais quoi choisir. T’es tellement confus au point de ne rien distinguer. Le chaos épouvantable de ce monde fou dans lequel tu vis nourrit celui de ta pensée. Un monde qui part, hors de doute, à la dérive....
Après moult tergiversations, tu choisis d’écrire, de décrire, d’abuser de la description. Très bon choix cette fois…soupire d’aise ! Lâche la bride à ton imagination !!
Tu choisis d’être indifférent, d’allumer ton ‘’Acer ‘’, de ne pas consulter les actualités (C’est malsain et ça nuit souvent à ton ‘’bien-être’’ !), de renouer le fil de la conversation avec toutes les touches de ton poussiéreux clavier pour tisser ce texte... ces pensées ''dés-ordonnées''.

  



Vous aimez cet article ?
Partagez-le sur


InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +