De la pédagogie par objectifs à la pédagogie par compétences

 Par Rifai ahmed  (?)  [msg envoyés : 1le 23-10-10 à 20:48  Lu :33233 fois
     
  
 accueil

De la pédagogie par objectifs à la pédagogie par compétences :


La pédagogie par objectif et la pédagogie par compétence sont deux approches distinctes ayant des fondements épistémologiques opposés et des implications qui ne s’allient pas.

Pour V et G DE Landsheere, on reconnait un objectif opérationnel lorsque sa formulation comprend les indications suivantes :

« Qui produira le comportement souhaité ? Quel comportement observable démontrera que l’objectif est atteint ? Quel sera le produit de ce comportement ? Dans quelles conditions les comportements doivent avoir lieu ? Quels critères serviront à déterminer si le produit est satisfaisant ? »1.

La pédagogie par objectifs se fonde donc sur les descriptions de comportement relativement bien circonscrit que doivent développer les apprenants face à des contextes disciplinaires .précis. Des contenus complexes sont progressivement réduits en unités de plus en plus simple de contenus d’enseignement.

La pédagogie par objectifs se fonde ainsi sur le comportementalisme qu’elle

conjugue à des contenus disciplinaires décomposés en très petites unités.

Qu’en est-il des compétences ?

Une personne est compétente lorsque le traitement qu’elle apporte à une situation est viable, c’est à dire satisfaisant. L’entrée dans les programmes se base sur les compétences qui se développent en situations. Une personne ne peut construire une compétence hors situation et chercher ensuite à l’appliquer dans une situation quelconque. Par exemple, lorsque des personnes apprennent une langue étrangère hors de tout contexte de communication, elles éprouvent beaucoup de difficultés à utiliser ce qu’elles ont appris dans de réelles situations de communication dans cette langue.

--------------------------------------------

1-VetG Landsheere ; Définir les objectifs de l’éducation, Liège et George Thoune 1975, p202.


Dans ce cas, les ressources décrites dans les programmes sont nécessaires au traitement de situations bien circonscrites. Elles sont variées et interdisciplinaires. Pour respecter une logique de compétence, il s’agit d’abord d’identifier un ensemble de situation et de les ordonner en classe de situation dans des profils de sortie, avant de définir les ressources utiles au traitement de situations.

Selon la pédagogie par objectifsg les situations ne sont pas évoquées dans le programme.

L’approche par compétence situe la personne en référence à une classe de situations. Les ressources organisées dans les programmes d’étude ne sont évoquées que pour être appliquées au traitement de la classe de situations définis dans le profil de sortie de la formation. Dans cette perspective, l’organisation des programmes se fait sur la base d’une identification de ce qu’une personne doit faire pour devenir compétente dans ces situations.

La pédagogie par compétences ne nie pas les objectifs mais les définit en fonction de la situation à traiter et non des contenus disciplinaires visant à développer des comportements.

Il convient de résumer les différences entre la pédagogie par objectifs et la pédagogie par compétences dans le tableau suivant :

Approche par compétence

Pédagogie par objectifs

Entrée par les situations
Rechercher des traitements compétents des situations
Centration sur les actions de l’apprenant



Contextualisation
Sens des apprentissages
Pluralité de ressources


Profil de sortie : classe de situations à traiter avec compétence au terme de la formation
Peut se référer à différents paradigmes épistémologiques
Entreé par les contenus
Recherche de comportements observables sur ces contenus
Centration sur la transmission par l’enseignant

Decontextualisation
Contenu enseigné pour lui-même
Ressources décrites en termes de comportement qui infèrent des ressources cognitives sur les contenus enseignés
Profil de sortie : contenus disciplinaires à reproduire

Se réfère exclusivement au comportementalisme


Ces deux approches ne se rencontrent pas parce qu’elles portent sur des objectifs différents : la (PPO) prescrit des comportements que l’apprenant doit reproduire alors que l’APC ne formule que des hypothèses à propos de traitements compétents que peut réaliser une personne en situation.

Adopter l’APC, c’est donc nécessairement chercher une nouvelle approche curriculaire qui permet d’introduire un ensemble de situations dans les classes.

Ainsi, l’approche par compétences présente plusieurs avantages comme :

-Encourager le développement d’une approche réflexive des problèmes.

-Permettre à l’élève de s’initier à l’analyse et à l’action dans des situations complexes.

-Favoriser la formation globale de l’élève.

-Favoriser l’engagement de l’élève dans la construction de ses apprentissages.

-Permettre l’intégration des apprentissages dans un contexte significatif.

-Donner du sens aux apprentissages1.


1-D’après A².Toumi, L’approche par compétence, Edition 2006 Hilal Impression Oujda P.8.



Planification des apprentissages selon l’APC


Une planification souple :

L’enseignement par compétences dépendra du niveau et de l’implication des élèves, des projets qui auront pris corps ; de la dynamique du groupe –classe ou de sous-groupes. Cela dépendra surtout de la réalité de la classe.

Selon l’(APC), un autre contrat didactique est instauré. L’élève est appelé à s’impliquer à participer à un effort collectif pour réaliser de nouvelle compétence. Il a droit aux essais et aux erreurs. Il est invité affaire part de ses doutes, à expliciter ses raisonnements, à prendre conscience de ses façons de comprendre, de mémoriser, de communiquer.

Les pratiques pédagogiques s’effectuent de la façon suivante : 1

  1. L’évaluation diagnostique d’orientation de début d’année.

  2. Les apprentissages ponctuels : séquences visant à développer des sous-compétences. Chaque séquence se répartit en séances qui se fixent pour objectifs des capacités bien définies.

  3. Modules d’intégration intermédiaire ayant pour fonction la consolidation des acquis et la remédiation aux lacunes constatées.

  4. En fin d’année, on envisage un module d’intégration qui reflète l’objectif terminal ‘intégration(OTI) de l’année.

L’unité principale de gestion des apprentissages est le module qui assure la progression cohérente des compétences travers trois étapes fondamentales :2

Etape d’acquisition des apprentissages de base.

Etape d’intégration des apprentissages.

Etape d’évaluation et de remédiation.



1.Roegiers,X, la pédagogie de l’intégration en bref, Rabat,2006 PP.9-10

2 D’après Toumi,A L’approche par compétences, Edition 2006 Hilal Impression Oujda P.119.


  




Vous aimez cet article
Partagez-le avec vos amis


 Réponse N°1 6928

PPo et APC et pratiques de classe
  Par   BADIY SidiElmokhtar  (CSle 24-10-10 à 09:08

Je tiens à remercier M.RIFAI pour la clarté et la richesse de son exposé et j'aimerai, à mon tour ajouter quelques précisions.

D'abord une confusion maintenue par les marchands de la pédagogie qui ârlent de "pédagogie par objectifs " et "APC" en tant que pratique de classe. Avez-vous appliqué la PPO ou "la lecture avec l'APC" disent certains à leur collègues ou aux stagiaires dans les formations. Conséquence: on continue à remplir "les têtes de nos enfants de la même manière que nos ancêtres" sous des étiquettes à la mode" Résultat: perte de temps et d'énergie.

En réalité Ces approches sont des cadres méthodologiques permettant la rationalisation de l'action dans le secteur de lenseignemnt permettant une meilleure communication entre les différents partenaires en vue de mieux décrire les programmes et les currucula pour des profils de sorties définies par la nation.

Ace propos Michel Barlow, a d’ailleurs mis en garde contre ce genre de confusion dès 1987 : « la ppo ça n’existe pas, et qu’il est dangereux et absurde de propager l’idée que définir les objectifs pourrait tenir lieu de pédagogie. […] la définition d’objectifs opérationnels, (c’est à dire présentés en terme d’activités concrète) ne dispense pas de la recherche de méthodes et de moyens adaptés pour les atteindre.

La APO donne une technique pour lire une situation ou préparer la réalisation d’une tâche. A chacun ensuite de choisir le comment… »

(Formuler et évaluer ses objectifs en formation, Chronique sociale, Lyon 1987, cité par Jean Jacques Bonniol et Miche Vial dans Les Modèles de l’évaluation De boek, Bruxelles 1997)

C'est une simple précision et bonne continuation à tous les collègues du site





InfoIdentification nécessaire
   Identifiant :
   Passe :
   Inscription                   Mot de passe oublié


confidentialite Google +