Des bribes de souvenirs

 Par Hayane youssef  (?)  [msg envoyés : 3le 13-12-11 à 23:49  Lu :1042 fois
     
  
 accueil


Des bribes de souvenirs
Je feuilletais l’album de mes photos et des bribes de lugubres souvenirs affluèrent à ma mémoire. Mes yeux s'embuèrent et de chaudes larmes coulèrent le long de mes joues à la vue de la photo d’une amie d’enfance, une blondinette d’une beauté éblouissante. Elle s’appelait Julia et elle était la fille unique de sa famille. Je me rappelle comme si cela datait d’hier la scène pathétique de sa maman qui criait à fendre le cœur après avoir reçu la nouvelle douloureuse de la disparition de sa fille qui avait rendu le dernier soupir à la suite d’une maudite tumeur cancéreuse. Elle était parmi nous et personne ne pensait que le destin lui réservait un sort funeste en trépassant sans crier gare. C’était une pénible épreuve pour moi. A l’âge de huit ans, la vie m’appris qu’on est tous le jouet du destin. Je collai un baiser sur la joue de la défunte et je continuai ma recherche dans l’album. Mes yeux s’arrêtèrent sur un sexagénaire au visage radieux qui tenait dans sa main une fillette avec une salopette en jean et une énorme tétine dans la bouche. La fillette était moi et l’homme était mon grand-père. Il affectionnait les chiens et il ne savait pas que l’ironie du sort voulut que cette espèce animale soit sa meurtrière. C’était par une nuit hivernale, une pluie diluvienne inondait la ville. Mon grand-père se prêtait à démarrer sa voiture pour un voyage d’affaire contre le gré de ma grand-mère qui se démenait pour le dissuader de voyager en lui signalant que la route était glissante. Mon grand-père, qui devait arriver à une ville du nord le jour suivant sans faute, décida de prendre le volant malgré le mauvais temps et les avertissements de ma grand-mère. En route, il roulait à une vitesse vertigineuse quand un chien surgit au milieu de la chaussée. Mon grand-père essaya de l’épargner et la voiture dérapa vers un terrain broussailleux. Quelques heures après, un appel funeste vint nous annoncer son départ à jamais. Nous étions bel et bien bouleversés que la tristesse séjournait dans notre maison pendant une longue période. Je continuais de voir mes photos et d’énormes souvenirs défilèrent dans mon esprit. Alors que je regardais le contenu de l’album volumineux, mon portable sonna. Je déposai mon album et je m’empressai de répondre à l’appel. Mon visage s’illumina d’entendre une bonne nouvelle : j’étais sélectionnée dans une école d’ingénierie. Ma joie était indicible de voir le vœu de mon grand-père se réaliser, lui qui se vantait toujours devant tout le monde que sa petite-fille serait ingénieur.

  



Vous aimez cet article ?
Partagez-le sur


 Réponse N°1 15621

Salam
  Par   slaoui fatine  (CSle 14-12-11 à 20:19



Merci pour le partage. J'ai beaucoup apprécié votre texte.Continuez à nous faire profiter du plaisir de vous lire.





 Réponse N°2 16935

demande de rectification
  Par   jamal adib  (CSle 03-02-12 à 00:01



Salut Cher Marocagreg. Je tiens à vous informer que le sujet intitulé "Des bribes de souvenirs" m'appartient. Prière de rectifier cette erreur survenue par mégarde. Merci d'avance





InfoIdentification nécessaire
Identification bloquée par
adblock plus
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription
Connexion avec Facebook
                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +